Qu’est-ce que le THC (tétrahydrocannabinol) ?

Publié:

Qu’est-ce que le THC ?

Le tétrahydrocannabinol (THC) appartient à une classe de composés chimiques organiques appelés phytocannabinoïdes. Trouvé dans l’espèce Cannabis sativa, le THC est largement connu pour ses effets secondaires psychoactifs. Lorsqu’il est consommé (fumé, vaporisé ou mangé), le THC se lie principalement aux récepteurs CB1 dans l’amygdale, le cervelet et l’hippocampe.

Récapitulatif

Les variétés de Cannabis sativa riches en THC (cannabis) sont principalement utilisées à des fins récréatives. Le cannabis est considéré comme la drogue illicite la plus consommée dans le monde.

• Le THC peut être produit synthétiquement
• Troubles potentiels à court terme de la mémoire, de la coordination
• Potentielle augmentation de l'appétit, communément connu sous le nom "fringales"
• Responsable de l’altération de l’état mental (effets)
• Forte affinité avec les récepteurs CB1 liés au système endocannabinoïde
• Isolé pour la première fois en 1964
• En doses contrôlées, lié à un traitement possible pour plusieurs pathologies médicales

Ce qu'en dit la recherche

En raison de la classification du THC au tableau I, la recherche sur ses applications thérapeutiques est limitée. Les études peuvent être menées à condition qu’une lettre d’autorisation administrative soit d’abord reçue. Vous trouverez ci-dessous une sélection d’études précliniques examinant les effets du THC sur les nausées, la sclérose en plaques et le soulagement des douleurs.

Le dronabinol, un médicament à base de THC synthétique, est approuvé par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis pour le traitement des nausées et vomissements chimio-induits (NVCI). Une étude systématique menée en 2001 a révélé que « les cannabinoïdes sont utilisés efficacement dans le traitement des NVCI depuis 1985 ».

Recherche 1
Recherche 2

Une étude systématique en 2018 des « Cannabinoïdes pour le traitement des symptômes de la sclérose en plaques » a révélé qu’il existe des « preuves indiquant les bienfaits du traitement de la spasticité et de la douleur neuropathique dans la sclérose en plaques ». Les chercheurs ont souligné que la consommation de cannabis comporte un risque d’effets secondaires indésirables.

Recherche 3

Le Journal of Pain and Symptom Management a publié une étude sur l’effet d’extrait de THC:CBD et d’extrait de THC chez des patients présentant une « douleur cancéreuse intraitable ». Les patients ont été randomisés et les résultats ont été comparés à ceux d’un groupe placebo. Dans l’ensemble, le groupe des extraits de THC:CBD a constaté une réduction significative de la mesure de la douleur (30 %).

Recherche 4

Statut juridique

En 1961, le cannabis (en raison de son constituant actif le THC) a été classé comme stupéfiant du tableau I. À l’époque, on pensait qu’il n’y avait « aucune utilisation médicale actuellement acceptée et qu’il y avait un fort potentiel d’abus ».

La présence de THC dans les huiles de CBD et autres cannabinoïdes est considérée comme légale tant que les concentrations sont inférieures à 0,2/0,3 % (selon les pays).

Un nombre croissant de pays et d’États américains commencent à modifier leur législation en faveur du THC. En octobre 2018, le Canada a légalisé le cannabis à des fins récréatives et médicinales.

Inscrivez-vous à notre newsletter et profiter d’une promotion de 10 % sur une commande

De quel produit ai-je besoin ?