Que sont les isoflavones ?

Que sont les isoflavones ?

Les isoflavones sont une classe de flavonoïdes que l’on trouve principalement dans les membres de la famille des Fabaceae (légumineuses). Toutefois, des preuves provisoires suggèrent que les familles Rutaceae, Cannabaceae et Solanaceae produisent également des isoflavones. Lorsqu’elles sont consommées, les isoflavones agiraient comme des phyto-œstrogènes. En se liant aux récepteurs d’œstrogènes, il est possible que les isoflavones puissent influencer la production d’hormones sexuelles et d’enzymes.

Couleur

Les isoflavones ne sont pas aussi répandues que d’autres familles de flavonoïdes, mais les isoflavones communes comme la daidzéine, la génistéine et la biochanine A se présentent sous différentes couleurs.

On les trouve dans

Le soja, le trèfle rouge, le trèfle blanc (graines) et les graines de chanvre.

Recherches sur le sujet

Que sont les isoflavones ?

Une compréhension détaillée des avantages de la consommation d’isoflavones reste à l’étude.

En 2001, l’Institut de chimie et de technologie alimentaire de Vienne a examiné des extraits d’isoflavones, de génistéine, de daidzéine et de biochanine A. Les chercheurs ont conclu que ces composés avaient une « grande capacité d’élimination des radicaux », un terme utilisé pour décrire leur capacité à réduire la production de radicaux libres.

Dans le cadre d’une étude animale de 2005, des chercheurs chinois ont mis en évidence les effets « antioxydants » des isoflavones de soja chez le rat pendant quatre semaines. Ils ont comparé des mesures prises dans le foie des animaux avant et après l’étude, et ont constaté que les isoflavones influençaient la production d’enzymes antioxydantes. En conséquence, le nombre de radicaux libres d’oxygène a diminué.

Une thèse réalisée à l’Institut de technologie chimique de Prague a mis en évidence la présence d’isoflavones dans des familles de plantes autres que les Fabaceae. L’étude a également exploré l’impact bénéfique possible des isoflavones sur le cancer du sein et celui de la prostate, la ménopause, l’ostéoporose et les maladies cardiovasculaires.

Précautions et effets secondaires

Les isoflavones semblent être bien tolérées chez l’homme, l’Autorité européenne de sécurité des aliments n’ayant constaté aucun effet indésirable. Toutefois, les preuves concernant leur influence sur les récepteurs d’œstrogènes sont contradictoires. Les études précliniques suggèrent un risque associé à une consommation excessive d’isoflavones de soja chez les femmes ayant des antécédents de cancer du sein.

Le manque important de données concernant les effets à long terme des isoflavones est un facteur reconnu de toutes les parties.

De quel produit ai-je besoin ?