About the author
Sources
Sources

[1] Lu M, Dai T, Murray CK, Wu MX. Bactericidal property of oregano oil against multidrug-resistant clinical isolates. Frontiers in microbiology. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/labs/pmc/articles/PMC6182053/. Published October 5, 2018. [Source]

[2] Rúa J;Fernández-Álvarez L;de Castro C;Del Valle P;de Arriaga D;García-Armesto MR; J. Antibacterial activity against Foodborne Staphylococcus aureus and antioxidant capacity of various pure phenolic compounds. Foodborne pathogens and disease. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21034269/. Published 2011. [Source]

[4] Veenstra JP, Johnson JJ. Oregano (origanum vulgare) extract for food preservation and improvement in gastrointestinal health. International journal of nutrition. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/labs/pmc/articles/PMC6508890/. Published 2019. [Source]

[5] Han F, Ma G-Q, Yang M, et al. Chemical composition and antioxidant activities of essential oils from different parts of the oregano. Journal of Zhejiang University. Science. B. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/labs/pmc/articles/PMC5260481/. Published 2017. [Source]

Back

Quels effets l'origan a-t-il sur le corps ?

L’origan est un membre éminent de la famille de la menthe et c’est une herbe de base dans des plats venus du monde entier. Cependant, l’origan pourrait être bien plus qu’un ingrédient savoureux dans vos recettes préférées grâce à un riche potentiel bien-être. Lisez ce qui suit pour découvrir tout ce qu’il faut savoir sur l’impact de la plante sur le bien-être.

Qu’est-ce que l’origan ?

Beaucoup d’entre nous connaissent l’origan comme herbe culinaire simple, mais au goût agréable que l’on retrouve dans les cuisines du monde entier. Cependant, la plante est bien plus qu’une garniture courante dans les cuisines espagnole, italienne et française. Elle pourrait, en fait, soutenir différents besoins en bien-être grâce à sa sélection diversifiée d’antioxydants, de vitamines, de minéraux et de terpènes.

Cependant, avant de se plonger dans les potentiels bienfaits pour la santé de l’origan, couvrons d’abord quelques-uns des aspects formels de l’origan : à quoi il ressemble, où il pousse et quels sont les différents cultivars existants.

L’origan (Origanum vulgare) est une plante vivace de la famille de la menthe qui pousse dans la plupart de l’hémisphère nord. Une fois préparé, il ne ressemble guère plus qu’à des flocons vert olive, mais à l’état sauvage, il produit des fleurs d’un violet éclatant. D’ailleurs, certaines espèces d’origan sont cultivées uniquement pour apporter de la couleur et de la vivacité aux jardins d’extérieur.

Cette plante possède même une riche histoire dans la culture gréco-romaine, qui associait l’origan à la joie et au bonheur. Et une fois que nous aurons dévoilé quelques-uns des bienfaits pour le bien-être supposés, vous pourriez bien en penser de même.

D’où vient l’origan ?

Nous avons mentionné que l’origan pousse dans la nature dans la plupart de l’hémisphère nord, mais ça n’a pas toujours été le cas. La plante est originaire des régions méditerranéennes et préfère être baignée de soleil avec des températures plus chaudes. Non pas qu’elle ne puisse pas s’épanouir dans les climats plus froids, mais il faut alors récolter les plants avant l’arrivée de l’hiver.

L’origan possède aussi un autre nom : marjolaine sauvage. Cela est cependant une fréquente source de confusion, car la marjolaine est le nom d’une autre espèce de plantes. La marjolaine est bien plus douce que l’origan et ne contient pas le même mélange de terpènes. Alors même si elle partage des liens avec la famille de la menthe, il s’agit en fait de plantes différentes. Donc, si vous achetez de l’origan en magasin, cherchez soit son nom formel (origan), soit l’appellation marjolaine sauvage.

Quels sont les bienfaits de l’origan ?

L’origan tire son impact supposé sur la santé humaine de son large éventail de vitamines, minéraux et terpènes qui composent sa structure chimique. Voici un aperçu de la littérature scientifique pour appuyer sa large influence.

Antibactérien

Tout d’abord, deux études nous présentent une action antibactérienne prometteuse. Un article de 2018 a examiné les propriétés bactéricides de l’huile d’origan contre plusieurs infections associées aux plaies.[1] Après trois jours consécutifs d’application, les chercheurs ont noté un lien entre l’huile d’origan et la réduction de la charge bactérienne.

Cet élément de preuve semble également aller dans le sens d’une étude similaire publiée plusieurs années plus tard dans Foodborne Pathogens and Disease.[2] Deux des principaux composés de l’origan (carvacrol et thymol) ont présenté une activité antimicrobienne contre Staphylococcus aureus, une bactérie particulièrement nocive.

Anti-inflammatoire

L’origan présente un mélange sophistiqué de composés naturels qui interagissent avec différentes fonctions biologiques à l’intérieur du corps humain. Une revue de 2019 a noté que ces éléments pourraient aider à réduire l’inflammation dans le tractus gastro-intestinal des souris, grâce aux résultats d’une étude contrôlée utilisant de l’huile de thym à 0,2 % et de l’huile d’origan à 0,1 %.[4]

Antioxydant

Une étude collaborative menée par des chercheurs en Chine a cherché à caractériser l’impact antioxydant de différentes huiles essentielles à l’intérieur de l’origan.[5] Leurs éléments de preuve pointent vers un lien prometteur entre la consommation d’O. vulgare L. et une réduction des lésions dues aux radicaux libres dans le corps. Ils ont noté que le carvacrol et le thymol étaient en particulier les plus influents.

Effets secondaires de l’origan

Utiliser l’origan pour influer sur le bien-être se fait généralement de deux manières : la consommation par voie orale et l’application locale. De manière encourageante, la première semble ne présenter aucun effet secondaire notable, car l’origan est généralement consommé avec d’autres aliments, ce qui maintient les doses à un faible niveau.

Cependant, il faut noter que les éléments de preuve qui appuient le profil de sécurité de l’origan sont toujours en cours d’établissement. Voilà pourquoi vous devriez faire preuve de bon sens et si vous ressentez des effets secondaires négatifs (mal de ventre, nausée, fatigue), cessez immédiatement d’en consommer.

Pour l’application locale, une fois de plus, les preuves appuyant la faible toxicité de l’origan sont toujours en cours d’établissement. Il est d’abord recommandé d’appliquer une petite quantité d’huile essentielle sur une zone de la peau non sensible. Tant qu’il n’y a pas de réaction indésirable, vous pouvez commencer à utiliser le produit en suivant la notice.

Principaux éléments à retenir

Il semble que l’origan pourrait avoir des implications étendues pour le bien-être en général, en s’avérant être plus qu’un simple ingrédient culinaire. De sa possible influence sur l’activité bactérienne à son mélange sophistiqué de molécules phytochimiques, cette plante vivace est bien plus que ce que l’on pourrait croire au premier regard.

Comme toujours, la clé avec l’origan ou avec toute plante ou aliment bénéfique est d’avoir une approche équilibrée. Il n’y a pas besoin de l’utiliser pour assaisonner chaque plat, mais si quelques recettes pourraient tirer profit de son agréable goût marqué, il sera alors un ajout bienvenu.

Il ne fait aucun doute que sa richesse en vitamine K et autres minéraux et terpènes clés peut aider à atteindre votre objectif d’un mode de vie équilibré et gratifiant. Et si vous n’aimez pas trop le goût, sachez que vous pouvez retrouver les principaux composants de l’origan dans des compléments alimentaires populaires, comme notre propre formule CBD Immune Booster.

Pour expérimenter la vaste influence des substances naturelles, venez parcourir la boutique Cibdol pour une gamme complète de compléments de haute qualité. Ou, pour en savoir plus sur les huiles essentielles et les molécules phytochimiques, venez visiter notre riche Encyclopédie du CBD.

Auteur
Luke Sholl

Title/author.

Luke Sholl
Avec plus de dix ans d’expérience de rédaction sur le CBD et les cannabinoïdes, Luke est un journaliste accompli qui travaille comme rédacteur principal pour Cibdol et d’autres publications sur les cannabinoïdes. Soucieux de présenter un contenu factuel et fondé sur des preuves, sa fascination pour le CBD s’étend également à la forme physique, à la nutrition et à la prévention des maladies.
Luke Sholl

Title/author.

Luke Sholl
Avec plus de dix ans d’expérience de rédaction sur le CBD et les cannabinoïdes, Luke est un journaliste accompli qui travaille comme rédacteur principal pour Cibdol et d’autres publications sur les cannabinoïdes. Soucieux de présenter un contenu factuel et fondé sur des preuves, sa fascination pour le CBD s’étend également à la forme physique, à la nutrition et à la prévention des maladies.
Sources

[1] Lu M, Dai T, Murray CK, Wu MX. Bactericidal property of oregano oil against multidrug-resistant clinical isolates. Frontiers in microbiology. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/labs/pmc/articles/PMC6182053/. Published October 5, 2018. [Source]

[2] Rúa J;Fernández-Álvarez L;de Castro C;Del Valle P;de Arriaga D;García-Armesto MR; J. Antibacterial activity against Foodborne Staphylococcus aureus and antioxidant capacity of various pure phenolic compounds. Foodborne pathogens and disease. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21034269/. Published 2011. [Source]

[4] Veenstra JP, Johnson JJ. Oregano (origanum vulgare) extract for food preservation and improvement in gastrointestinal health. International journal of nutrition. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/labs/pmc/articles/PMC6508890/. Published 2019. [Source]

[5] Han F, Ma G-Q, Yang M, et al. Chemical composition and antioxidant activities of essential oils from different parts of the oregano. Journal of Zhejiang University. Science. B. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/labs/pmc/articles/PMC5260481/. Published 2017. [Source]

De quel produit ai-je besoin ?
As Seen On: