9 choses à savoir sur l’extraction au CO₂

Publié:

Qu’est-ce que l’extraction au CO₂ ?

L’extraction au CO₂ est un procédé très sophistiqué qui utilise le gaz naturel CO₂ pour extraire avec soin des composés spécifiques à partir d’une large gamme de substances. Cibdol est incroyablement fier de pouvoir transmettre les avantages de l’extraction au CO₂ à chaque produit que nous proposons. Ne nous croyez cependant pas sur parole. À la place, continuez à lire neuf faits que vous devez savoir sur l’extraction au CO₂, y compris ses avantages, sa sûreté, et ses caractéristiques uniques.

1. L’extraction au CO₂ ne peut pas être effectuée à domicile

Sauf si vous avez quelques milliers d’euros. Les équipements et machines nécessaires à l’extraction au CO₂ sont très spécialisés. L’ensemble du processus demande plusieurs réservoirs de stockage, compresseurs, brûleurs, extracteurs, et un condenseur. Il en résulte toutefois une méthode industrielle d’extraction des composés bruts sans danger pour l’environnement.

2. Ce processus est utilisé pour plus de produits que vous ne le pensez

Nous l’avons mentionné tout à l’heure, mais il n’y a pas que le chanvre qui fait bon usage de l’extraction au CO₂ Le processus fonctionne pour le café, la vanille, le thé, les fruits, les parfums, le tabac, les épices, et le houblon. Pensez à la dernière fois que vous avez fait un gâteau. Il y a de fortes chances que vous ayez utilisé de l’extrait de vanille, un produit de l’extraction au CO₂ L’extraction de composés de cette façon est sûre, propre, et n’a qu’un impact minimal sur l’environnement.

3. Le CO₂ est considéré comme un produit naturel

Il y a de fortes chances que vous ayez déjà entendu parler du CO₂ ou du dioxyde de carbone. Notre corps produit le gaz naturellement lorsque nous expirons. Il est également incolore, inodore, et est présent dans l’atmosphère terrestre. Les plantes l’utilisent aussi pour la photosynthèse, et sans le CO₂, notre planète ne serait pas très hospitalière. Il est donc facile d’utiliser à bon escient ce gaz qui se trouve tout autour de nous.

4. Le CO₂ peut être à la fois un gaz et un liquide

Nous savons que cela peut paraître étrange, surtout quand nous venons de révéler comment le CO₂ existe naturellement dans l’atmosphère terrestre. Cependant, en soumettant le CO₂ à certaines conditions, le gaz peut se transformer en liquide. Il remplira des récipients comme du gaz, mais conservera la densité d’un fluide. Mieux encore, le CO₂ peut être ramené à l’état de gaz une fois le processus d’extraction terminé, ne laissant aucune trace.

5. Pour rendre le CO₂ « supercritique », vous aurez besoin d’une combinaison précise de pression et de température

Pour rendre le CO₂ supercritique, il faut d’abord le transformer en liquide. Pour ce faire, il faut maintenir la température en dessous de -69 °C/-92 °F, la pression étant maintenue à 75 PSI. Pour reproduire la pression nécessaire sans machines, il faudrait aller au plus profond de l’océan. Une fois que le CO₂ est liquide, nous devons réduire la pression et augmenter la température à environ -32 °C/-25 °F pour qu’il devienne supercritique. Avec des conditions aussi spécifiques, il est facile de comprendre pourquoi de l’équipement spécialisé est nécessaire.

6. Aucune toxine ou produit chimique n’est laissé après

L’extraction au CO₂ n’utilise aucun solvant inflammable ou à base de pétrole. De plus, comme le gaz est condensé une fois le processus terminé, il n’y a plus de trace de CO₂. Aucune particule résiduelle ne se cache dans les composés qui ont été extraits et vous obtenez un produit plus propre et plus pur.

7. L’extraction au CO₂ offre un contrôle complet

C’est l’un des avantages de l’extraction au CO₂, en particulier concernant la méthode d’isolement des cannabinoïdes. Une fois dans un état supercritique, sa solubilité peut être ajustée en fonction de la pression. Le résultat est la capacité du liquide à retenir des composés spécifiques lorsqu’il passe à travers la matière végétale. Dans le cas du chanvre, il est possible d’isoler certains cannabinoïdes et terpènes.

Lorsque ces composés passent par les différentes étapes d’extraction, le CO₂ peut être transformé en gaz par condensation, laissant les composés originaux intacts. La nature subtile de l’extraction au CO₂ permet un meilleur contrôle par rapport aux méthodes volatiles comme l’extraction au butane (BHO).

8. La possibilité d’un produit plus propre et plus sûr

Ce n’est pas seulement l’absence de produits chimiques toxiques qui rend l’extraction au CO₂ extrêmement bénéfique. En utilisant du chanvre, il y aura, bien sûr, le risque de moisissure ou d’insectes qui se cachent dans la matière végétale. Après tout, c’est une plante qui pousse naturellement, donc ces facteurs sont presque inévitables. Lorsque le chanvre est soumis aux différentes étapes de l’extraction au CO₂, les bactéries microbiennes, la moisissure, et les acariens sont détruits.

9. L’extraction au CO₂ ouvre de nouvelles voies pour la recherche

En permettant d’atteindre des paramètres précis, les composés qui seraient autrement détruits par les méthodes d’extraction traditionnelles sont plutôt conservés avec l’extraction au CO₂. L’efficacité du procédé permet aux scientifiques d’isoler des cannabinoïdes inconnus ou inexplorés.

En séparant les composés dans un récipient de collecte, nous pouvons faire des recherches sur chaque cannabinoïde, seul ou en association avec d’autres. Cela donne un vaste éventail de traitements potentiels utilisant diverses combinaisons de cannabinoïdes.

Restez à jour. Inscrivez-vous pour connaître les nouveautés

De quel produit ai-je besoin ?