Le CBD Cible Les Symptômes Du Diabète

Publié:

Des chercheurs travaillent actuellement sur les cannabinoïdes pour cibler les causes et symptômes du diabète. La maintenance d’un environnement homéostatique stable dans notre corps semble être la clé d’un nouveau traitement au cannabis pour le diabète. Un remède doit encore être trouvé, mais certains symptômes pourraient être atténués avec les fleurs et extraits de cannabis.

Le diabète est un ensemble de maladies métaboliques issues de l’incapacité du corps à réguler les quantités de sucres ou glycémie, en particulier du glucose, dans le sang. Les niveaux de glucose sont régulés par des hormones telles que l’insuline, produite dans le pancréas. Le diabète peut provoquer des complications à long terme comme des maladies cardiovasculaires, un AVC, des lésions sur les reins et les yeux.

LE SYSTÈME CANNABINOÏDE EST IMPLIQUÉ DANS L’AFFAIRE DE LA GLYCÉMIE

Un corpus croissant d’études confirme les éléments issus de témoignages de malades du diabète, qui montrent que le cannabis peut avoir des effets bénéfiques. L’action anti-inflammatoire du THC et du CBD peut aider contre l’inflammation artérielle, qui est courante avec le diabète, alors que les effets neuroprotecteurs peuvent réduit l’inflammation des nerfs et les douleurs liées. Les cannabinoïdes peuvent aussi agir comme vasodilatateurs, en améliorant la circulation sanguine et en exerçant une action anti-spasmodique sur les crampes musculaires et troubles gastro-instestinaux. Le syndrome d’agitation diabétique typique peut aussi être traité avec du cannabis pour aider les malades à mieux dormir. De récentes études en laboratoire montrent aussi que le système endocannabinoïde pourrait en réalité être ciblé pour stabiliser les taux de glycémie, ce qui pointe vers le cœur de la maladie. Malheureusement, il ne s’agit que de recherches en laboratoire. Il n’existe pas de thérapie au cannabis possible aujourd’hui contre le diabète.

DES SOURIS DIABÉTIQUES VONT MIEUX AVEC DU CANNABIS EN LABORATOIRE

Bien que manquant de recherches cliniques sur des patients humains, les expériences en laboratoire montrent une stricte corrélation entre l’activité du diabète et les cannabinoïdes. Une des premières études à prouver l’influence du système endocannabinoïde sur le diabète a été publiée en 2006 sous le titre « Cannabidiol lowers incidence of diabetes in non-obese diabetic mice. Cette étude indiquait que le CBD peut inhiber et retarder l’insulite et la production de cytokine inflammatoire, résultant en une diminution de l’incidence du diabète.

Des chercheurs ont aussi décrit un possible mécanisme spécifique immunomodulateur activé par le CBD. Cette hypothèse est confirmée par d’autres découvertes sur le cannabidiol, qui arrête la survenue du diabète auto-immune chez la souris, et par une autre étude qui a découvert des effets neuroprotecteurs du CBD dans un modèle expérimental du diabète. Une recherche trouve aussi que le CBD atténue la dysfonction cardiaque chez des souris diabétiques souffrant de cardiomyopathie.

Une étude intitulée Marijuana in the Management of Diabetes a été publiée dans l’American Journal of Medicine en 2013. Dans ce rapport la consommation passée et actuelle de cannabis a été associée avec un plus bas taux d’insuline à jeun, de glycémie et de résistance à l’insuline. Selon cette étude, les consommateurs de cannabis ont moins de risques de devenir obèses et ont un indice de masse corporelle plus faible. Les fumeurs de cannabis ont aussi de plus hauts niveaux de « bon cholestérol » et un tour de taille plus faible. Découverte importante de cette étude, les consommateurs de cannabis semblaient avoir un meilleur métabolisme des glucides que les non-consommateurs, ce qui confirme les résultats des tests en laboratoire mentionnés plus haut.

Une des dernières études importantes remonte à 2015, quand des scientifiques menés par Raphael Mechoulam, bien connu pour avoir découvert le CBD, ont montré que les propriétés anti-inflammatoires du cannabidiol pouvaient être utilisées pour traiter différentes maladies, dont le diabète de type 2. Enfin, **une étude d’octobre 2016 a montré qu’un traitement expérimental au CBD réduisait les marqueurs de l’inflammation dans la micro-circulation du pancréas chez la souris. Toutes ces études concluent que les composés du cannabis ont un rôle dans le contrôle de la glycémie et dans l’atténuation de la douleur ou d’autres symptômes du diabète. Nous ne savons pas encore comment trouver un médicament à partir de ces découvertes.

Une étude d’octobre 2016

ATTÉNUER LES SYMPTÔMES DU DIABÈTE AVEC LE CBD

En dehors des laboratoires et au domicile des malades, il existe tout un ensemble d’éléments qui montrent que le cannabis est efficace dans le traitement des troubles oculaires, de la douleur chronique, des troubles du sommeil et autres troubles associés avec le diabète. Le traitement d’une personne pour le diabète dépend également de la présence ou absence de complications additionnelles et de son état de santé général. Certains patients complètent leur traitement avec des cannabinoïdes.

Le cannabis pourrait initialement favoriser l’appétit et une suralimentation, mais sur le long terme il a l’effet opposé et pourrait même protéger contre l’obésité. Les extraits de cannabis, avec différentes proportions entre THC, CBD et autres cannabinoïdes et terpènes, ou contenant uniquement le CBD non-psychotrope, peuvent être bénéfiques pour la santé cardiaque et artérielle. Les mêmes extraits de chanvre ou de cannabis peuvent être utilisés pour préparer des crèmes à application locale pour soulager la douleur neuropathique. Inversement, un possible risque de la consommation de cannabis avec le diabète est l’hypoglycémie, car il existe un risque que la glycémie baisse sans que le malade ne s’en aperçoive avant d’être à des niveaux dangereux.

Toute forme d’exercice physique sur une base régulière, avec une alimentation saine et bien équilibrée, peuvent réduire les risques de diabète et contrôler le taux de glycémie chez les personnes qui souffrent de cette maladie. Les malades atteints de diabète devraient modérer ou mettre un terme à leur consommation de tabac et d’alcool.


Cibdol