2 ACHETÉS, 1 OFFERT sur tous nos produits ! Jusqu’à 33 % de réduction grâce au code CIBDOL3

Santé

Quelles que soient les circonstances, nous voulons tous une chose : vivre une vie longue et heureuse. Même s’il n’y a pas de raccourci menant droit à cela, quelques changements simples dans notre mode de vie peuvent faire beaucoup dans la promotion d’une bonne santé. Pour découvrir la définition d’une bonne santé et savoir comment encourager le désir d’équilibre de votre corps : continuez votre lecture.

Comment définir une bonne santé ?

Pour vivre une vie longue et saine, il nous faut comprendre ce que constitue une « bonne santé » en premier lieu. Même si le terme diffèrera légèrement d’une personne à une autre, en 1948, l’Organisation mondiale de la santé a créé une définition générale de la bonne santé qui reste encore employée par le personnel médical de nos jours :

« La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. La possession du meilleur état de santé qu’il est capable d’atteindre constitue l’un des droits fondamentaux de tout être humain, quelles que soient sa race, sa religion, ses opinions politiques, sa condition économique ou sociale. »

Être en bonne santé peut paraitre compliqué si l’on se fie à cette définition, c’est pourquoi il est judicieux de décomposer en plusieurs points majeurs. Être en bonne santé est loin de simplement ne pas être malade ou affaibli. Bien sûr, ce sont les objectifs principaux, mais là où l’OMS insiste, c’est dans le besoin d’équilibre dans tous les aspects de nos vies.

Santé physique

Le corps humain déteste la sédentarité et bouger est d’une importance capitale pour notre santé physique comme mentale. Souvent, on a tendance à croire (à tort) que « bouger » c’est soulever du très lourd à la salle ou courir 10 km : ce n’est tout simplement pas le cas. Au lieu de cela, être bonne santé physique signifie juste être suffisamment en forme.

De l’exercice léger et régulier accompagné d’un régime alimentaire équilibré (oui, même pour les plats à emporter du samedi soir) vaudront toujours mieux que n’importe quel extrême. Le plus important, c’est de trouver des aliments et des activités que l’on apprécie et de ne plus les lâcher. L’uniformité est cruciale pour ceux qui souhaitent vivre une vie longue et prospère.

Santé mentale

La santé mentale est une question bien plus problématique, surtout de nos jours et dans nos sociétés modernes. Nos pensées, sentiments et émotions nécessitent une approche faite sur mesure pour permettre au maintien d’une bonne santé mentale.

Heureusement, quelques pratiques fondamentales peuvent aider. La méditation et les techniques de pleine conscience, l’écriture, passer du temps en pleine nature ou encore parler de vos sentiments : toutes ces activités vous aident à exprimer vos émotions et encouragent une bonne santé mentale.

Santé sociale

Bon nombre des activités qui encouragent une bonne santé sociale vont de pair avec une bonne santé mentale et physique. Les humains sont des êtres sociaux par nature et même si les besoins varient d’une personne à l’autre, nous avons tous besoin d’interactions.

Parler à un ami proche, faire partie d’un club de sport, pratiquer une religion ou même faire un tour au bar du coin : une bonne santé sociale c’est entrer en interaction avec d’autres personnes, parler et partager vos expériences. Développer des relations qui ont de l’importance fait des merveilles pour notre bien-être mental et physique, réduit l’installation de maladies chroniques ainsi que les sensations de solitudes.

Pourquoi il est important d’être en bonne santé

Vous avez probablement remarqué que les trois aspects cruciaux d’une bonne santé (physique, mental, social) se superposent. Ils se soutiennent entre eux et choisir une approche équilibrée de ces trois aspects est une manière sûre d’encourager la vie saine et longue que nous visons.

Cependant, être en bonne santé signifie bien plus que vivre plus longtemps. Si votre corps et votre esprit sont en bonne santé, alors les défis de la vie moderne vous paraitront moins insurmontables. Votre corps pourra se permettre de distribuer l’énergie là où elle est nécessaire, sans que le reste de vos systèmes biologiques ait du mal à suivre.

Essentiellement, être en bonne santé donne à votre corps et votre esprit une protection contre les hauts et les bas de la vie contemporaine et vous permet de vivre votre meilleure vie. L’expression est peut-être un peu cucu, mais pour vivre une belle et longue vie il faut apprécier le voyage et non pas se concentrer sur la destination.

Maladies non transmissibles et inflammation chronique

Lorsque l’OMS parle de maladie et d’infirmité, elle fait principalement référence aux maladies non transmissibles et inflammations chroniques. Pourquoi ? Parce que ces deux domaines représentent plus de 70 % des décès dans le monde.

Pire encore, les maladies en question ne se limitent pas aux pays ayant peu de ressources ou aux démographies à risque. 15 millions de personnes âgées de 30 à 69 ans meurent chaque année de maladies non transmissibles, parmi les plus notables, on retrouve :

• Maladies cardiovasculaires
• Cancers
• Maladies respiratoires
• Diabète

Les maladies non transmissibles (MNT) sont difficiles à traiter, car elles ont tendance non seulement à être sur le long terme, mais elles sont aussi le résultat de facteurs physiologiques, génétiques et environnementaux. Alors qu’on ne peut pas faire grand-chose contre nos gènes, il est possible de changer un tas de choses à notre mode de vie et de se protéger des autres facteurs, surtout si l’on considère que les principaux facteurs des MNT sont :

• La consommation de tabac
• Le manque d’exercice
• La consommation excessive d’alcool
• Un régime alimentaire néfaste

À première vue, on peut voir comment en se concentrant sur le fait d’être en bonne santé, nous viendrions rapidement à éliminer ces facteurs. Puisque les MNT sont responsables d’une telle proportion de décès dans le monde, limiter leur impact dépend vraiment de nous.

L’homéostasie est absolument une question d’équilibre

Lorsque l’on fait référence à l’état d’équilibre dans le corps humain, c’est d’un état naturel nommé homéostasie dont on parle. Pour faire simple, l’homéostasie est un processus autorégulé qui s’assure que tous nos systèmes internes disposent des ressources dont ils ont besoin dès lors que nous en avons besoin.

Pour simplifier la compréhension du concept d’homéostasie, imaginer notre physiologie comme un énorme mobile suspendu. Chaque axe de ce mobile géant représente différents systèmes internes tels que nos systèmes immunitaires, digestifs ou nerveux centraux. Sur chacun de ces axes se balance un tas de fonctions qui ont lieu dans tout notre corps.

Notre équilibre interne changera, mais ce n’est pas une mauvaise chose

Si l’on est enrhumé, alors le corps vient instinctivement faire balancer le mobile, il favorise notre système immunitaire afin qu’il dispose des ressources nécessaires pour s’attaquer aux symptômes. Une fois l’infection passée, le mobile retrouve un état d’équilibre : l’homéostasie. Le glissement interne entre les fonctions biologiques est parfaitement normal et c’est ainsi qu’un corps sain vient gérer les défis du monde moderne.

Imaginez alors que l’infection ne disparaisse pas, mais qu’elle soit en fait aggravée par des facteurs externes. Votre corps sera incapable de retrouver un état d’équilibre et de ce fait, d’autres fonctions qui pourraient généralement se retrouver à court de ressource à court terme viendraient alors en pâtir. De nouveaux symptômes se développent et le cycle continu alors que la pression sur votre corps ne fait qu’accroître.

Soutenir la tendance naturelle du corps vers l’homéostasie réduit significativement l’impact de situations qui peuvent affamer votre système de ressources. Cela ne viendra régler aucun problème (c’est là qu’entrent en jeu les médicaments, antibiotiques et compléments), mais vous aurez une chance de combattre et cela aidera à réduire les risques qu’un simple coup de froid devienne quelque chose de vraiment bien pire.

Comment les compléments peuvent contribuer à un mode de vie sain et équilibré ?

Si vous faites tout ce que vous pouvez pour être en bonne santé, mais que vous avez tout de même du mal avec la nutrition ou à vous reposer suffisamment, alors que les compléments peuvent vous donner un sacré coup de main.

Il est important de souligner que le but des compléments n’est pas de remplacer des aliments ni de régler des problèmes de santé. Au lieu de cela, ils agissent en tant que soutien supplémentaire ou à court terme lorsque tout devient un peu trop intense.

Quel complément est fait pour vous ?

Si vous consommez déjà des aliments riches, complets et variés, alors les compléments multivitaminés n’auront qu’un impact minimal : vous avez déjà tout le soutien dont vous avez besoin.

Par contre, prenez ce même complexe multivitamine et donnez-le à une personne qui consomme une sélection moins variée d’aliments complets. Leur régime reste sain, mais certaines vitamines ou certains nutriments spécifiques manquent : c’est là que la prise de complément devient cruciale.

Peu importe le complément, il est essentiel d’équilibrer vos besoins personnels avec les bienfaits qu’ils proposent. Heureusement, il existe une petite poignée de compléments qui font la promotion du bien-être global, quels que soient vos besoins.

Un de ces compléments se trouve être le CBD, un composé entièrement naturel capable de soutenir le corps de l’intérieur, en l’aidant non seulement à maintenir son équilibre, mais aussi à retrouver cette cruciale homéostasie lorsqu’on en a le plus besoin.

Le CBD est-il le complément capital pur une vie saine et heureuse ?

Nous avons déjà insisté sur le fait qu’aucun complément ne peut venir remplacer une bonne santé physique, mentale et sociale. Toujours est-il que le CBD a des caractéristiques uniques qui le distinguent des compléments traditionnels.

Premièrement, le CBD impacte presque toutes les zones du corps et peut exercer un effet d’équilibre partout où l’on retrouvera des récepteurs de cannabinoïdes (et une poignée d’autres récepteurs). Selon les recherches actuelles, l’impact du CBD pourrait s’étendre à :

• L’humeur
• La douleur
• Le sommeil
• L’inflammation
• La digestion
• Et à bien plus encore !

Ensuite, le CBD ne vous fera pas planer, il n’a qu’une toute petite poignée d’effets secondaires légers et est bien toléré par les humains selon l’Organisation mondiale de la santé. Lorsque l’on combine ces attributs à l’ensemble de preuves qui soutiennent l’usage du CBD pour le bien-être général, contre les troubles mentaux et contre de nombreuses maladies non transmissibles mentionnées plus tôt, alors ses bienfaits deviennent significatifs.

En accompagnement d’un mode de vie sain et équilibré, le CBD peut être une aide précieuse dans notre quête pour une vie longue et heureuse. Peu importe notre mode de vie ou nos besoins, le cannabidiol (CBD) agit avec notre corps et non pas à son encontre pour nous aider à nous sentir au mieux.

De quel produit ai-je besoin ?
As Seen On: