Qu'est-ce que le myrcène ? 

Qu'est-ce que le myrcène ?

Le myrcène est le terpène le plus abondant que l’on retrouve dans les plants de cannabis d’occident.

C’est assez impressionnant lorsque l’on réalise que le plant en possède plus de 200 différents. Le myrcène procure des arômes plaisants, ainsi que des effets relaxants et quelque peu sédatifs. La molécule possède deux unités isoprènes, ce qui la classifie comme étant un monoterpène.

Les cannabinoïdes sont au-devant de la scène de la recherche sur le cannabis depuis un certain temps maintenant. Cependant, et plus récemment, les chercheurs s’intéressent plutôt aux terpènes comme le myrcène. Ces molécules démontrent un potentiel thérapeutique intrigant dans les recherches préliminaires.

Les recherches suggèrent que le myrcène possède plusieurs propriétés médicales, et que ce dernier semble pouvoir entrer en synergie avec les cannabinoïdes.

Explorons ensemble ses caractéristiques avant de nous plonger dans ce qu’en dit la recherche.

Arôme

Le myrcène émet un arôme terreux et musqué qui ressemble un peu à celui des clous de girofle. Ces senteurs contribuent à cette odeur signature que l’on retrouve dans les plants de chanvre, ainsi que dans d’autres herbes médicales ou aromatiques.

On le retrouve aussi dans

L’arôme et la saveur unique du myrcène soutiennent les propriétés de plusieurs autres herbes ou fruits. Les mangues, le houblon, le thym, le basilic et la citronnelle ont tous des hauts taux de ce terpène. Le romarin en contient également une certaine quantité puisqu’il incarne approximativement 12,4 % de sa composition dans l’huile essentielle de romarin.

Qu'est-ce que le myrcène ?

Effets possibles

Les chercheurs testent le myrcène pour ses effets thérapeutiques depuis des décennies. Malheureusement, on manque cruellement d’essais cliniques. De ce fait, il est impossible de pouvoir déterminer la façon exacte dont le myrcène agit sur les humains, ni ses effets.

Néanmoins, un nombre conséquent d’études sur des animaux a permis de donner des pistes vis-à-vis de ce que l’on pourrait imaginer sur des sujets d’études humains.

Les chercheurs suggèrent que le myrcène peut entrer en synergie avec certaines cannabinoïdes et ainsi amplifier leur effet médical. Ce phénomène est connu sous le nom de « l’effet entourage ». Le myrène semble être capable d’accroître les effets anti-inflammatoires du CBD, augmenter les propriétés anti-douleur du THC et CBD, et booster les effets sédatifs du THC.

Jusque-là, le myrcène a présenté les effets suivants dans les environnements de recherche :

• Sédatif
• Analgésique
• Anti-inflammatoire
• Anti-oxydant

Recherche en cours

De nombreux témoignages anecdotiques décrivent les effets sédatifs du myrcène. Les cultivars riches en ce terpène semblent produire des propriétés sédatives et relaxantes. Des recherches publiées dans la revue Phytomedicine ont confirmé que cela pourrait être tout à fait vrai.

Des chercheurs ont administré plusieurs terpènes à un groupe de souris afin de déterminer leurs effets sur la relaxation musculaire et le sommeil. Le myrcène est parvenu à produire des effets relaxants pour les muscles des rongeurs dans des doses de 100 et 200 mg/kg de poids total. Le terpène a également augmenté la durée du sommeil des souris sous influence de barbituriques, un médicament qui agit comme dépresseur sur le système nerveux central.

Ces résultats indiquent que le myrcène peut avoir un effet sédatif chez les humains. Cependant, de futurs essais humains sont nécessaires pour confirmer ces effets. Fait intéressant, le houblon riche en terpène a servi de remède traditionnel à base d’herbe pour traiter l’insomnie.

Les premières recherches ont identifié le potentiel analgésique du myrcène. Une étude dans le Journal of Ethnopharmacology a révélé que le myrcène réduisait la douleur chez le rat après des injections provoquant des douleurs. Les chercheurs ont noté que l’administration orale de citronnelle fraîche réduisait la douleur d’une manière dépendante de la dose.

Ils ont distillé les feuilles pour obtenir l’huile essentielle de la plante. Ensuite, ils ont mis l’huile essentielle à travers le fractionnement de la colonne de gel de silice et identifié le myrcène comme le composant principal de l’huile. Ils ont à nouveau effectué le test en utilisant uniquement du myrcène et ont identifié le terpène comme le principal constituant analgésique de la citronnelle.

Les chercheurs ont comparé les effets antidouleur du myrcène à celui de la morphine. Contrairement à la morphine, le myrcène n’a pas provoqué de tolérance après des injections répétées. Les auteurs de l’article ont conclu que le myrcène devrait jouer un rôle dans le développement de médicaments analgésiques qui fonctionnent selon des mécanismes différents de ceux des composés de type aspirine.

Le myrcène a également démontré des effets antioxydants. Les antioxydants sont reconnus comme des molécules importantes qui aident à protéger contre les dommages de l’ADN. Ils travaillent à neutraliser les radicaux libres qui autrement contribueraient au vieillissement et à une multitude de maladies chroniques.

Des recherches publiées dans la revue Food Control ont révélé que les cultivars avec des niveaux élevés de myrcène possèdent une plus grande capacité à piéger les radicaux libres.

De quel produit ai-je besoin ?