Le CBD peut-il aider à soulager des symptômes de la ménopause?

Publié:

Woman

Les femmes du monde entier cherchent des manières plus naturelles de gérer leurs symptômes de ménopause. Une de ces options potentielles est peut-être le CBD, en grande partie grâce à ses influences sur le système endocannabinoïde (SEC). Avant de jeter un œil à la relation entre le SEC et la ménopause, il nous faut d’abord comprendre ce qui cause la ménopause.

Comprendre la ménopause

La ménopause est synonyme de changement dans les niveaux d’œstrogène et de prostrogène. De ce fait, les menstruations s’arrêtent, et tomber enceinte de manière naturelle n’est plus une option. Mais ne vous inquiétez pas, c’est un processus naturel du fait de prendre de l’âge, et c’est une chose que toutes les femmes connaissent. Le problème avec la ménopause, c’est que bien que ce processus soit naturel, les symptômes n’en sont pas moins inconfortables. Pour certaines femmes, des bouffées de chaleur, des sueurs nocturnes, des problèmes de sommeils, de la mauvaise humeur et des douleurs pendant le sexe peuvent durer pendant 14 ans.

Les traitements conventionnels de la ménopause incluent le traitement hormonal substitutif (THS), un suivi, et un ajustement du régime alimentaire ou de l’activité physique. La difficulté réside dans le fait que les symptômes persistent durant des années, les traitements tels que le THS peuvent endommager le corps et provoquer de nombreux effets secondaires.

Vivre avec les symptômes de la ménopause

Typiquement, la ménopause affecte les femmes âgées de 45 à 55 ans, mais elle peut avoir lieu plus tôt ou plus tard. Comme nous l’avons mentionné ci-dessus, la ménopause est provoquée par un changement des niveaux hormonaux du corps. À partir du milieu de la trentaine, les niveaux d’œstrogènes des femmes commencent à diminuer, signifiant ainsi le début de la périménopause. Le déclin constant des niveaux d’œstrogène est ce qui mène à de nombreux symptômes associés à la ménopause. Les symptômes peuvent continuer après la ménopause vers la période postménopause, mais ils sont généralement moins sévères que lors de la périménopause.

Il suffit de lister les symptômes de la ménopause pour voir l’énorme impact qu’elle a sur la qualité de vie d’une femme. Beaucoup de gens de gens se sentent mal après une mauvaise nuit de sommeil, mais imaginez seulement que ces problèmes persistent durant des années. Des bouffées de chaleur peuvent survenir aux pires instants, rendant la concentration difficile, et la douleur durant le sexe complique parfois les relations. Durant des siècles, les femmes ont dû endurer les symptômes de la ménopause, mais grâce à la recherche en cours, le CBD pourrait être la solution naturelle permettant de rendre la vie avec de tels symptômes bien plus simple.

Menopause

L’influence du CBD sur le système endocannabinoïde pourrait jouer un rôle clé

On considère que le CBD est bénéfique grâce à ses interactions avec le SEC et son activation de certaines enzymes et certains récepteurs. Il ne s’attaque pas directement à la ménopause, à la place, il influence un certain nombre de ses symptômes.

Les très communes « bouffées de chaleur » subies pendant la ménopause représentent l’incapacité du corps à réguler sa température corporelle comme il le faudrait. Précédemment, des études ont montré que l’endocannabinoïde anandamide (AEA) pourrait jouer un rôle clé dans la capacité de notre cerveau à réguler sa température. Malheureusement, l’AEA est rapidement décomposé par le corps par une enzyme appelée FAAH. Le CBD a cependant été démontré comme bloquant la production de FAAH, permettant d’augmenter le signalement de l’anandamide.

La perte de densité osseuse est un autre symptôme de la ménopause qui, si elle n’est pas contrôlée, peut conduire à l’ostéoporose. Cette fois-ci, une étude publiée sur ScienceDirect a décrit une relation entre les récepteurs CB et les canaux TRPV1. Ils ont découvert que les patients atteints d’ostéoporose avaient une expression accrue des canaux TRPV1, ce qui entraînait une « surexpression massive des récepteurs CB2 ». Leurs découvertes ont non seulement confirmé le rôle du système endocannabinoïde dans l’ostéoporose, mais elles ont également mis en évidence un traitement potentiel à base de CBD. Une étude à l’appui a révélé que le CBD « influencerait davantage les canaux TRPV1 et TRPM8. En régulant les canaux TRPV à l’aide du CBD, il est possible que la surexpression trouvée chez les patients souffrant d’ostéoporose soit réduite et que de nouveaux traitements soient ainsi introduits ».

Hemp plant

Le futur du CBD et de la ménopause

En invoquant les études listées ci-dessus et les effets anxiolytiques proposés par le CBD, on peut comprendre pourquoi le composant est étudié en tant que traitement thérapeutique pour les symptômes de la ménopause. Le CBD pourrait être capable d’aider le corps sur de multiples fronts (grâce à son interaction avec le SEC) avec une fraction infime des effets secondaires associés au traitement THS. En prenant en compte le fait la ménopause soit un processus naturel du fait de la maturité, il est totalement logique que les futurs traitements soient des alternatives naturelles.

Restez à jour. Inscrivez-vous pour connaître les nouveautés

De quel produit ai-je besoin ?