Qu'est-ce que le CBG (Cannabigérol) ?

Qu'est-ce que le CBG (Cannabigérol) ?

Qu’est-ce que le CBG ?

Le cannabigérol est une molécule précurseure du THC, CBD et CBC. Tous les cannabinoïdes trouvent leurs racines dans une version acide du CBG (CBGA). Étant donné la manière dont les cannabinoïdes synthétise avec les enzymes (pyrophosphate de géranyle et acide olivétolique) et changent leur structure chimique durant le développement de la plante, l’isolation et l’extraction du CBG est un vrai défi. On suppose que près d’1 % d’un plant de Cannabis sativa est composé de CBG.

RÉSUMÉ

• Cannabinoïde précurseur
• Considéré comme une partie mineure du Cannabis sativa
• A montré une affinité de liaison avec les récepteurs CB1 et CB2
• Non-psychotrope
• Données de recherches limitées
• Les doses thérapeutiques de CBD semblent dénuées d’effets secondaires

Ce qu'en dit la recherche

Qu'est-ce que le CBG (Cannabigérol) ?

La recherche sur les effets thérapeutiques du CBD est incroyablement limitée. Parmi les études qui ont été complétées, la plupart furent menée in vitro ou sur des animaux.

Une étude animale publiée dans la revue Journal of the American Society for Experimental NeuroTherapeutics a examiné les effets du CBG sur une maladie d’Huntington simulée. Il fut découvert que le « CBG était extrêmement actif en guise de neuroprotecteur chez les souris […] améliorant les déficits moteurs et préservant les neurones nigrostriés ». Les chercheurs ont estimé que leurs résultats « ouvraient de nouvelles voies pour la recherche » mais que le mécanisme d’action du cannabinoïde restait flou (Valdeolivas et al., 2014).

Un examen portant sur des cannabinoïdes au sein du Cannabis sativa a découvert que le CBD, CBC, CBG, CBN et THC possédaient des qualités antibactériennes intrinsèques. Consommés ensembles, ces composés semblent montrer « une puissante activité à l’encontre du Staphylocoque résistant à la méthicilline ». Cependant, le mécanisme d’action reste élusif (Appendino et al., 2008).

La revue Biochemical Pharmacology a découvert que le CBD « pouvait être envisagé pour une expérimentation clinique sur les patients atteints de MII grâce à ses résultats sur des modèles animaux. Après avoir provoqué des colites chez des souris, les chercheurs ont découvert que le CBD réduisait le poids du colon, la production d’oxyde nitrique et la formation de formation de DRO dans les cellules épithéliales intestinales » (Borrelli et al., 2013).

En 1990, les cannabinoïdes THC et CBG furent comparés pour leurs effets sur le glaucome. En se servant de modèles animaux, les chercheurs ont découvert qu’une « chute considérable de la tension oculaire » survenait après administration chronique. Ces chercheurs ont également découvert que « les deux cannabinoïdes produisaient une augmentation double voire triple de l’excrétion de l’humeur aqueuse ». L’étude a conclu que le « cannabigérol et les cannabinoïdes qui y sont liés pourraient avoir un effet thérapeutique sur le traitement du glaucome » (Colasanti, 1990).

Statut légal

À partir du moment où le cannabigérol est extrait du chanvre, le composé est considéré comme légal. Le CBG n’est pas pris en compte par la Convention des Nations-unies sur les substances psychotropes, ni par le Controlled Substances Act.

De quel produit ai-je besoin ?
As Seen On: