Tout ce qu'il faut savoir sur l'inflammation chronique de l’intestin (MICI)

Publié:

Que sont les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin ?

Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) sont une pathologie qui existe sous deux formes différentes. La première, la maladie de Crohn, est le résultat d’une inflammation dans toutes les couches de l’intestin. La colite ulcéreuse survient lorsque l’inflammation irrite la paroi interne du gros intestin ou du côlon. Toutes deux, cependant, infligent douleurs et gênes à des millions de personnes à travers le monde. Il peut également y avoir des cas où la source de l’inflammation est un mélange des deux sous-conditions. Bien que cela soit rare, on parle alors de colite indéterminée.

a women has stomachache

Les personnes vivant avec une MICI peuvent présenter l’un ou l’autre des symptômes suivants, tous plus ou moins graves. Moins d’appétit, perte de poids soudaine, fatigue extrême, diarrhées, douleurs abdominales, et sang dans les selles. Lorsque les symptômes persistent, on les appelle communément les poussées.

Dans le pire des scénarios, les MICI peuvent durer des décennies, ce qui en fait des maladies chroniques. Mais la maladie peut être prise en charge par des médicaments visant à diminuer la réponse immunitaire de l’organisme. Dans environ 25 % des cas, les MICI sont diagnostiquées avant l’âge de 20 ans, mais certaines personnes ne sont pas diagnostiquées avant la cinquantaine. Étant donné la prévalence de la maladie chez les enfants, elle peut avoir un impact incroyable sur leur capacité à mener une vie normale d’adolescent.

Beaucoup de personnes supposent que les MICI sont le résultat d’une mauvaise alimentation. Certains sont accusés de malbouffe et de manger trop de friandises sucrées. Bien que ce type d’aliments ne soit certainement pas bénéfique pour un mode de vie sain, la cause des MICI est en fait un système immunitaire trop enthousiaste.

Dans un scénario classique, notre système immunitaire entre en action dès qu’une infection ou une bactérie est détectée. Une réponse inflammatoire de notre système immunitaire est naturelle et nécessaire à la survie humaine. Les maladies inflammatoires intestinales surviennent lorsque notre système immunitaire reste suractivé malgré le fait qu’il n’y ait peu ou pas d’infection, ou de bactéries.

L’un des défis les plus importants des MICI, c’est de ne pas savoir comment elles commencent ou ce qui les fait se développer en premier lieu. Par conséquent, l’objectif premier des traitements sera de réduire l’inflammation, réduisant ainsi les symptômes et rétablissant une qualité de vie saine pour les patients.

Notre système immunitaire est impliqué

La difficulté à traiter les MICI vient de leurs liens avec le système immunitaire. Notre système immunitaire est intégré à beaucoup d’autres parties de notre corps, et l’identification du déclenchement exact s’est avérée être un défi important pour la médecine moderne. Car nous ne savons pas ce qui cause le développement de la maladie, nous n’avons pas (encore) de remède pour les maladies inflammatoires de l’intestin. Même si les MICI peuvent être difficiles à traiter, cela ne veut pas dire que nous ne pouvons pas en apprendre davantage sur ce qui se passe à l’intérieur de notre corps lorsque la maladie apparait.

abstract male body

Des études préliminaires indiquent deux types de problèmes avec notre système immunitaire. Le premier, « à médiation immunitaire », ressemble beaucoup à l’exemple que nous avons utilisé plus haut. Notre système immunitaire fonctionne 24 heures sur 24, essayant de traiter les infections même lorsqu’elles ne sont plus présentes. La seconde, « auto-immune », est le moment où notre système immunitaire devient confus. Il peut voir des bactéries saines dans notre système digestif comme une menace, plutôt que comme un avantage, et commencer à les attaquer. En général, la maladie de Crohn est liée aux maladies à médiation immunitaire, tandis que la maladie de Crohn est étroitement liée aux problèmes auto-immuns.

Deux types de MICI - la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse

Maladie de Crohn

Bien qu’elles soient liées à notre système immunitaire, il existe une certaine différence entre les deux pathologies. L’inflammation de la maladie de Crohn peut survenir n’importe où, des lèvres à l’anus. Imaginez le chemin que les aliments prennent à travers votre corps lorsque vous mangez. À n’importe quel moment de ce parcours, une accumulation d’inflammations peut irriter et provoquer les symptômes mentionnés plus tôt.

Les complications de la maladie de Crohn comportent le développement de fistules. C’est lorsqu’un ulcère relie deux parties de la paroi intestinale. Le passage étroit ainsi créé est sujet aux infections et à la formation d’abcès.

Colite ulcéreuse

La colite ulcéreuse est le plus souvent localisée. Elle a tendance à causer une inflammation excessive dans le côlon, plutôt que dans l’ensemble du système digestif. Les symptômes demeurent très semblables à ceux de la maladie de Crohn, mais leur apparition est généralement plus aiguë que l’inconfort chronique associé à la maladie. La colite ulcéreuse demeure toutefois grave, ce qui créé une inflammation de longue durée. L’un des nombreux risques liés à la maladie de Crohn est un colon perforé. Souvent, la perforation est causée par un élargissement et un gonflement rapides du côlon.

Restez à jour. Inscrivez-vous pour connaître les nouveautés

De quel produit ai-je besoin ?