Êtes-vous autorisé à voyager avec de l'huile au CBD ?

Publié:

Le monde est plus connecté que jamais, et pas seulement par le biais des réseaux sociaux. Que vous voyagiez à l’international ou sur le territoire national, prendre l'avion n’a jamais été si accessible. Cependant, la difficulté réside dans le fait que tout le monde n’aime pas forcément l’avion. L’anxiété, des problèmes d’estomac et du stress sont les symptômes généralement ressentis par les personnes prenant l’avion, et ces derniers peuvent même complètement empêcher certaines personnes de monter dans un avion.

Bien heureusement, le CBD pourrait être d’un grand secours, il met cependant les passagers dans une situation délicate, car les législations entourant le CBD et les voyages aériens sont tout sauf claires.

CBD et l’avion, par où commencer?

Si l’huile au CBD devient une partie naturelle de notre routine quotidienne, alors vous penserez à l’emmener avec vous, même lors d’un voyage lointain. Étant donné qu’il est légal à l’achat (dans la plupart des pays), la vente et la consommation, alors l’emmener dans l’avion ne devrait pas poser de problèmes ? Eh bien, comme tout ce qui tient au CBD, la réponse est à la fois oui et non.

La plupart des pays ne se sont toujours pas décidés quant à la manière de réguler le CBD, et de ce fait, il tombe dans une zone grise qui le voit souvent assimilé au cannabis, le cousin enivrant du chanvre. La plupart des huiles de CBD au travers de l’Europe sont produites à l’aide de chanvre commerciale contenant moins de 0,3 % de THC, ce qui les rend non-psychotrope et légales. Malheureusement, l’injuste stigmate attaché au CBD et son association avec le cannabis est là où la confusion commence entre ceux qui prennent souvent l’avion et le gouvernement. Aux États-Unis par exemple, l’huile au CBD peut provenir de chanvre ou de cannabis, et il y a des exceptions propres à chaque type de produit. C’est un vrai casse-tête, n’est-ce pas?

Comprendre la loi fédérale et les législations de la TSA

Aux États-Unis, bien que la loi fédérale soit de loin la plus complexe, au moins en ce qui concerne la CBD, le pays est l’un des rares au monde ou la clarification du voyage en avion avec du CBD a commencé. L’administration pour la sécurité des transports des États-Unis (TSA) est responsable de la gestion de la sécurité lors des voyages publics. Jusqu’à récemment, leur position sur le CBD voyait le composant de la même manière que le cannabis médical, et cela, malgré le fait que les effets des deux substances sont absolument distincts. En 2018, la TSA a mis à jour ses directives concernant le CBD et a déclaré la chose suivante :

« Les produits et médicaments contenant du CBD dérivé de chanvre ou approuvés par la FDA (agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) sont légaux à partir du moment où ils ont été produits en respectant la législation de l’Agriculture Improvement Act 2018 ».

La partie « dérivé de chanvre » est cruciale. Les producteurs réputés devraient également faire analyser leurs produits par une tierce partie, ce qui donne l’opportunité de vérifier précisément ce que contient l’huile. Tant que les niveaux de THC restent en dessous de 0,3 %, alors vous devriez pouvoir transporter votre CBD lors de vols domestiques aux États-Unis.

Le manque de clarté des directives interdit le CBD sur les vols internationaux

Le problème avec les vols internationaux, c’est qu’il faut prendre en compte les lois du pays de départ, mais aussi celles du pays d’arrivée. Bien que le CBD à base de chanvre soit largement accepté dans la majeure partie de l’Europe, des États-Unis et du Canada, chaque nation a une approche légèrement différente concernant le composant. De ce fait, les produits CBD tombent dans un melting-pot de différentes juridictions, et sans recherches poussées ou permission écrite, les risques liés au voyage en avion avec du CBD pèsent bien plus lourds que ces bienfaits, du moins pour le moment.

Transporter le CBD dans votre bagage à main

Si vous prévoyez de voyager à l’intérieur d’un pays, que ce soit au sein des États-Unis ou dans votre propre pays, il y a plusieurs étapes à mettre en place pour rendre le vol avec du CBD bien moins stressant. Après tout, dans la plupart des cas, le composant est fait pour soulager de l’anxiété, pas pour la provoquer !

• Avoir des preuves que le CBD provient du chanvre

Étant donné la distinction entre les directives concernant le CBD à base de chanvre ou de cannabis, il est fortement recommandé d’avoir sur vous une preuve que vous voyagiez bien avec du CBD à base de chanvre. Les producteurs dignes de ce nom devraient faire tester leurs produits par un tiers afin de vous assurer que le ratio de cannabinoïde est correct. Si possible, transporter une copie imprimée des tests afin de prouver que votre huile au CBD est légale, si on vous le demande. Si vous n’arrivez pas à mettre la main sur les résultats de laboratoire, alors essayez de voyager avec l’emballage de l’huile, car ce dernier devrait lui aussi mentionner la quantité de THC contenue dans l’huile.

• Comprendre les législations locales

Si vous n’effectuez pas de vols domestiques aux États-Unis, veillez à rechercher la position de votre pays d’origine quant au CBD. Comme nous l’avons fait remarquer, même si l’huile au CBD est légale à acheter et à consommer, elle n’est peut-être pas appropriée pour un vol. Si vous voyagez aux États-Unis, assurez-vous de bien comprendre la réglementation en vigueur dans les États où vous voyagez. Ce n’est pas parce que votre région de départ autorise le transport d’huile au CBD en vol que l’État dans lequel vous atterrirez en fera autant : il est essentiel de faire des recherches sur les législations.

• L’huile au CBD doit répondre aux mêmes règles que tout autre liquide

En supposant que l’huile au CBD est autorisée sur votre vol, n’oubliez pas qu’elle doit répondre aux mêmes règles de base entourant les liquides. Elles varieront d’un pays à l’autre, mais dans la plupart des cas, les liquides devront être stockés dans des bouteilles transparentes et déclarées aux douanes. N’essayez pas de cacher votre huile au CBD, à la place, traitez-la comme n’importe quel autre liquide avec lequel vous prenez l’avion.

Une note finale sur le voyage en avion avec du CBD

Dans la majeure partie des cas, la difficulté du transport de CBD en avion prendra souvent le dessus sur les potentiels bienfaits du transport de cette substance. Les législations aux États-Unis sont un peu plus claires, mais même voyager avec du CBD d’un État à l’autre peut être un vrai défi. Si vous ne supportez pas d’être sans CBD, alors assurez-vous de bien faire vos recherches concernant la moindre législation applicable. Il vous est toujours possible de contacter la compagnie aérienne ou l’agence de sécurité pour demander directement leur position concernant le transport de CBD en avion, surtout si les directives manquent de clarté.

Restez à jour. Inscrivez-vous pour connaître les nouveautés

De quel produit ai-je besoin ?