About the author
Sources
Sources

[1] Taura F, Morimoto S, Shoyama Y. Purification and characterization of cannabidiolic-acid synthase from Cannabis sativa L.. Biochemical analysis of a novel enzyme that catalyzes the oxidocyclization of cannabigerolic acid to cannabidiolic acid. The Journal of Biological Chemistry. 1996; 271(29):17411-17416. doi:10.1074/jbc.271.29.17411 [Source]

[2] Nachnani R, Raup-Konsavage WM, Vrana KE. The Pharmacological Case for Cannabigerol. The Journal of Pharmacology and Experimental Therapeutics. 2021; 376(2):204-212. doi:10.1124/jpet.120.000340 [Source]

[3] Nachnani R, Raup-Konsavage WM, Vrana KE. The Pharmacological Case for Cannabigerol. The Journal of Pharmacology and Experimental Therapeutics. 2021; 376(2):204-212. doi:10.1124/jpet.120.000340 [Source]

[4] Nachnani R, Raup-Konsavage WM, Vrana KE. The Pharmacological Case for Cannabigerol. The Journal of Pharmacology and Experimental Therapeutics. 2021; 376(2):204-212. doi:10.1124/jpet.120.000340 [Source]

[5] Smeriglio A, Giofrè SV, Galati EM, et al. Inhibition of aldose reductase activity by Cannabis sativa chemotypes extracts with high content of cannabidiol or cannabigerol. Fitoterapia. 2018; 127:101-108. doi:10.1016/j.fitote.2018.02.002 [Source]

[6] D’Aniello E, Fellous T, Iannotti FA, et al. Identification and characterization of phytocannabinoids as novel dual PPARα/γ agonists by a computational and in vitro experimental approach. Biochimica Et Biophysica Acta General Subjects. 2019; 1863(3):586-597. doi:10.1016/j.bbagen.2019.01.002 [Source]

[7] Nallathambi R, Mazuz M, Namdar D, et al. Identification of Synergistic Interaction Between Cannabis-Derived Compounds for Cytotoxic Activity in Colorectal Cancer Cell Lines and Colon Polyps That Induces Apoptosis-Related Cell Death and Distinct Gene Expression. Cannabis and Cannabinoid Research. 2018; 3(1):120-135. doi:10.1089/can.2018.0010 [Source]

[8] van Breemen RB, Muchiri RN, Bates TA, et al. Cannabinoids Block Cellular Entry of SARS-CoV-2 and the Emerging Variants. Journal of Natural Products. Published online January 10, 2022. doi:10.1021/acs.jnatprod.1c00946 [Source]

Back

Acide cannabigérolique (CBGA) : tout ce qu’il faut savoir

Qu’est-ce que le CBGA ?

Le CBGA est connu comme le « cannabinoïde mère » et agit effectivement comme le précurseur de tous les membres de la famille des cannabinoïdes. Mais son rôle dans la biosynthèse des cannabinoïdes n’est pas la seule caractéristique qui mérite d’être explorée : le CBGA peut également avoir des applications pertinentes chez les humains. Continuez à lire pour en savoir plus.

Qu’est-ce que le CBGA ?

Le CBGA, ou acide cannabigérolique, joue un rôle clé dans la création de tous les cannabinoïdes du chanvre et du cannabis. Il est majoritairement considéré comme le « cannabinoïde mère », car les cannabinoïdes tels que le CBD, le CBC et le THC n’existeraient pas sans lui. En fait, sans CBGA, aucun autre cannabinoïde n’existerait !

Cependant, il a fallu beaucoup de temps pour découvrir le rôle du CBGA dans la biosynthèse des cannabinoïdes. Cette découverte a finalement eu lieu à la fin des années 90, soit à peu près trente ans après sa découverte initiale, grâce à des scientifiques japonais.[1] Vous vous demandez probablement comment un seul composé peut à lui seul ouvrir la voie à plus de cent cannabinoïdes uniques ?

D’où vient le CBGA ?

L’origine du CBGA remonte aux premiers stades de développement d’un plant de cannabis. Par une série de réactions chimiques, les trichomes du cannabis créent de l’acide olivique (OA) et du géranyl-pyrophosphate (GPP) et ces molécules sont ensuite converties en CBGA.

Une fois synthétisé, le CBGA peut devenir une multitude d’acides cannabinoïdes selon l’enzyme qui catalyse la réaction. Les synthases THCA, CBDA et CBCA convertissent respectivement le CBGA en THCA, le CBDA et CBCA.

Néanmoins, s’il est exposé aux bonnes conditions, le CBGA peut également être converti en CBG, un cannabinoïde. Lorsqu’il est exposé à la chaleur, un groupe carboxyle se détache de la molécule. Ce processus, connu sous le nom de décarboxylation, crée le CBG.

Le CBGA joue par ailleurs d’autres rôles fondamentaux dans le cannabis. En tant que métabolite secondaire, il contribue à diriger les ressources vers les fleurs pour la production de résine et de graines. La molécule accomplit cet exploit impressionnant en favorisant la mort cellulaire programmée des feuilles, ce qui libère une énergie essentielle.

Quelle est la différence entre le CBGA et le CBG ?

Le CBGA et le CBG diffèrent chimiquement sachant que le premier est un composé acide présent uniquement dans la matière végétale brute et le second est décarboxylé. Toutefois, les distinctions significatives entre ces cannabinoïdes semblent, pour le moment, s’arrêter là. Puisque les recherches sur le CBG et le CBGA sont en cours, nous en savons très peu à l’heure actuelle.

Étant donné que les scientifiques n’ont découvert le rôle du CBGA dans la biosynthèse des cannabinoïdes qu’en 1996, notre compréhension de ce composé est limitée. Nous savons que les deux interagissent avec le corps humain par l’intermédiaire du système endocannabinoïde (SEC) et de ses différents récepteurs. Il reste à déterminer à quels récepteurs ces composés peuvent se lier et dans quelle mesure.

Il est encourageant de constater que les deux composés sont supposément non psychotropes, ce qui signifie qu’ils ne provoquent pas de high, mais le manque de données sous-tend également que nous ne savons pas si ces cannabinoïdes interagissent avec les médicaments. En bref, les premières indications sur le CBGA et le CBG semblent positives, mais nous manquons encore de données sur ces deux cannabinoïdes pour confirmer leur sécurité.[2]

Comment agit le CBGA ?

Bien que nous sachions très peu de choses, nous pouvons examiner les recherches disponibles pour voir comment le CBGA peut interagir dans le corps :

• Certaines indications préliminaires suggèrent que le CBG a une relation unique avec les adrénorécepteurs et les récepteurs 5-HT, ce qui indique une interaction potentiellement similaire avec le CBGA.[3]

• On pense que le CBG est un agoniste faible ou partiel des récepteurs CB1 et CB2,[4] mais cette relation a été très peu étudiée et n’est donc pas prouvée.

• Le CBGA joue un rôle crucial dans l’effet d’entourage, un phénomène par lequel le potentiel combiné des cannabinoïdes, des terpènes et d’autres composés présents dans le cannabis est renforcé. Par exemple, les produits à base de cannabinoïdes à spectre complet tirent parti de ce phénomène pour améliorer l’influence globale sur le bien-être.

Qu’est-ce que le CBGA ?

Quels sont les effets du CBGA ?

La recherche sur le CBGA est incroyablement limitée avec seulement une poignée d’études disponibles pour examen :

• CBGA et diabète : une étude publiée dans la revue Fitoterapia a examiné l’effet d’une variété riche en CBGA sur l’enzyme aldose réductase, une molécule associée au diabète.[5]

• CBGA et métabolisme : un article paru en 2019 dans Biochimica et Biophysica Acta détaille des recherches en informatiques et cellulaires en biologie qui suggèrent que l’acide cannabinoïde peut se lier aux récepteurs activés par les proliférateurs de peroxysomes (PPAR) qui sont associés au métabolisme.[6]

• CBGA et les cellules cancéreuses : des chercheurs en Israël ont testé des « extraits de cannabis non chauffés (C2F), la fraction 7 (F7) et la fraction 3 (F3) » sur des cellules cancéreuses du côlon.[7]

• CBGA et COVID-19 : deux universités de l’Oregon ont collaboré pour tester l’efficacité des cannabinoïdes contre le SRAS-CoV-2.[8]

Bien qu’il puisse sembler que l’intérêt pour le CBGA soit limité, le manque de recherche n’est pas sans raison. Étant donné que l’acide cannabigérolique est le précurseur de tous les cannabinoïdes, il est incroyablement difficile à isoler.

Cependant, avec l’intérêt récent pour le CBGA grâce à la recherche à propos de la COVID-19, il ne fait aucun doute que nous verrons un regain d’intérêt pour ses applications pratiques.

Parcourez la boutique Cibdol pour y découvrir une gamme de produits à spectre complet mettant à profit l’effet d’entourage. Ou pour en savoir plus sur les acides cannabinoïdes et les réactions chimiques à l’intérieur du chanvre, visitez notre encyclopédie du CBD.

FAQ

Le CBGA est-il légal ?
En tant qu’acide cannabinoïde non psychotrope, le CBGA est légal dans bon nombre des mêmes pays que le CBD. Le CBG est obtenu à partir de cultures de chanvre faibles en THC et actuellement légales aux États-Unis et dans de nombreux pays européens.
Le CBGA est-il la même chose que le CBG ?
Le CBGA est un acide précurseur du CBG, ce qui signifie que son impact sur le corps humain peut être différent. Des recherches sont présentement en cours pour déterminer les principales différences entre ces composés.
Sources

[1] Taura F, Morimoto S, Shoyama Y. Purification and characterization of cannabidiolic-acid synthase from Cannabis sativa L.. Biochemical analysis of a novel enzyme that catalyzes the oxidocyclization of cannabigerolic acid to cannabidiolic acid. The Journal of Biological Chemistry. 1996; 271(29):17411-17416. doi:10.1074/jbc.271.29.17411 [Source]

[2] Nachnani R, Raup-Konsavage WM, Vrana KE. The Pharmacological Case for Cannabigerol. The Journal of Pharmacology and Experimental Therapeutics. 2021; 376(2):204-212. doi:10.1124/jpet.120.000340 [Source]

[3] Nachnani R, Raup-Konsavage WM, Vrana KE. The Pharmacological Case for Cannabigerol. The Journal of Pharmacology and Experimental Therapeutics. 2021; 376(2):204-212. doi:10.1124/jpet.120.000340 [Source]

[4] Nachnani R, Raup-Konsavage WM, Vrana KE. The Pharmacological Case for Cannabigerol. The Journal of Pharmacology and Experimental Therapeutics. 2021; 376(2):204-212. doi:10.1124/jpet.120.000340 [Source]

[5] Smeriglio A, Giofrè SV, Galati EM, et al. Inhibition of aldose reductase activity by Cannabis sativa chemotypes extracts with high content of cannabidiol or cannabigerol. Fitoterapia. 2018; 127:101-108. doi:10.1016/j.fitote.2018.02.002 [Source]

[6] D’Aniello E, Fellous T, Iannotti FA, et al. Identification and characterization of phytocannabinoids as novel dual PPARα/γ agonists by a computational and in vitro experimental approach. Biochimica Et Biophysica Acta General Subjects. 2019; 1863(3):586-597. doi:10.1016/j.bbagen.2019.01.002 [Source]

[7] Nallathambi R, Mazuz M, Namdar D, et al. Identification of Synergistic Interaction Between Cannabis-Derived Compounds for Cytotoxic Activity in Colorectal Cancer Cell Lines and Colon Polyps That Induces Apoptosis-Related Cell Death and Distinct Gene Expression. Cannabis and Cannabinoid Research. 2018; 3(1):120-135. doi:10.1089/can.2018.0010 [Source]

[8] van Breemen RB, Muchiri RN, Bates TA, et al. Cannabinoids Block Cellular Entry of SARS-CoV-2 and the Emerging Variants. Journal of Natural Products. Published online January 10, 2022. doi:10.1021/acs.jnatprod.1c00946 [Source]

Auteur
Luke Sholl

Title/author.

Luke Sholl
Avec plus de dix ans d’expérience de rédaction sur le CBD et les cannabinoïdes, Luke est un journaliste accompli qui travaille comme rédacteur principal pour Cibdol et d’autres publications sur les cannabinoïdes. Soucieux de présenter un contenu factuel et fondé sur des preuves, sa fascination pour le CBD s’étend également à la forme physique, à la nutrition et à la prévention des maladies.
Luke Sholl

Title/author.

Luke Sholl
Avec plus de dix ans d’expérience de rédaction sur le CBD et les cannabinoïdes, Luke est un journaliste accompli qui travaille comme rédacteur principal pour Cibdol et d’autres publications sur les cannabinoïdes. Soucieux de présenter un contenu factuel et fondé sur des preuves, sa fascination pour le CBD s’étend également à la forme physique, à la nutrition et à la prévention des maladies.
Sources

[1] Taura F, Morimoto S, Shoyama Y. Purification and characterization of cannabidiolic-acid synthase from Cannabis sativa L.. Biochemical analysis of a novel enzyme that catalyzes the oxidocyclization of cannabigerolic acid to cannabidiolic acid. The Journal of Biological Chemistry. 1996; 271(29):17411-17416. doi:10.1074/jbc.271.29.17411 [Source]

[2] Nachnani R, Raup-Konsavage WM, Vrana KE. The Pharmacological Case for Cannabigerol. The Journal of Pharmacology and Experimental Therapeutics. 2021; 376(2):204-212. doi:10.1124/jpet.120.000340 [Source]

[3] Nachnani R, Raup-Konsavage WM, Vrana KE. The Pharmacological Case for Cannabigerol. The Journal of Pharmacology and Experimental Therapeutics. 2021; 376(2):204-212. doi:10.1124/jpet.120.000340 [Source]

[4] Nachnani R, Raup-Konsavage WM, Vrana KE. The Pharmacological Case for Cannabigerol. The Journal of Pharmacology and Experimental Therapeutics. 2021; 376(2):204-212. doi:10.1124/jpet.120.000340 [Source]

[5] Smeriglio A, Giofrè SV, Galati EM, et al. Inhibition of aldose reductase activity by Cannabis sativa chemotypes extracts with high content of cannabidiol or cannabigerol. Fitoterapia. 2018; 127:101-108. doi:10.1016/j.fitote.2018.02.002 [Source]

[6] D’Aniello E, Fellous T, Iannotti FA, et al. Identification and characterization of phytocannabinoids as novel dual PPARα/γ agonists by a computational and in vitro experimental approach. Biochimica Et Biophysica Acta General Subjects. 2019; 1863(3):586-597. doi:10.1016/j.bbagen.2019.01.002 [Source]

[7] Nallathambi R, Mazuz M, Namdar D, et al. Identification of Synergistic Interaction Between Cannabis-Derived Compounds for Cytotoxic Activity in Colorectal Cancer Cell Lines and Colon Polyps That Induces Apoptosis-Related Cell Death and Distinct Gene Expression. Cannabis and Cannabinoid Research. 2018; 3(1):120-135. doi:10.1089/can.2018.0010 [Source]

[8] van Breemen RB, Muchiri RN, Bates TA, et al. Cannabinoids Block Cellular Entry of SARS-CoV-2 and the Emerging Variants. Journal of Natural Products. Published online January 10, 2022. doi:10.1021/acs.jnatprod.1c00946 [Source]

De quel produit ai-je besoin ?
As Seen On: