Vivre sa vie sans inconfort

Page d’information sur le soulagement

Vivez la vie dont vous avez toujours rêvé
L’impact de la douleur et de l’inconfort a beau être différent sur nous tous, un facteur reste le même : cela nous empêche de vivre pleinement notre vie et de faire ce que l’on aime. Cette détresse au quotidien peut avoir un impact sévère sur la qualité de vie, mais ce n’est pas forcément le cas.

  • Différents types de douleurs
  • Aiguë vs chronique : quelle est la différence ?
  • Signalisation entre l’esprit et le corps
  • Inconfort : les petits changements que vous pouvez faire
  • Des ingrédients qui pourraient aider

Nos suggestions santé

Huile au CBD 2.0 5% (500 mg)
(251)
€ 25.00
Directly available
Achetez maintenant
Huile au CBD 2.0 10% (1 000 mg)
(248)
€ 50.00
Directly available
Achetez maintenant
Huile au CBD 2.0 20% (2 000 mg)
(251)
€ 85.00
Directly available
Achetez maintenant

Différents types de douleur

Douleurs
nociceptives

La plupart des douleurs tombent sous le coup de deux catégories : nociceptive (ou aiguë) et neuropathique. La première est généralement due à un stimulus externe (par exemple, marche sur un objet pointu) tandis que la dernière implique la réponse du système nerveux de notre corps.

Douleurs
neuropathiques

Douleur aiguë vs chronique :
quelle est la différence ?

Aiguë

Marcher sur un objet pointu, se cogner le coude, s’entailler la peau : toutes ces actions sont des exemples de douleur aiguë. La sensation dure généralement plusieurs minutes, mais dans certains cas, peut continuer 3–6 mois.

Chroniques

La douleur chronique est bien plus sévère et peine à disparaitre, même une fois les déclencheurs les plus évidents retirés. Elle peut résulter d’un endommagement ou malfonctionnement de la moindre partie du cheminement de la douleur et est généralement le sous-produit d’un trouble de santé préexistant.

Signalisation entre
l’esprit et le corps

La douleur est une réaction aux stimuli blessants et dangereux. Elle nous rappelle qu’il faut nous tenir à l’écart des situations dangereuses et a aidé la race humaine à survivre depuis des millions d’années. Aussi perturbante que la douleur puisse être, sans elle, notre corps ne serait pas capable de se soigner ni de se réparer.

Les sensations douloureuses n’ont pas de lien direct vers notre cerveau et cela, malgré l’instantanéité de ces sensations ! Au lieu de cela, la douleur repose sur différents neurones et différentes voies neuronales pour aller de la source de la douleur à notre cerveau, aller-retour.

Comment le corps réagit à la douleur ?

Le traitement de la douleur repose sur deux éléments clés : la corne postérieure et le thalamus. La première est un centre nerveux situé à la base de la colonne vertébrale, tandis que le second est une partie du mésencéphale responsable de l’organisation des signaux de douleur.

Une fois organisé, le signal arrive au cortex sensoriel (notre réponse émotionnelle à la douleur) où il est déchiffré et interprété par le cortex moteur (notre réaction physique à la douleur).

Inconfort :
Les petits changements que vous pouvez faire

L’autotraitement, comme la méditation en pleine conscience, la prise de compléments ou des changements du mode vie jouent un rôle significatif dans la gestion des douleurs.

Souvent, ces petites étapes peuvent avoir un impact positif sur notre qualité de vie. Ce n’est pas parce que l’inconfort est inévitable qu’il n’est pas gérable.

Mouvement

Rester actif aide à contrôler la douleur.

Compléments

Essayez des compléments naturels et des traitements complémentaires.

Pleine conscience

Apprenez à gérer votre réponse acquise face à la douleur.

Conversation

Parlez de votre frustration à d’autres personnes.

Partage

Demandez de l’aide en cas d’activités douloureuses.

Ingrédients qui pourraient aider

Cannabinoïdes Le cannabidiol (CBD), Cannabinol (CBN) Cibdol products that contain cannabinoids are: Huile de CBD

Cibdol est là pour vous aider avec sa gamme exhaustive de produits de soulagement naturels qui vous aideront à vous déplacer plus librement et profiter de chaque jour.

Foire Aux Questions

Vous avez des questions sur le soulagement ?

Vous ne savez pas comment commencer à traiter votre inconfort quotidien ou à quels symptômes vous attendre ? Faites vos recherches sur notre Encyclopédie du Bien-être pour tout savoir.
Qu’est-ce que la douleur ?

La douleur physique peut sembler être une condition moins insupportable, mais cela ne veut pas dire que ses symptômes sont plus faciles à gérer. En effet, les traitements de la douleur physique diffèrent grandement, car nous vivons tous la douleur différemment. Les paliers de douleurs varient selon les individus, cela veut dire qu’il n’existe pas deux douleurs physiques similaires et cela malgré leur ressemblance apparente.

Qu’il s’agisse de douleur nociceptive (un choc ou une coupure), radiculaire (une compression) ou viscérale (des dommages aux organes internes), il existe des dizaines de sensations de douleurs physiques, chacune accompagnée de ses propres symptômes, techniques d’adaptation et traitements. Heureusement, les instances les plus fréquentes de la douleur physique sont aiguës, ce qui signifie qu’une fois la blessure soignée ou traitée, la douleur disparaitra.

Cependant, il est courant qu’une douleur physique devienne chronique, surtout si elle est liée à une blessure au dos ou au cou. En effet, un adulte européen sur cinq vit avec une douleur constante. Même si la douleur est gérable dans la plupart des cas, elle vient s’en prendre à votre confiance en vous et votre joie de vivre.

Si vous vous retrouvez face à des douleurs physiques aiguës ou chroniques, alors vous ne manquerez pas de soutien. Qu’il s’agisse de techniques d’adaptation telles que la pleine conscience, les compléments, l’exercice, ou le partage d’expérience, il existe des dizaines de manières de vivre pleinement sa vie avec des douleurs chroniques. En ce qui concerne le traitement, l’approche la plus bénéfique repose sur un diagnostic précis. Ne repoussez pas le moment de contacter votre médecin et si possible garder des notes concernant votre douleur, cela pourrait vous aider à mieux en cibler la cause.

Pour en savoir plus sur les différents types de douleurs, pourquoi nous ressentons tous la douleur différemment et les meilleures manières de gérer les douleurs physiques chroniques, lisez notre article détaillé.

Qu’est-ce que la douleur névralgique ?

Les douleurs nerveuses, ou névralgies ne sont pas seulement difficiles à traiter, elles peuvent aussi sévèrement impacter la qualité de vie. Notre corps possède des centaines de milliards de nerfs, ce qui peut fortement compliquer l’identification de causes sous-jacentes, il s’agit alors de chercher une aiguille dans une botte de foin.

La douleur, en principe, est un concept simple. Quelque chose endommage notre corps et il y réagit de manière appropriée. Mais avec les douleurs neuropathiques, l’inconfort, la démangeaison, l’endormissement ou la réduction des sensations trouvent leurs racines dans la perturbation des signaux de douleurs et des nerfs qui transportent ces signaux. C’est pourquoi les douleurs nerveuses restent des troubles difficiles à traiter, notre réaction à la douleur est bien plus complexe qu’elle n’en a l’air.

La plupart du temps, la douleur neuropathique trouve racine dans une blessure, une maladie ou une infection. La douleur nerveuse survient rarement de manière aléatoire, mais elle appartient à l’une des catégories que nous passerons en revue lorsqu’elle se produit. Heureusement, en définissant le type de douleur neuropathique ressenti, il est possible d’isoler la perturbation du signalement de la douleur. Par exemple, la neuropathie focale se centre autour de la tête, des mains, du torse et des jambes et pointe généralement vers un nerf seul endommagé plutôt qu’un centre nerveux spécifique.

Même si la douleur neuropathique peut parfois se montrer surmenante, il existe des dizaines de techniques d’adaptation et de traitement possibles. La douleur peut être un mécanisme sophistiqué, mais les remèdes modernes le sont aussi. Bien sûr, chaque personne répond à la douleur de manière unique, il est important de rester ouvert aux différentes options de traitement afin de déterminer celles qui s’adresseront au mieux à vos symptômes. Les infiltrations, la thérapie physique, les compléments, les changements de mode de vie et les médicaments peuvent vous aider à retrouver une qualité de vie.

i vous êtes intéressé et souhaitez en savoir plus sur la réponse à la douleur, la manière dont notre corps la gère et comment vivre avec des conditions neuropathiques, lisez notre article détaillé.

Qu’est-ce que la gastrite ?

Affectant près de 8 personnes sur 1 000, la gastrite est un trouble digestif commun qui provoque une perturbation significative du quotidien. Elle donne lieu à une inflammation de l’estomac, les symptômes de la gastrite vont du léger inconfort aux sévères crampes d’estomac, nausées et vomissements.

Même s’il est courant de développer une gastrite à la suite d’un trouble auto-immunitaire, des dizaines de substances communes peuvent provoquer cette condition. Par exemple, trop fumer, consommer d’alcool ou d’anti-inflammatoire (AINS) peut provoquer une décomposition de la paroi protectrice de notre estomac. C’est cette décomposition qui provoque l’irritation alors que l’acide de notre estomac commence à s’attaquer à ses propres parois.

Bien heureusement, le diagnostic de la gastrite est simple, avec une prise de sang et/ou un prélèvement de selles, il est possible de rapidement identifier les potentielles causes. Cependant, selon les causes exactes de la gastrite, les traitements peuvent être complexes. Si la condition est liée à un des déclencheurs mentionnés ci-dessus, un simple changement dans notre mode de vie pourrait suffire. D’un autre côté, si une bactérie ou un trouble auto-immunitaire est responsable, alors les médecins essaient un mélange d’antiacides, de médicaments, de vitamine B12 et d’antibiotiques.

Il est encourageant de voir qu’il existe de nombreuses techniques d’adaptation pour les personnes qui vivent avec une gastrite et que même des changements mineurs peuvent avoir des conséquences significatives sur la sévérité des symptômes. Bien sûr, si vous pensez souffrir de gastrites, votre médecin doit être la première personne à contacter. Mais une fois que vous saurez ce à quoi vous avez à faire, fractionner les repas, s’automédicamenter (intelligemment) et consommer des compléments peut aider.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la gastrite, y compris une liste complète de ses symptômes, traitements potentiels et savoir comment vivre avec cette condition, lisez notre article détaillé.


De quel produit ai-je besoin ?
As Seen On: