Consommation de Paracétamol Et de CBD Durant la Grossesse

Publié:

Les femmes enceintes savent mieux que quiconque que la grossesse est une tâche difficile. Évaluer la sécurité d’un enfant en développement alors qu’il grandit à l’intérieur de soi n’est pas facile, car tout ce qu’on consomme, le bébé le consomme aussi. Ceci signifie, pour ce qui est des choses comme les anti-douleurs, que la plupart des mères peuvent être méfiantes. Cela peut être un véritable champ de mines de problèmes potentiel. Le choix le plus courant et le plus sûr est de tout simplement éviter de genre de substances. Malheureusement, ce n’est pas toujours possible et cela a poussé certains à nous demandé comment le CBD peut se comparer, surtout avec des substances comme le paracétamol.

PARACÉTAMOL ET GROSSESSE

Tout d’abord, penchons-nous sur le paracétamol. De premier abord, le paracétamol est un médicament relativement sûr et facilement disponible. Il est utilisé pour le soulagement général de la douleur, souvent sans arrière-pensée. Il est considéré comme étant très sûr – c’est pourquoi on peut souvent l’acheter sans ordonnance. Ce sentiment de sécurité pousse beaucoup de femmes enceintes à en consommer aussi.

Même si consommer du paracétamol durant la grossesse est une pratique courante, de nouvelles études suggèrent qu’il existe une connexion entre la consommation de paracétamol et les symptômes d’hyperactivité et d’autisme chez l’enfant. Des chercheurs en Espagne ont recruté 2644 femmes enceintes, les ont interrogé sur leur consommation de paracétamol et ont ensuite analysé les enfants à l’âge de 1 et 5 ans. La consommation de paracétamol de chaque mère a été classée dans les catégories jamais, sporadique ou persistante.

À l’âge de 5 ans, il a été découvert que les enfants exposés au paracétamol durant les 32 premières semaines de la grossesse étaient significativement plus susceptibles d’afficher un comportement hyperactif et impulsif et les enfants dont la consommation de la mère était persistante avaient les pires résultats aux tests d’inattention, d’impulsivité et de vitesse de traitement visuel. Ceci suggère que le paracétamol pourrait avoir un effet sur le développement de l’embryon. Bien entendu, ce n’est qu’une étude et elle doit être prise avec une saine dose de scepticisme, mais elle montre un problème potentiel qui doit être exploré.

CBD ET GROSSESSE

Le CBD est bien connu pour aider à soulager certains symptômes, comme l’inflammation et les douleurs. C’est pourquoi c’est une substance qui intéresse souvent les femmes enceintes. Une fois de plus, il faut faire preuve d’une saine dose de scepticisme. Il n’existe pas de preuve de la dangerosité du CBD sur le fœtus, mais en même temps, les études à ce sujet sont rares.

Les recherches menées ont impliqué des souris et ne sont pas encore passées au stade des essais cliniques. Cependant, dans ces études, aucun effet négatif n’a été découvert sur le développement de l’embryon. Ceci pourrait cependant ne pas prendre en compte les effets à long terme.

Le plus sûr reste de consulter un professionnel de santé. De cette façon vous pouvez vous assurer d’avoir le meilleur, pour vous et votre enfant à naître.


Cibdol