CBD et Syndrome Prémenstruel (SPM)

Publié:

Le SPM peut être sans pitié et sans repos

Des sautes d'humeur, des crampes, de la fatigue, de l'irritabilité et, dans certains cas, de la dépression – ces symptômes ne sont que quelques-uns de ceux auxquels font face les femmes à chaque cycle menstruel. L'aspect le plus délicat du syndrome prémenstruel (SPM), c'est que tous les cas sont différents. Alors qu'il existe des symptômes généralisés, de nombreuses femmes ressentent certains, aucun, ou tous les symptômes listés plus hauts.

L'étendue des symptômes possibles fait non seulement de la vie de millions de femmes une lutte mensuelle, mais les médecins ont tout autant de mal à prescrire les bons traitements. Dans le cadre du traitement d'un large éventail de symptômes, une stratégie plus large pourrait aider, au lieu d'essayer de gérer chaque symptôme indépendamment.

Pour ce faire, de nombreux organismes médicaux recommandent de petits changements alimentaires, de l'exercice, une bonne nuit de sommeil et les thérapies de relaxation comme moyen de gérer ou de réduire les symptômes du SPM. Mais qu'en est-il du CBD ? Avant d'explorer le rôle potentiel de ce cannabinoïde pour les femmes souffrant de SPM, il est utile de comprendre ce qui se passe exactement dans le corps.

Qu'est-ce que le syndrome prémenstruel (SPM) ?

Le syndrome prémenstruel (aussi connu sous le nom de tension prémenstruelle, TPM) se produit quelques jours à une semaine avant les règles chez la femme. Même si la cause exacte du SPM reste inconnue, il semble qu'il soit déclenché par des niveaux accrus de l'hormone progestérone. Les symptômes physiques peuvent se manifester sous la forme de fatigue, de ballonnements, de prise de poids, de sensibilité dans les seins, d'éruptions acnéiques, d'insomnie ou de changement d'appétit.

Psychologiquement, le SPM est tout aussi problématique. Il est courant que les femmes ressentent de l'irritabilité, de l'anxiété, des sautes d'humeur ou de la dépression, même si c'est temporaire. La plupart des symptômes disparaissent totalement à la fin des menstruations. Il est cependant possible que les symptômes varient d'un cycle à l'autre et changent avec l'âge. Même si l'étendue des symptômes brosse un tableau assez sombre, heureusement, les symptômes de la plupart des femmes sont légers, avec un impact mineur sur leur vie au quotidien.

Dans de rares cas, les symptômes du SPM peuvent s’aggraver, en provoquant un inconfort handicapant. Environ 20–40 % de toutes les femmes ressentent des symptômes graves de SOM, alors que 3–8 % reçoivent un diagnostic de perturbation significative de la santé mentale (trouble dysphorique prémenstruel, TDPM).

Si vous avez déjà souffert de SPM grave, vous savez bien à quel point c'est pénible. Beaucoup de femmes ont l'impression de perdre le contrôle sur leur corps et leurs émotions, ce qui ne fait que rendre encore plus difficile ce moment déjà délicat. Le manque de cause connue et l'absence significative de recherches scientifiques rendent le traitement du SPM pour le moins problématique.

Le CBD pourrait-il aider face au SPM ?

Vu l'étendue des symptômes possiblement concernés, il est temps de découvrir quel rôle le CBD pourrait potentiellement jouer selon un éventail d'études préliminaires. Cependant, il est crucial de souligner que le CBD ne semble pas cibler spécifiquement le SPM. En revanche, le cannabinoïde pourrait diriger ses efforts vers les symptômes physiques et émotionnels du trouble. De plus, la recherche dans ce domaine est toujours extrêmement limitée.

Malheureusement, la dépression et l'anxiété sont des symptômes psychologiques fréquemment associés au SPM. Des études préliminaires issues d'essais humains sur le trouble d'anxiété sociale indiquent que me CBD pourrait avoir un certain potentiel dans ce domaine, alors que des études sur des modèles animaux suggèrent une action de type antidépresseur pour le cannabinoïde.

Le sommeil est essentiel pour rester équilibré, à la fois physiquement et mentalement. L'insomnie expérimentée durant le SPM fait subir une incroyable pression aux femmes. Dans une étude menée par l'Université de São Paulo, des rats ont reçu du CBD afin de détecter l'impact du cannabinoïde sur le cycle veille-sommeil. Il a été découvert que de légères doses de CBD (10–40 mg) augmentaient significativement le pourcentage de sommeil, tout en augmentant également la veille durant la journée.

Les crampes menstruelles sont un des symptômes les plus courants du SPM. Selon le Pain Research and Management Center de l'Université de l'Utah, le système endocannabinoïde a démontré une « interface significative avec l'homéostasie de la douleur ». Le CBD et l'entretien du système SEC semblent être liés de très près. Une analyse publiée dans Trends In Pharmacological Sciences a découvert que le composé pouvait améliorer l'activation des récepteurs cannabinoïdes et favoriser la production d'endocannabinoïdes bénéfiques.

Le traitement pour le SPM reste incroyablement dépendant du cas

L'étendue du volume et de la fluidité des symptômes du SPM impliquent qu'il n'existe pas de traitement unique. Au-delà des prescriptions courantes d'anti-dépresseurs, d'AINS et de contraceptifs hormonaux, les femmes pourraient constater que de simples changements d'alimentation ou de mode de vie suffisent à rendre les symptômes du SPM gérables.

Les études préliminaires présentées plus haut semblent suggérer que le CBD pourrait soutenir la gestion de plusieurs des symptômes psychologiques et physiques du SPM. Cependant, la recherche en est encore à ses débuts, non seulement pour le CBD, mais aussi pour le SPM en général. Tout traitement devrait être analysé au cas par cas et votre médecin devrait toujours être votre point de départ — peu importe si vous voulez consommer ou non du CBD. Étant donné la relative non-dangerosité du CBD, une caractéristique reconnue par l'OMS, l'espoir est que la recherche future apporte une réponse définitive.

Inscrivez-vous à notre newsletter et profiter d’une promotion de 10 % sur une commande

De quel produit ai-je besoin ?