Comment le CBD peut traiter la maladie cœliaque?

Publié:

Celiac disease

La maladie cœliaque est un trouble que l’on classe comme maladie auto-immune, et reste difficile à diagnostiquer comme à traiter. Continuez à lire pour savoir comment la recherche sur le rôle du système endocannabinoïde pourrait être la clé d’un traitement futur.

La hausse de la maladie cœliaque

Pour les personnes qui vivent avec la maladie cœliaque, la présence de gluten, une protéine trouvée dans certains alimentaire et dans les médicaments, déclenche une réponse immunitaire de leur système qui commence à endommager le petit intestin. La maladie cœliaque est classée en tant que maladie auto-immune, ce qui complique son identification. Bien qu’il reste encore beaucoup à apprendre sur l’apparition des maladies auto-immunes, scientifiques sont certains d’une chose : les cas de maladies cœliaque augmentent.

Ces 50 dernières années, les cas de maladie cœliaque sont montés en flèche. On estime qu’une personne sur 100 vit désormais avec cette maladie, bien que beaucoup de souffrants restent non-diagnostiqués. La maladie cœliaque partage des similarités en termes de symptômes avec le syndrome du côlon irritable (SCI), ce qui peut compliquer l’identification pour les médecins. La maladie cœliaque peut être contrôlée en débarrassant son alimentation du gluten, mais à moins de savoir que le gluten est un facteur aggravant, les symptômes non-diagnostiqués peuvent provoquer de sérieux troubles sur la santé.

Qu’est-ce que la maladie cœliaque?

La maladie cœliaque est le résultat d’une réaction indésirable au gluten, une molécule protéinique trouvé dans le blé, le seigle et l’orge. Cela peut sembler être un problème mineur, mais le gluten est utilisé dans un tas d’aliments ainsi que dans un grand nombre de médicament.

Les symptômes typiques de la maladie de cœliaque incluent des diarrhées, des douleurs abdominales et la perte de l’appétit. Lorsque le système immunitaire attaque le petit intestin, il endommage la capacité de l’organe à absorber correctement les nutriments. Dans les circonstances les plus extrêmes, lorsque la maladie a connu une absence de traitement depuis longtemps, elle peut mener à de sévères dégâts intestinaux et des problèmes de santé sur le long-terme.

Ceux qui vivent avec la maladie cœliaque peuvent la gérer en retirant le gluten de leur alimentation, et pour le moment, c’est le seul traitement qui leur est proposé, il n’y a pas de remède contre la maladie cœliaque. Malheureusement, la maladie cœliaque peut se développer à n’importe quel âge, et c’est un trouble héréditaire, des antécédents familiaux augmenteront donc le risque d’apparition de cette maladie. Certains médicaments pourraient poser plus de problèmes qu’ils n’en résolvent, et les chercheurs ont cherché d’autres moyens de lutter contre les symptômes de la maladie cœliaque.

Existe-t-il un lien entre la maladie cœliaque et le CBD?

Une de ces alternatives pourrait être le cannabinoïde CBD grâce à son interaction avec la production d’enzyme dans les voies gastro-intestinales (GI).

Une étude de 2003 s’est penchée sur la différence entre patients diagnostiqués et patients non-diagnostiqués et a découvert que ces derniers avaient une plus grande proéminence de récepteurs CB1 et CB2. Les chercheurs ont conclu que la « modulation anormale du système endocannabinoïde, à la fois aux niveaux CBR et AEA, pourrait être impliqué dans la pathogenèse de la maladie cœliaque. »

L’implication de l’endocannabinoïde anandamide (AEA) est importante, car l’on sait que de hauts niveaux d’AEA réduisent l’inflammation intestinale grâce à une **étude menée en 2017 par l’école de médecine de Nottingham. C’est là que le rôle potentiel du CBD devient le plus évident. Le CBD a montré une capacité à inhiber la production de FAAH, une enzyme responsable de la décomposition de l’AEA. Avec des plus grandes concentrations d’AEA dans les voies GI, il est possible que l’inflammation et la sensibilité connue par ceux atteint de la maladie cœliaque diminue.

Il est important de noter que dans les deux cas, les chercheurs ont reconnu la nécessité de poursuivre les études. Le but de ces études serait d’explorer le potentiel thérapeutique du SEC chez des patients qui ne répondent plus à un régime sans gluten.

Stomach pain

L’impact du CBD sur la maladie cœliaque est encore à l’étude

Le rôle exact du CBD et du système endocannabinoïde dans le traitement de la maladie cœliaque est toujours à l’étude. Nos intestins sont un mélange sophistiqué d’enzymes, de récepteurs et de communautés microbiennes. Comprendre comment des aliments et des substances tels que le gluten influent sur l’équilibre de ces éléments est primordial pour mieux comprendre la maladie cœliaque.

À l’avenir, il pourrait être possible de cibler les récepteurs de cannabinoïdes pour réduire la douleur et l’inflammation dans l’intestin, deux symptômes de la maladie cœliaque. Une meilleure compréhension de la cause de la maladie cœliaque et de la façon dont les symptômes peuvent être gérés est essentielle, notamment en vue du nombre croissant de cas de maladie cœliaque.

Restez à jour. Inscrivez-vous pour connaître les nouveautés

De quel produit ai-je besoin ?