Author: Luke Sholl
About the author
A picture of Luke Sholl
Avec plus de dix ans d’expérience de rédaction sur le CBD et les cannabinoïdes, Luke est un journaliste accompli qui travaille comme rédacteur principal pour Cibdol et d’autres publications sur les cannabinoïdes. Soucieux de présenter un contenu factuel et fondé sur des preuves, sa fascination pour le CBD s’étend également à la forme physique, à la nutrition et à la prévention des maladies.
Read more.

Qu’est-ce que le Pavot de Californie (Eschscholzia californica) ?

Qu’est-ce que le Pavot de Californie (Eschscholzia californica) ?

Connu pour ses magnifiques fleurs et couleurs, le Pavot de Californie est devenu un incontournable des jardins du monde entier. Mais pourrait-il être plus qu’une plante vivace sublime ? Continuez la lecture pour savoir si le Pavot de Californie peut montrer des bienfaits sur le bien-être.

Qu’est-ce exactement que le Pavot de Californie ?

Si vous visitez les États-Unis d’Amérique, il ne vous faudra pas longtemps avant de pouvoir observer le Pavot de Californie (Eschscholzia californica). Ce membre de la famille des Papaveraceae est devenu une des fleurs préférées des jardins du monde entier grâce à ses nuances éclatantes de rouge, d’orange et de jaune.[1]

Le Pavot de Californie est particulièrement prévalent en Arizona, dans le nord du Mexique et sans surprise, en Californie. Non seulement cette plante s’épanouit sous le soleil californien, mais le Pavot de Californie fut officiellement adopté comme fleur officielle de l’état en 1903.

Cependant, ce ne sont pas que ses couleurs radieuses et l’adaptabilité de la plante qui lui ont permis de séduire le cœur de ses amateurs. Chez les scientifiques, c’est l’influence supposée de la plante sur les fonctions liées au sommeil et à l’humeur ainsi que sa synergie avec d’autres plantes naturelles qui est le principal centre d’intérêt.

À quoi le Pavot de Californie peut-il servir ?

Le Pavot de Californie est utilisé en tant que plante holistique depuis bien longtemps. Supposées encourager un sommeil réparateur, de nombreuses personnes préfèrent ses fleurs pour leur supposée influence apaisante et les consomment régulièrement sous forme d’infusion, de teinture, de comprimé ou de gélule.

Malgré la popularité de ces fleurs, la recherche sur leurs mécanismes d’actions est limitée. Ce qui a été découvert pour l’instant semble indiquer que les composés de la plante influent sur le système GABA. Responsable du contrôle de la signalisation des neurones, le système GABA (ainsi que le neurotransmetteur GABA) partage de nombreux liens avec le sommeil, les troubles de l’humeur et le bien-être général.

On pense que les composés capables de se lier aux récepteurs du GABA peuvent aider à « freiner » la stimulation excessive des neurones, contribuant ainsi à équilibrer l’esprit et le corps. Le Pavot de Californie contient plusieurs alcaloïdes capables de se lier aux récepteurs GABA, et c’est grâce à cette interaction que la fleur pourrait influer sur le bien-être.[2]

Quels sont les avantages potentiels du Pavot de Californie ?

La recherche est limitée, mais il existe une poignée d’études précliniques et sur des animaux sur lesquels nous pouvons nous baser pour déterminer ses potentiels bienfaits.

Pavot de Californie et sommeil

Le Pavot de Californie est régulièrement relié au sommeil. Une étude de 2019 menée par des chercheurs français semble soutenir cette relation, mais il semble y avoir un mais. L’étude d’observation a utilisé une combinaison d’extraits de plantes (Eschscholzia californica et Valeriana officinalis), plutôt que de s’appuyer uniquement sur le pavot de Californie.[3] Les deux extraits combinés se sont révélés prometteurs pour favoriser une bonne fonction de sommeil, mais les chercheurs ont souligné que des recherches supplémentaires étaient nécessaires avant de pouvoir tirer des conclusions définitives.

Pavot de Californie et troubles de l’humeur

Pour rester sur le thème des extraits de plante combinés, une étude de 2004 menée par Innothera Laboratories a employé des quantités fixes de Crataegus oxyacantha, Eschscholzia californica et de magnésium en comparaison avec un placebo chez des patients atteints de troubles de l’anxiété légers à modérés.[4] Sur les 256 patients, 130 ont reçu le médicament testé (Sympathil) avec des données sur l’efficacité et la sécurité enregistrées les jours 7, 14, 30, 60 et 90. Les chercheurs ont noté une plus grande diminution de « l’anxiété subjective estimée par les patients » comparés au placebo. Le groupe de l’étude a tout de même souligné une augmentation marquée des effets secondaires, ce qui pose la question du ratio risque/bénéfice.

Pavot de Californie et activité sédative

Étant donné le lien entre les fleurs et le sommeil, c’est sans surprise que selon une étude de 1991, de fortes doses de Pavot de Californie pourraient produire un effet semblable à de la sédation. Lors de l’étude, des chercheurs ont donné à des souris jusqu’à 200 mg/kg d’Eschscholzia californica aqueux.[5] Il est intéressant de noter que des propriétés sédatives ont été observées à 100 mg/kg, les souris échouant au test de locomotion et s’endormant. Des doses aussi faibles que 25 mg/kg pourraient avoir un impact, mais une évaluation plus approfondie des effets comportementaux est nécessaire. Enfin, l’article affirme que « notre extrait aqueux n’a pas induit d’effets toxiques », une conclusion qui pourrait s’avérer cruciale pour les futurs essais sur l’homme.

Possibles effets secondaires du Pavot de Californie

L’absence d’effets sur l’humain signifie que nous n’en savons que très peu sur l’impact sur le long terme de la consommation de Pavot de Californie. Heureusement, les effets à court terme semblent sans dangers et peu d’effets secondaires sont rapportés. Cependant, il est crucial de prendre en compte l’influence sédative du Pavot de Californie, surtout si vous prenez (ou prévoyez de prendre) un médicament de nature similaire.

Lorsque l’on recherche du Pavot de Californie, il faut absolument se contenter uniquement de sources fiables. Puisqu’il est courant que cette fleur soit mélangée à d’autres herbes et plantes, il y a un risque que des ingrédients de mauvaise qualité soient inclus ou que le produit contienne des éléments nocifs. Si vous vous posez la moindre question quant à la viabilité du Pavot de Californie, la meilleure personne à qui poser une question reste votre médecin, c’est la seule personne qui sera en mesure de vous prodiguer des conseils sur mesure.

Quelle quantité de Pavot de Californie devrais-je consommer ?

Pour ce qui est du dosage du Pavot de Californie, le mieux reste de suivre les recommandations du produit. Si vous commencez tout juste avec l’extrait de Pavot de Californie, prendre une dose plus faible et jauger l’effet qu’il a sur vous pourrait être une bonne idée. Une fois accoutumé à l’influence de la plante, vous pourrez augmenter les doses en fonction.

Heureusement, il existe de nombreuses formes de Pavot de Californie parmi lesquelles faire votre choix. L’infusion de Pavot de Californie est un produit très simple, mais sa biodisponibilité est plus faible. Les gélules, teintures et comprimés sont bien plus concentrés, alors assurez-vous de vérifier combien de milligrammes d’extrait chacun contient.

Le Pavot de Californie est-il sans danger ?

La recherche soutenant le Pavot de Californie est limitée, ce qui complique la possibilité d’offrir une réponse définitive quant à son profil de salubrité. Les effets sur le court terme semblent sans danger et bien tolérés, mais nous n’en savons guère sur ce sur le long terme. Il faut aussi prendre en compte le mélange fréquent du Pavot de Californie avec d’autres herbes.

Tant que vous approchez la consommation et le dosage du Pavot de Californie avec bon sens, il n’y a pas de raison de ne pas l’essayer. Assurez-vous seulement d’en parler d’abord à votre médecin afin de recevoir des conseils propres à votre cas, de ne pas dépasser les doses recommandées et de mettre un terme immédiat à votre consommation en cas d’effets secondaires indésirables. Étant donné la capacité synergique du Pavot de Californie avec d’autres plantes et herbes, il est certain que nous n’avons pas fini d’en entendre parler.

Vous souhaitez découvrir le Pavot de Californie parmi d’autres ingrédients testés, éprouvés et approuvés ? Visitez la boutique Cibdol dès aujourd’hui pour une sélection complète de compléments bien-être. Ou pour en savoir plus sur le GABA et ses récepteurs, visitez notre encyclopédie du CBD.

Sources

[1] California poppy. Encyclopædia Britannica. https://www.britannica.com/plant/California-poppy. Published 2018. Accessed May 26, 2022. [Source]

[2] Fedurco M;Gregorová J;Šebrlová K;Kantorová J;Peš O;Baur R;Sigel E;Táborská E; M. Modulatory effects of Eschscholzia californica alkaloids on recombinant gabaa receptors. Biochemistry research international. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26509084/. Published 2015. Accessed May 26, 2022. [Source]

[3] Abdellah SA, Berlin A, Blondeau C, et al. A combination of eschscholtzia californica cham. and valeriana officinalis L. extracts for adjustment insomnia: A prospective observational study. Journal of traditional and complementary medicine. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7109475/. Published March 1, 2019. Accessed May 27, 2022. [Source]

[4] M; HMLJM. Double-blind, randomised, placebo-controlled study to evaluate the efficacy and safety of a fixed combination containing two plant extracts (crataegus oxyacantha and Eschscholtzia californica) and magnesium in mild-to-moderate anxiety disorders. Current medical research and opinion. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/14741074/. Published 2004. Accessed May 27, 2022. [Source]

[5] Rolland A;Fleurentin J;Lanhers MC;Younos C;Misslin R;Mortier F;Pelt JM; Behavioural effects of the American Traditional Plant Eschscholzia californica: Sedative and anxiolytic properties. Planta medica. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/1680240/. Published 1991. Accessed May 27, 2022. [Source]

De quel produit ai-je besoin ?
As Seen On: