Différence entre Sativa et Indica

Publié:

Il existe deux types différents de plants de cannabis – Indica et Sativa. Chaque type de plant a différents effets sur le corps et sur l’esprit. Fréquemment, en particulier dans les marchés toujours plus sophistiqués et légaux de nos jours, les deux plants sont aussi croisés pour créer des hybrides spéciaux.

La classification originelle du cannabis Indica a été réalisée en 1785 par le biologiste français Jean-Baptiste Lamarck.

leaves of indica and sativa

 

Indica

Les plants Indica peuvent être identifiés par le fait qu’il sont les plus trapus des deux races – avec des feuilles plus larges. Ceci les rend aussi plus adaptés aux petits espaces de culture en intérieur, particulièrement parce qu’ils ont plus de chlorophylle et moins de pigments qui aident à protéger les plants de trop de lumière directe du soleil.

L’effet produit par Indica est plus un effet « physique » qui entraîne le sommeil et crée une profonde relaxation.

Les variétés Indica ont aussi tendance à avoir une forte odeur aigre ou douce (par exemple Kush).

Les variétés Indica sont fréquemment utilisées pour traiter l’anxiété général, les douleurs physiques et les troubles du sommeil, ainsi que pour traiter les spasmes musculaires dus aux troubles du mouvement. Elles semblent aussi être originaires de la région Hindu Kush près de l’Afghanistan. Les épaisses couches de résines courantes dans cette variété d’herbe aident aussi à protéger le plant des conditions climatiques difficiles.

hemp field

Les plants et variétés Indica ont aussi tendance à produire des rendements plus lourds que les variétés Sativa.

Les plants Indica ont aussi tendance à avoir des ratios THC à CBD plus élevés (plants et variétés Sativa ont des ratios opposés).

 

Sativa

Par contraste avec les Indica, les plants Sativa poussent hauts et élancés, ce qui les rend plus adaptés aux grandes cultures industrielles en intérieur, ou pour la culture en extérieur. Les variétés Sativa donnent des effets plus énergétiques, « cérébralement stimulants » et élévateurs. Beaucoup fument de la Sativa pour leurs projets artistiques, comme la peinture.
Les variétés Sativa ont tendance à avoir plus une odeur « d’herbe ». Parmi les variétés Sativa les plus populaires, on retrouve Purple Haze et Mauwie Wauwie. Les plants s’épanouissent dans des zones tempérées près de l’équateur. Elles ont aussi tendance à avoir un cycle de maturation plus long que les plants Indica. Cibdol utilise exclusivement Sativa.

 

Hybrides Indica-Sativa

Indica et Sativa sont si étroitement apparentées, qu’elles sont fréquemment inter-croisées, en créant ce qu’on appelle des hybrides. Les consommateurs devraient expérimenter avec différentes variétés et hybrides pour trouver la bonne efficacité et le bon type qui correspond à leurs besoins ou qu’ils apprécient le plus. Ce n’est pas un processus qui se fait « en un jour » et c’est très subjectif, en dépendant d’un patient à l’autre.

Un des grands inconvénients du marché noir est l’incapacité des consommateurs, en particulier les consommateurs médicaux, à avoir un accès fiable à la bonne variété pour leur condition.

De nouvelles variétés hybrides sont constamment créées.

hemp and blue sky

 

L’effet entourage

C’est une théorie relativement nouvelle qui avance que la quantité d’une variété pour un terpénoïde appelé Myrcène est en réalité plus responsable des différences psychoactives entre Indica et Sativa que les pourcentages et concentrations de THC et CBD. Les terpénoïdes (ou terpènes comme ils sont aussi appelés) sont synthétisés dans les cellules sécrétoires de la plante et la production est accrue par l’exposition à la lumière. Les terpènes sont également présents en plus grandes concentrations dans les plants de cannabis femelles non-fertilisés durant leur croissance. Ils sont aussi présents dans de nombreuses autres plantes – en général pour protéger la plante des nuisibles – et émettent en résultat de fortes odeurs et saveurs. Certains pensent que la recherche sur les terpénoïdes pourrait être la prochaine « révolution » de la recherche sur la façon dont le cannabis médical, en particulier, impacte certains types de troubles de santé.

Le myrcène a lui-même des propriétés médicinales spécifiques, dont une diminution de la résistance hémato-encéphalique, ce qui lui permet et à d’autres substances chimiques de passer plus facilement la barrière. Il n’est pas uniquement présent dans le cannabis – en fait, il est plus couramment consommé comme partie des huiles essentielles présentes dans les agrumes. Certaines personnes affirment même que consommer certains types d’agrumes, dont les mangues, 45 minutes avant de consommer du cannabis, donne un résultat plus rapide et d’une intensité plus grande.

Le terme « effet entourage » a été inventé par le Dr Ethan Russo dans un article publié dans le British Journal of Pharmacology décrivant les synergies des autres composés du cannabis ainsi que le fait qu’ils ne soient pas présents dans les produits « uniquement CBD ». Russo suggère aussi que les interactions cannabinoïde-terpénoiïde pourraient également produire des synergies dans le traitement de nombreux troubles chroniques – allant de la dépression au cancer, en passant par les infections bactériennes.

Les terpènes sont présents dans les variétés de cannabis Indica et Sativa.
Ceci dit, les variétés Indica ont tendance à avoir une dominance du myrcène, combiné à d’autres terpinoïdes appelés limonène ou a-pinène. Les variétés sativa, en revanche, semblent avoir un profil de terpènes plus complexe.

Inscrivez-vous à notre newsletter et profiter d’une promotion de 10 % sur une commande

De quel produit ai-je besoin ?