Published:

Updated:

Author: Luke Sholl

L'impact du stress sur votre santé

Stress

Nous faisons tous face au stress au quotidien, que ce soit à cause du travail, d’obligations familiales, de relations ou bien d’une combinaison des trois. Alors qu’un certain degré de stress est normal et même bénéfique, il s’avère que le stress chronique (prolongé) peut faire de sérieux ravages sur de nombreux aspects de notre santé.

Lisez la suite pour découvrir comment stress impacte la santé mentale et physique et comment utiliser ce lien à votre avantage.

Comment le stress affecte votre santé mentale

La santé mentale est un sujet à l’importance toujours plus croissante dans notre société moderne. Décrite comme étant le bien-être psychologique, social et émotionnel, une bonne santé mentale nous aide à rester concentrés, à réduire le risque de maladies et à nous sentir au meilleur de notre forme. Cependant, le stress est un facteur qui impacte significativement la santé mentale.

Même si on peut se sentir mal pendant quelques jours, un stress aigu est en réalité une bonne chose pour notre corps et une réaction parfaitement normale face à des situations difficiles ou désagréables. Malheureusement, si ce stress devait devenir chronique, l’impact sur la santé mentale est considérable.

Comment le stress affecte le cerveau

Pour comprendre comment le stress affecte notre cerveau, il faut d’abord revenir à l’époque de nos ancêtres préhistoriques. Face à la gueule d’un tigre à dents de sabre, les premiers humains avaient deux options : faire face et combattre ou fuir pour sauver leur vie. Même si nous savons laquelle nous aurions choisie, les deux options déclenchent une réaction en chaîne biologique à travers l’esprit.

Pendant une situation difficile, l’esprit devient une ruche bourdonnante d’activité. L’amygdale (la région qui gère les émotions dans notre cerveau) envoie un signal urgent à l’hypothalamus (le centre de commande du cerveau) et, en partant de là, les deux coordonnent notre réponse au stress. Dans la plupart des cas, notre corps reçoit un afflux d’épinéphrine, de norépinéphrine et de cortisol — la principale hormone du stress de notre corps — ce qui augmente la concentration, le rythme cardiaque et la tension.

Heureusement, nous n’avons plus besoin de faire face à des tigres à dents de sabre, mais notre corps réagit toujours de la même manière face aux situations stressantes. Alors que cette série de réactions biologiques peut être bénéfique sur le court terme, une accumulation d’hormones du stress peut faire des ravages sur notre bien-être mental, en affectant des fonctions telles que :

• Sociabilité
• Génération de nouvelles cellules du cerveau
• Mémoire et capacité à apprendre
• Traitement des pensées

Le stress et les maladies mentales sont-ils liés ?

Étant donné l’étendue des symptômes que le stress peut provoquer, les cas graves sont souvent liés à des maladies mentales. Cela ne signifie pas que le stress entraînera forcément une maladie mentale, mais le risque de développer de l’anxiété ou une dépression, en particulier, est élevé dans les cas graves.

Il y a également l’effet négatif qu’ont les maladies mentales sur les niveaux de stress. Il est courant qu’une maladie mentale devienne un élément déclencheur de stress, en particulier si la maladie impacte la capacité de la personne à travailler ou à entretenir des relations saines. Malheureusement, le stress et la maladie mentale sont intrinsèquement liés, car chacun accentue la gravité de l’autre.

Cependant, vous pouvez utiliser cette nature symbiotique à votre avantage. Réduire le stress chronique peut améliorer certaines maladies mentales, de même que le fait de traiter la maladie mentale peut réduire le niveau de stress.

Comment le stress affecte votre santé physique

Même si l’impact du stress commence dans le cerveau, il ne faut pas attendre longtemps pour que les effets se répandent sur notre santé physique en donnant toutes sortes de symptômes continus. On retrouve ainsi les suivants :

• Difficultés à respirer
• Vertiges
• Perte de libido
• Douleurs dans la poitrine
• Fatigue

Bon nombre de ces symptômes seront instantanément reconnus par ceux qui en souffrent. Cependant, l’impact du stress n’est pas uniquement ressenti de manière externe. Sur un plan interne, notre organisme lutte pour retrouver l’équilibre. Les perturbations chimiques engendrées par le stress chronique s’étendent à de nombreux systèmes biologiques critiques, dont nos systèmes digestif, immunitaire et nerveux.

Troubles digestifs

Le stress peut provoquer une puissante réaction dans le tube gastro-intestinal. Une accumulation d’acides dans l’estomac, de la nausée, des diarrhées, une constipation, des spasmes dans l’œsophage : autant de symptômes pouvant être dus à un stress chronique — un stress qui ne disparaît pas. Dans les pires situations, si vous avez déjà un trouble préexistant comme un syndrome du côlon irritable (SCI) ou des ulcères d’estomac, le stress peut exacerber ces maladies.

Troubles cardiovasculaires

Une revue[1] publiée dans Nature Reviews Cardiology a examiné la corrélation directe entre le stress psychologique et les maladies cardiovasculaires en utilisant plusieurs sources scientifiques. Parmi les éléments clés de cette étude, on peut citer « le stress psychologique contribue aux maladies cardiovasculaires à plusieurs étapes » et « le stress chronique au travail et dans la vie privée est associé à une augmentation de 40–50 % de l’occurrence de maladies cardiaques coronariennes ».

Affaiblissement du système immunitaire

Le stress chronique affaiblit la capacité de notre système immunitaire à fonctionner efficacement. Une revue publiée par l’Université du Kentucky[2] a conclu que « […] la recherche sur les effets du stress sur l’inflammation dans des populations cliniques a démontré que l’exposition au stress peut augmenter la probabilité de développer une maladie ».

Différences entre les sexes dans la réponse au stress

Le stress peut affecter tout le monde, à n’importe quel moment, peu importe le sexe. Ceci étant dit, impossible d’éviter les tendances hormonales chez l’homme et la femme. Nous avons mentionné le rôle fondamental du cortisol et de l’épinéphrine dans notre réponse au stress, mais une autre hormone doit être prise en compte : l’ocytocine.

L’ocytocine est importante, car sa fonction principale est d’adoucir l’impact des autres hormones du stress en nous aidant à nous détendre. Les femmes ont tendance à produire naturellement de plus grands niveaux d’ocytocine, ce qui signifie qu’elles sont plus susceptibles de prendre soin des autres et d’entrer en lien en cas de stress. Les hommes, en revanche, ont une réponse du type combat ou fuite plus forte.

Malheureusement, le stress reste une réaction incroyablement complexe[3] et il est pratiquement impossible de quantifier quelle sera la réponse en se basant uniquement sur le sexe de la personne. Sachez juste que si les hormones peuvent altérer notre réponse initiale au stress, cela ne devrait pas nous empêcher d’avoir de bonnes pratiques de gestion du stress.

Le CBD peut-il aider à combattre le stress ?

L’énorme impact du stress sur le corps et l’esprit ne fait aucun doute. Quand on y ajoute les différences dans la réponse au stress selon le sexe et les implications des divers facteurs socio-économiques, ce n’est pas étonnant que la gestion du stress soit souvent difficile ! Des chercheurs sont constamment en train d’explorer de nouvelles méthodes pour gérer le stress, y compris l’utilisation de compléments alimentaires comme le CBD.

De manière encourageante, des études suggèrent[4] que le CBD pourrait soutenir la tendance naturelle de notre corps à aller vers l’équilibre — une tendance qui ne fait que se renforcer quand on est stressé. Permettre au corps de retomber sur ses deux pieds aide à remettre à zéro les hormones du stress, ce qui limite l’impact de molécules neurochimiques comme le cortisol.

Il reste encore beaucoup de choses à apprendre sur la relation entre le CBD et le stress comme des questions liées au dosage, à l’efficacité des extraits à spectre complet par rapport aux isolats et aux meilleures méthodes de consommation. Cependant, en l’attente, l’absence de toxicité du CBD en fait une excellente addition à des pratiques de gestion du stress déjà établies.

Si vous souhaitez inclure le CBD dans votre régime au quotidien, parcourez la boutique Cibdol pour une sélection complète d’huiles au CBD, gélules, crèmes et bien plus. Pour des conseils sur la gestion du stress et plus de détails sur les symptômes courants du stress, parcourez notre Encyclopédie du CBD pour découvrir tout ce que vous devez savoir.

Sources

[1] Steptoe, A., & Kivimäki, M. (2012). Stress and cardiovascular disease. Nature Reviews Cardiology. https://www.nature.com/articles/nrcardio.2012.45 [Source]

[2] Morey, J. N., Boggero, I. A., & Scott, A. B. (2016). Current Directions in Stress and Human Immune Function. NCBI. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4465119/ [Source]

[3] Verma, R., Singh Balhara, Y. P., & Gupta, C. S. (2011). Gender differences in stress response: Role of developmental and biological determinants. NCBI. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3425245/ [Source]

[4] Ferro, M., Escalante, P., & Graubard, A. (2020). THE ROLE OF CANNABIDIOL IN THE INFLAMMATORY PROCESS AND ITS PROPERTIES AS AN ALTERNATIVE THERAPY. Innovare Journal of Medical Sciences. Published. https://innovareacademics.in/journals/index.php/ijms/article/view/39501/23812 [Source]

Author
Luke Sholl

Title/author.

Luke Sholl
Avec plus de dix ans d’expérience de rédaction sur le CBD et les cannabinoïdes, Luke est un journaliste accompli qui travaille comme rédacteur principal pour Cibdol et d’autres publications sur les cannabinoïdes. Soucieux de présenter un contenu factuel et fondé sur des preuves, sa fascination pour le CBD s’étend également à la forme physique, à la nutrition et à la prévention des maladies.
Luke Sholl

Title/author.

Luke Sholl
Avec plus de dix ans d’expérience de rédaction sur le CBD et les cannabinoïdes, Luke est un journaliste accompli qui travaille comme rédacteur principal pour Cibdol et d’autres publications sur les cannabinoïdes. Soucieux de présenter un contenu factuel et fondé sur des preuves, sa fascination pour le CBD s’étend également à la forme physique, à la nutrition et à la prévention des maladies.
De quel produit ai-je besoin ?
As Seen On: