Qu'est-ce que le CBDA ?

Qu'est-ce que le CBDA ?

Le CBDA est l’un des plus de 100 cannabinoïdes trouvés au sein du cannabis. La molécule est un précurseur du CBD, mais elle semble avoir des usages thérapeutiques distincts. La recherche sur ce composé est sporadique mais encourageante et nous sommes excités de voir la science se développer. Ci-dessous, apprenez-en plus ce cannabinoïde moins connu.

Qu’est-ce que le CBDA ?

Aussi connu sous le nom d’acide cannabidiolique, le CBDA est un acide cannabinoïde. Il débute sa vie en tant que «molécule mère» CBGA. Finalement, l’enzyme CBDA synthase arrive et catalyse une réaction qui convertit le CBGA en CBDA. Le CBDA est le précurseur du CBD (cannabidiol) et subit cette transformation lorsqu’il est soumis à la chaleur.

Les fleurs de cannabis crues ne contiennent quasiment pas de CBD. Le CBDA est converti en CBD lorsqu’exposé à de fortes températures durant la vaporisation, la cuisson ou l’extraction. Ce processus est connu sous le nom de décarboxylation. La partie « acide » du CBDA provient d’un groupe carboxyle de la molécule, une structure composée d’un atome de carbone, d’un d’hydrogène et de deux d’oxygène. De ce fait, le CBDA est connu en tant qu’acide carboxylique. Durant la décarboxylation, ce groupe est éjecté de la molécule, laissant derrière lui le CBD.

Certains considèrent le CBDA comme une forme « inactive » du CBD qui devient seulement « active » à la suite d’une décarboxylation. Nous savons maintenant que c’est une erreur. Les chercheurs continuent de découvrir que le CBDA possède son propre potentiel thérapeutique. De ce fait, les consommateurs de cannabinoïdes commencent à montrer de l’intérêt pour les produits « crus » issus du chanvre en guise de source de CBDA.

Qu'est-ce que le CBDA ?

Les effets secondaires du CBDA

Les effets secondaires du CBDA ne sont pas très connus en raison du manque d’essais cliniques. Cependant, une étude menée sur l’animal et publiée dans la revue Psychopharmacology a déclaré que le CBDA était très bien toléré et dépourvu d’effets secondaires nocifs. Le CBDA pourrait partager certains des effets secondaires du CBD en raison de la similarité de leurs structures moléculaires. Ils comprennent la bouche pâteuse, la faible pression sanguine, des étourdissements et l’interaction avec certains médicaments.

Les emplois du CBDA : la recherche actuelle

Le manque d’essais cliniques complique la détermination de l’efficacité du CBDA chez l’humain. Cependant, une batterie d’études sur l’animal et sur des cellules a indiqué la manière dont la molécule pourrait potentiellement être employée.

À la manière du CBD, le CBDA n’active pas directement les récepteurs CB1 et CB2 du système endocannabinoïde. À la place, il exerce ses effets au travers d’autres sites tels que les récepteurs TRPV et de sérotonine. Cet acide cannabinoïde se lie aussi au GRP55, un nouveau récepteur cannabinoïde.

La recherche précoce suggère que le CBDA pourrait être efficace dans le traitement de l’anxiété. Il est prouvé que le CBD apaise l’anxiété sociale chez l’humain, partiellement en se liant au récepteur de sérotonine 5-HT1A. Les médicaments visant à cibler ce récepteur aident généralement à calmer l’anxiété, prévenir des effets secondaires du stress et promouvoir l’extinction de la peur. Il est intéressant de noter que le CBDA se lie à ce récepteur avec une affinité 100 fois supérieure à celle du CBD.

L’affinité du CBDA pour les récepteurs de sérotonine pourrait aussi être responsable de son apparent effet anti-nausées. Une étude publiée dans la revue British Journal of Pharmacology a découvert que le CBDA est efficace dans la réduction des vomissements induits par des mouvements ou des toxines chez des musaraignes ainsi que des nausées chez des rats. Il se trouve que la molécule fut plus efficace dans le traitement de ces troubles que ne l’est le CBD. Les chercheurs ont conclu que le CBDA se montrait prometteur dans le traitement des nausées anticipatoires, des nausées et des vomissements.

Le CBDA pourrait aussi aider à apaiser les inflammations, un facteur qui renforcent bon nombre de maladies. Le CBD est connu pour son action anti-inflammatoire, mais le CBDA pourrait cibler l’inflammation par le biais d’un mécanisme unique. Une étude publiée dans la revue Drug Metabolism & Disposition a découvert que le CBDA travaille à inhiber l’enzyme anti-inflammatoire connu sous le nom de COX-2. Le CBDA est similaire aux anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) dans la mesure où il comprend un groupe carboxyle dans sa structure chimique. Lorsque les chercheurs ont retiré cette caractéristique par le biais de la méthylation, le CBDA perd sa capacité à cibler le COX-2. De ce fait, les chercheurs ont déclaré que l’intégralité de la structure du CBDA est importante pour sa fonction anti-inflammatoire. Ce trait pourrait distinguer le CBDA du CBD en ce qui concerne le traitement de l’inflammation chez l’humain.

Une étude complémentaire publiée dans la revue Psychopharmacologie a testé différents cannabinoïdes sur des cas d’inflammations aiguës chez des rongeurs. Les chercheurs ont découvert que le CBDA était capable de provoquer des effets anti-inflammatoires et antidouleurs. Les chercheurs ont également découvert que le CBDA produisait des effets antidouleurs plus puissants que le CBD lors d’administrations à dose équivalente.

Le CBDA a montré des résultats mitigés lorsque testé pour ses effets sur certains types de cellule de cancer. Une étude publiée dans la revue Journal of Pharmacology and Experimental Therapeutics a testé une gamme de différents cannabinoïdes sur un panel de cellules tumorales. Les chercheurs ont découvert que le CBD était le plus efficace dans l’inhibition de la croissance, alors que le CBDA était le moins efficace. Cependant, une étude plus récente a prouvé que le CBDA était capable d’inhiber la migration de cellules du cancer du sein très invasives. Les futures recherches détermineront les effets exacts du CBDA en tant qu’agent antitumoral.

Le statut légal du CBDA

Contrairement au THC, cannabinoïde psychoactif, il n’y a pas de restriction pure et simple à l’encontre du CBDA. De ce fait, ce cannabinoïde se trouve dans des produits légaux en Europe comme aux États-Unis. Pour faire simple, là où le CBD est légal, le CBDA l’est aussi.

De quel produit ai-je besoin ?
As Seen On: