Nouvelle Étude : L'Huile de CBD Pourrait Aider A Traiter La Schizophrénie

Publié:

Traiter les troubles psychiatriques n’est jamais une chose facile. Le cerveau est un organe complexe, et la science travaille toujours à découvrir ses mystères. Un pas potentiel dans la bonne direction nous vient du CBD, qui fait à présent l’objet d’études pour ses propriétés anti-psychotiques – à savoir sa capacité à traiter la schizophrénie.

Le cannabis a longtemps été étiqueté comme une substance pouvant provoquer une psychose. Pour être plus spécifique, c’est le THC, le principal composé psychoactif dans la plante, qui provoque ces effets. Ce qui est moins connu, c’est que le CBD (comme celui présent dans l’huile de CBD), un cannabinoïde non-psychoactif aussi présent dans le cannabis (et le chanvre), agit en contrecarrant les effets psychoactifs du THC.


LE CBD ET UNE POSSIBILITÉ INTÉRESSANTE

Comme vous pouvez probablement l’imaginer, ce fait est d’un intérêt capital pour des scientifiques dans le champ des troubles psychiatriques. Si le CBD est capable de contrecarrer les effets provoquant la psychose du THC, alors il pourrait aussi combattre les propriétés d’autres sources et formes de psychose.

Dans la première étude du genre à analyser le pouvoir du CBD, une équipe de la Faculté de Médecine de la Western University a découvert que la consommation de CBD semblait avoir une efficacité thérapeutique pour le traitement de la schizophrénie.

LIEN VERS L’ÉTUDE

Il faut noter que cette étude a été menée sur des rats souffrant de psychose et que ce n’est pas une preuve de l’efficacité du CBD comme traitement chez l’homme. Cependant, c’est un premier pas qui donne aux scientifiques une raison de pousser plus en profondeur leurs investigations, pour finir par des tests cliniques randomisés chez l’homme.


POURQUOI TOUS CES EFFORTS ?

Comme nous l’avons mentionné, traiter des maladies comme la schizophrénie n’est pas facile. Bien qu’il existe des médicaments anti-psychotiques, ils sont souvent inefficaces et provoquent des effets secondaires graves. Ceci fait de la découverte d’une alternative une grande priorité. C’est la raison principale pour laquelle le Dr Laviolette, le principal chercheur de l’étude ci-dessus, s’est embarqué dans ce champ d’études – il a constaté la faiblesse des options actuelles et la nécessité de nouvelles solutions efficaces. Le CBD n’affecte pas le corps de la même manière que les médicaments anti-psychotiques et antidépresseurs typiques, il n’y a donc pas ces horribles effets secondaires.

C’est un champ d’étude intéressant, aussi reflété par d’autres études. Par exemple, les cannabinoïdes du cannabis médical ont été déterminés comme étant un traitement efficace contre le SSPT – un autre trouble psychologique complexe. Même si du THC est impliqué dans le cas, cela montre bien comment de puissants cannabinoïdes peuvent être utilisés à bon escient. Alors, même si rien n’est encore certain, il semble bien que le CBD puisse être la réponse que de nombreux scientifiques cherchent, espérons que les études futures puissent découvrir ce qu’il en est réellement !

LINK – ÉTUDE


Cibdol