Mal De Dos Chronique | Des Conseils et Astuces Pour Se Sentir Mieux

Publié:

Le mal de dos chronique touche des millions chaque année

Avec des millions de personnes concernées, les hommes et les femmes sont tout aussi affectés par le mal de dos. Même si les douleurs dorsales aiguës peuvent augmenter avec le temps, elles peuvent frapper peu importe l'âge. Heureusement, la plupart des gens récupère sans aucune intervention médicale. Le risque de mal de dos chronique n'est pas non plus une raison de paniquer. Avoir mal aux lombaires est un aspect naturel de la physiologie humaine. La combinaison des os, des ligaments et des nerfs dans notre dos peut être assez sensible, mais ils finissent par récupérer.

Certains types de douleurs ne surviennent que dans la position assise ; pour d'autres, c'est en marchant. Il suffit parfois d'un geste simple, comme se pencher pour embrasser ses enfants et soudainement, une douleur vive et perçante irradie dans le bas du dos. Dans certains cas, cette douleur peut aussi d'étendre aux jambes.

Le vieux remède qui conseille le repos pour traiter le mal de dos est vraiment vieux et complètement dépassé. Au lieu de cela, être en mouvement, avoir un état d'esprit positif et rependre une activité sportive légère régulière sont les meilleures manières de lutter contre le mal de dos aigu et éviter qu'il ne devienne chronique.

Avant de regarder quelques « indices repères » du mal de dos chronique – qui indiquent qu'il faut y regarder de plus près – il vaut toujours mieux savoir à quel type de douleur vous êtes confronté.

CBD and back pain

Les douleurs lombaires peuvent être réparties en deux catégories majeures :

Douleur à dominante dos

Irradiant à travers la colonne vertébrale, la douleur finit généralement par se concentrer sur le bas du dos et autour des hanches. La douleur à dominante dos est celle qui vous posera le plus probablement des problèmes en vous penchant. Se lever du canapé ou sortir de la voiture peut être difficile et douloureux pour ceux qui souffrent de douleurs ciblant le dos. Le plus gros problème avec les douleurs centrées sur le dos, c'est qu'elles surviennent souvent d'un coup. Parmi les symptômes, il peut y avoir de petits spasmes, mais ils disparaissent rapidement.

Douleur à dominante jambe

Ce type de douleur peut être plus grave, à la fois en fréquence et en intensité. La raison pour laquelle la douleur descend dans la jambe, plutôt que de rester centrée sur le dos, est liée à nos nerfs. Pour aider à coordonner le mouvement, les nerfs traversent la jambe et passent par le bas du dos avant d'être protégés par la colonne vertébrale. Couramment appelée sciatique, la douleur centrée sur la jambe peut indiquer des lésions dans les disques du dos. En pinçant les nerfs connectés à nos jambes, la douleur est ressentie jusqu'aux pieds. Dans les cas de sciatique, le repos ou le fait de soulager les jambes du poids peut aider momentanément.

La plupart du temps, de simples changements de mode de vie peuvent faire disparaître la douleur.

Pour les deux types de douleur, la plupart des cas se résorbent en quelques semaines. Même ceux qui ne relèvent pas des douleurs chroniques connaissent une amélioration des symptômes avec le temps. Avant de vous précipiter chez le médecin ou de demander des médicaments antidouleur, sachez que les habitudes de mode de vie peuvent avoir un énorme impact, en soulageant le mal de dos et en évitant potentiellement qu'il ne devienne chronique.

Trois aspects principaux peuvent aider à diminuer les douleurs lombaires : l'état d'esprit, l'activité et l'alimentation ou des compléments réduisant l'inflammation.

Tout commence par un état d'esprit positif – une détermination mentale à ne pas laisser la douleur nous gâcher la vie ou nos capacités physiques. Le mal de dos aigu peut rapidement devenir chronique si on en fait une maladie mortelle, plutôt qu'un problème traitable. La volonté de rester en bonne santé et de retrouver autant d'activités normales que possible sera crucial pour réduire l'intensité et la fréquence du mal de dos. Tout tourne autour d'une approche active, en « dépassant » la douleur plutôt que d'être passif et de penser que le traitement seul fera tout.

Pain and CBD

Fini le repos au lit, mettez-vous à bouger. Attention de ne pas forcer, vu votre problème particulier. Mais, même si ce n'est qu'une petite montée et descente des escaliers tous les jours, le mouvement des muscles aidera significativement la récupération dans la plupart des cas. Notre corps, et en particulier notre dos, est spécifiquement conçu pour être mobile.

Dernière étape, la prise d'anti-inflammatoires ou autres analgésiques sans ordonnance, devrait être un complément aux deux éléments précédents. Même s'ils peuvent atténuer suffisamment la douleur pour vous aider à vous lever, à eux seuls, ils n'empêcheront pas le mal de dos de revenir. C'est une erreur courante – croire que quelques antidouleurs et un peu de repos feront disparaître la douleur. Le résultat final est à l’opposé du but escompté.

Les indices révélateurs du mal de dos chronique

Si les symptômes persistent, ou s’aggravent, il faut surveiller plusieurs « indices révélateurs ». Si l'un de ces signes apparaît, il est préférable de demander un avis médical. Le mal de dos pourrait en fait être le précurseur d'un problème bien plus grave.

Un engourdissement dans la région de l'aine et tout changement dans le contrôle habituel de vos intestins sont les premiers signes de la nécessité d'être examiné. Si votre mal de dos survient avec une fièvre persistante, une maladie ou une perte de poids, il peut indiquer qu'une infection est à l'origine de votre douleur, plutôt qu'un problème musculaire ou discal. Enfin, si la douleur est constante, qu'elle persiste sur plusieurs semaines sans trop de répit, malgré une activité physique et des anti-inflammatoires, il est conseillé de demander un avis médical. Une radio ou un balayage CT pourraient être nécessaires pour diagnostiquer le problème.

Concentrez-vous pour rester actif et garder une attitude positive

Vous connaissez votre propre corps mieux que personne. Si vous avez l'impression qu'il y a un problème, vous devriez toujours demander l'avis d'un professionnel de santé. Mais, dans environ 90 % des cas, le mal de dos aigu s'améliore en quelques semaines. En adoptant quelques principes de mode de vie simples, le risque de voir la douleur s'installer de manière chronique peut être fortement réduit. D'autres options, comme aller voir un kiné, faire du yoga ou du pilates peuvent aussi aider à être plus résistant face au développement du mal de dos chronique.

Restez à jour. Inscrivez-vous pour connaître les nouveautés

De quel produit ai-je besoin ?