Qu'est-ce que le CBGA ?

Qu'est-ce que le CBGA ?

Le CBGA est l’un des nombreux acides cannabinoïdes présents dans le plant de cannabis. Connue sous le nom de « cannabinoïde mère », le CBGA agit comme le précurseur de nombreux autres membres de la famille des cannabinoïdes. En plus de jouer un rôle clé dans la biosynthèse des cannabinoïdes, le CBGA peut avoir des emplois pertinents pour l’Homme. Examinons plus en détail cette molécule intéressante ci-dessous.

CBGA : la mère des cannabinoïdes

Le CBGA, ou acide cannabigérolique, joue un rôle essentiel dans la création de cannabinoïdes dans la plante de cannabis. Par une série de réactions chimiques, les trichomes du cannabis créent de l’acide olivétolique (OS) et du diphosphate de géranyle (GPP). Ces deux molécules sont converties en CBGA par une enzyme spécifique, la synthase CBGA. Une fois synthétisée, le CBGA a le potentiel de devenir une multitude d’acides cannabinoïdes, selon l’enzyme qui catalyse la réaction. La synthase THCA, la synthase CBDA et la synthase CBCA convertissent respectivement le CBGA en THCA, CBDA et CBCA.

Cependant, le CBGA peut également être converti en cannabinoïde CBD s’il est exposé aux bonnes conditions avant ces réactions. Lorsqu’il est exposé à la chaleur, un groupe carboxyle se détache de la molécule. Ce processus, connu sous le nom de décarboxylation, crée le CBG. Connu surtout comme un cannabinoïde mineur, le CBG commence à gagner du terrain dans le monde du cannabis. Un nombre croissant de produits à base de CBG sont mis sur le marché, et les sélectionneurs ont développé des cultivars qui possèdent des profils cannabinoïdes composés à 100 % de CBG.

Le CBGA joue également d’autres rôles fondamentaux dans la plante de cannabis. En tant que métabolite secondaire, il aide à diriger les ressources vers les fleurs pour la production de résine et de graines. La molécule réalise cet exploit impressionnant en favorisant la mort cellulaire programmée dans les feuilles, ce qui permet d’économiser une énergie essentielle.

Qu'est-ce que le CBGA ?

Effets secondaires

Malheureusement, le CBGA reste relativement peu étudié. Le manque d’essais sur humains laisse un grand vide dans les connaissances sur le cannabinoïde. Il n’existe pas de données solides concernant les effets secondaires possibles. Nous savons que, comme le CBD, le CBGA ne se lie pas aux récepteurs CB1 et ne provoque donc pas d’effets psychoactifs. Cependant, le manque de données signifie également que nous ne savons pas si le cannabinoïde interagit avec les médicaments. Nous espérons que d’autres études permettront de bientôt pouvoir élucider ces questions.

Recherches actuelles sur le CBGA

Malgré le manque de recherches sur les effets secondaires, certaines études préliminaires ont été menées sur le potentiel du CBGA.

Une étude publiée dans la revue Fitoterapia a examiné l’effet d’une variété à forte teneur en CBGA sur l’inhibition de l’enzyme aldose réductase, une molécule associée aux complications du diabète. Des extraits de cette variété ont montré une capacité dépendant de la dose d’inhibition de l’enzyme. Les auteurs de l’article ont conclu que ces cultivars pouvaient être utilisés pour préparer des inhibiteurs de l’aldose réductase.

Le CBGA pourrait également jouer un futur rôle de modulateur du métabolisme. Un article de 2019 dans Biochimica et Biophysica Acta détaille la recherche informatique et cellulaire qui suggère que l’acide cannabinoïde peut se lier aux récepteurs activés par les proliférateurs de peroxysomes (PPARs). Grâce à ce mécanisme, le CBGA pourrait aider à réguler le stockage des tissus adipeux.

Statut juridique

En tant qu’acide cannabinoïde non psychoactif, le CBGA est légal dans de nombreux pays comme le CBD. Le CBG peut être obtenu à partir de cultures de chanvre à faible teneur en THC, actuellement légales aux États-Unis et dans de nombreux pays européens.

De quel produit ai-je besoin ?