Qu'est-ce que la famille des cannabinoïdes ”V“ ?

Publié:

Regardons de plus près les cannabinoïdes

Abritant plus de cent cannabinoïdes différents, le cannabis déborde d'un mélange diversifié de molécules. Pour créer ces molécules, la plante passe par de nombreuses réactions chimiques différentes. Les cannabinoïdes créés par ces réactions diffèrent, selon le type d'espèce de cannabis, l'étape actuelle du cycle de vie, son exposition à la chaleur ou la présence d'enzymes.

Hemp top

Un de ces groupes de cannabinoïdes, comportant tous la lettre « V », est le résultat d'un changement chimique spécifique, qui se produit lors des premières étapes du développement d'un plant de cannabis. Dans le cas de la CBCV, la THCV et la CBDV, même si des parties de leur structure chimique sont très similaires à d'autres cannabinoïdes, elles possèdent également des qualités intéressantes.

Présentation de la famille de cannabinoïdes « V »

Explorons ensemble la réaction chimique unique dont nous avons parlé plus haut. Au cours des premières étapes de la vie d'un plant de cannabis, un composé chimique appelé géranyl-pyrophosphate a le choix pour se combiner avec deux différents types d'acides présents dans un plant de cannabis. S'il se lie à l'acide olivétolique, on obtient du CBGA, alors qu'une combinaison avec l'acide divarinique crée le CBGVA. Les deux sont des cannabinoïdes intermédiaires, mais le CBGVA est le premier membre de la famille de cannabinoïdes « V ».

On peut facilement se perdre avec toutes les différentes familles, ou groupes, de cannabinoïdes. Un des moyens les plus simples pour visualiser la synthèse des cannabinoïdes est d'imaginer le CBGA et le CBGVA comme des types de pâte. Alors que la pâte CBGA peut être utilisée pour faire de spaghetti, la pâte CBGVA est meilleure pour faire des rigatoni. Beaucoup des ingrédients de base sont les mêmes, mais selon comment la pâte est travaillée, le processus de cuisson, puis la façon dont elle est moulée, le résultat varie.

Hemp cut

On peut appliquer un concept similaire à l'intégralité de l'arbre généalogique des cannabinoïdes. Alors qu'il se sépare en multiples voies et branches (selon la réaction ou la manipulation réalisée), on se retrouve avec des dizaines de résultats potentiels. Si vous suivez la voie des cannabinoïdes « V » lors de la croissance de la plante, puis que vous appliquez de la chaleur aux cannabinoïdes bruts, vous vous retrouvez avec les cannabinoïdes précédemment mentionnés CBCV, THCV et CBDV.

Où peut-on trouver la famille de cannabinoïdes « V » et que font-ils ?

La plupart des cannabinoïdes de la famille « V » sont difficiles à isoler. Ils font partie du côté timide et introverti de la famille des cannabinoïdes. À moins de trouver un plant de cannabis naturel. Il s'agit de variétés génétiquement « pures », qui n'ont pas été altérées par des décennies de croisement sélectifs et de manipulation entre les mains des cultivateurs. À la place, les variétés naturelles ont pu pousser naturellement, ce qui donne des ratios plus élevés de cannabinoïdes « V », comme la CBDV.

Hemp plants

Pour ce qui est de leurs capacités, eh bien, la recherche sur la famille de cannabinoïdes « V » en est encore à ses débuts. Cependant, ce que l'on sait, c'est qu'ils sont non-psychoactifs et qu'ils agissent avec des récepteurs différents de ceux des cannabinoïdes comme le CBD. La THCV est non-psychoactive et affiche une capacité coupe-faim, alors que la CBDV affiche un potentiel dans le traitement de l'épilepsie et d'autres troubles convulsifs. Pour l'instant, on ne peut que faire confiance aux recherches en cours pour découvrir le vrai potentiel des cannabinoïdes « V ».

Inscrivez-vous à notre newsletter et profiter d’une promotion de 10 % sur une commande

De quel produit ai-je besoin ?