Le CBD peut-il être bénéfique contre le TDAH ?

Publié:

Avez-vous déjà vécu un de ces journées où tout ce que vous entreprenez ne cesse de se retourner contre vous ? Vous perdez vos clés, puis votre porte-monnaie. Vous vous sentez grincheux, agité et êtes constamment distrait au travail ou à l’école. Bien que nous sommes nombreux à avoir vécu ce genre de situations, pour ceux souffrant du TDAH, c’est une véritable lutte du quotidien.

Le CBD, pourrait-il aider contre le TDAH ? Pour l’instant, il n’y a presque pas de recherches conduites sur ce sujet. Cependant, certaines études se sont penchées sur le potentiel thérapeutique du CBD contre certains symptômes associés à ce trouble. Les résultats en sont encore à leurs débuts, mais ils pointent vers quelque chose d’encourageant pour les futures recherches. Rentrons ensemble dans les détails.

Qu’est-ce que le TDAH ?

Le TDAH signifie trouble du déficit de l’attention, avec ou sans hyperactivité. L’Institut National de la Santé Mentale le définit comme : « un trouble cérébral marqué par un schéma perpétuel d’inattention et/ou d’hyperactivité-impulsivité qui interfère avec le fonctionnement ou le développement ».

Alors qu’on ne connaît toujours pas ce qui cause le TDAH, on sait que ça peut être influencé par une combinaison de facteurs à risques génétiques et environnementaux. À une échelle structurelle, ceux en souffrant peuvent présenter des différences clés dans certaines régions du cerveau. Plusieurs études suggèrent aussi que la dysrégulation du neurotransmetteur de dopamine jouerait vraisemblablement un rôle clé dedans.

Il existe trois formes de TDAH : l’inattention, l’hyperactivité ou une combinaison des deux. Bien qu’elles puissent paraître assez semblables, les trois peuvent impacter négativement la qualité de vie.

Symptômes du TDAH

Ce trouble se caractérise par de multiples problèmes avec le fonctionnement exécutif. Ceux en souffrant ont souvent du mal à se concentrer et ont du mal à réguler leurs émotions.

La forme tournée vers l’inattention est parfois appelée TDA (trouble du déficit de l’attention) puisque l’hyperactivité n’est pas présente. Cette variante est plus fréquente chez les femmes et les filles. On retrouve parmi les symptômes :

- Difficulté à se concentrer et on se laisse facilement distraire
- Difficulté à rester organisé
- Oublis fréquents
- Perte récurrente d’objets
- Mauvaise gestion du temps

Le TDAH avec hyperactivité est plus commun chez les garçons et les hommes. On retrouve parmi les symptômes :

- Agitation et impatience
- Mauvais contrôle de l’impulsivité
- Bavardages intempestifs et interruption des autres
- Énergie nerveuse
- Prise de risques accrue

Ceux souffrant de la troisième forme du trouble réunissant tous les facteurs montrent des symptômes d’inattention et d’hyperactivité.

Le TDAH engendre souvent des problèmes à l’école ou au travail. Le trouble peut impacter des objectifs professionnels et négativement affecter les relations personnelles. Cela peut entraîner une perte de confiance en soi et de la dépression. En fait, le TDAH est souvent associé à d’autres troubles. Parmi les comorbidités fréquentes on retrouve des troubles de l’humeur, de l’anxiété, de l’usage de drogues et de l’apprentissage. Les effets de certains de ces troubles peuvent empirer les symptômes du TDAH, entraînant donc un cycle vicieux et démoralisant.

Diagnostic et traitement

Le TDAH est souvent diagnostiqué dans l’enfance et les symptômes peuvent apparaître dès la maternelle. Cela étant dit, on diagnostique rarement ce trouble avant l’âge adulte. On a souvent des diagnostics tardifs de TDAH pour la forme tournée vers l’inattention puisque le manque d’hyperactivité peut rendre moins évidente l’observation de certains symptômes.

Le TDAH, est généralement traité avec des médicaments stimulants tels que le méthylphénidate (Ritalin, Concerta) et des amphétamines (Adderall, Dexedrine, Vyvanse). De nombreuses personnes atteintes de TDAH signalent un effet calmant paradoxal des stimulants. Cependant, le mécanisme de traitement exact n’est pas clair. Puisqu’ils stimulent la dopamine, les médicaments stimulants peuvent traiter la dysrégulation dopaminergique que l’on soupçonne d’être liée au TDAH.

Malheureusement, ces médicaments sont potentiellement générateurs d’habitude. Ils peuvent également avoir des effets secondaires indésirables. Les patients peuvent souffrir d’insomnie, de tensions musculaires et d’anxiété, en plus d’effets secondaires rares mais graves comme l’hypertension artérielle.

Bienfaits du CBD contre le TDAH

Bien qu’il n’y a pas encore de recherches primaires sur le CBD contre le TDAH, des recherches secondaires indiquent que le CBD pourrait potentiellement aider à soulager certains symptômes associés au trouble. Il pourrait aider à réduire les effets secondaires des médicaments habituels qui entraînent par exemple l’insomnie.

Souvenez-vous juste : vous devriez toujours en discuter avec votre professionnel de santé si vous souhaitez commencer un nouveau traitement ou si vous souhaitez combiner du CBD à d’autres traitements.

Le rôle du système endocannabinoïde

De nombreux adultes atteints du TDAH rapportent qu’ils s’auto-traitent avec du cannabis. Une étude liée a étudié les effets résultants sur les performances cognitives et la régulation émotionnelle. Les chercheurs ont découvert que les adultes souffrant de TDAH peuvent : « représenter un sous-groupe d’individus qui subissent une réduction des symptômes et n’ont aucune déficience cognitive après avoir consommé des cannabinoïdes ». Cela indique que les personnes atteintes de TDAH peuvent réagir différemment aux cannabinoïdes.

L’étude manquait cependant de conclusions et s’est concentrée sur le plant entier de cannabis plutôt que le rôle spécifique du CBD. Néanmoins, cela soulève un point intéressant vis-à-vis de la relation possible entre le TDAH et le système endocannabinoïde (ECS). Une seconde étude publiée en 2013 s’est également intéressée à ce sujet. Elle a établi un soutien indirect pour un lien entre les récepteurs des endocannabinoïdes et le contrôle réglementaire associé au TDAH.

Qu’est-ce que le système endocannabinoïde ? L’ECS est un système réglementaire contenant des récepteurs de cellules et des neurotransmetteurs appelés endocannabinoÏdes. Il est présent dans tout le corps, dont le cerveau, et semble moduler de nombreux processus biologique. Le CBD interagit avec l’ECS via de multiples mécanismes. Si un lien entre l’ECS et le TDAH est confirmé, le CBD pourra être une zone de recherche fructueuse pour d’éventuels traitements naturels pour ce trouble.

TDAH et anxiété

Presque 50 % des adultes et 30 % des enfants souffrant du TDAH souffrent également d’anxiété. Cette dernière peut exacerber certains symptômes du TDAH comme l’agitation et la difficulté de concentration. Des problèmes d’attention et d’impulsivité peuvent compliquer l’interaction sociale et engendrer du stress et une mauvaise estime de soi. Ceux souffrant simultanément de TDAH et de troubles d’anxiété sociale (ou phobie sociale) peuvent se sentir bouleversés lorsqu’ils se trouvent sous le joug d’une tempête de symptômes intempestifs.

Le CBD pourrait être un véritable abri contre cette tempête. Une étude de 2015 a découvert que les personnes souffrant de PS (phobie sociale) semblaient démontrer une augmentation de l’auto-évaluation négative lors de la prise de parole en public. Cependant, cette augmentation a été presque éliminée lors de l’administration de CBD.

Une autre étude a découvert que le CBD était efficace et sans dangers dans le traitement de l’anxiété chez une jeune fille de 10 ans souffrant de SSPT (syndrome du stress post-traumatique). Puisque le TDAH se révèle souvent tôt dans la vie d’un individu, il semblait logique que cette étude implique une administration pédiatrique de CBD. Cela étant dit, c’est l’une des seules études à avoir fait cela. Si votre enfant souffre de TDAH, faites en sorte de consulter un professionnel médical avant d’administrer vous-même du CBD à votre enfant.

TDAH et trouble du sommeil

Bon nombre des personnes souffrant de TDAH ont du mal à avoir une bonne nuit de sommeil. Une étude a montré que 67 % des sujets souffraient d’une forme d’insomnie. La nature exacte de ce lien est inconnue, mais plusieurs facteurs pourraient contribuer à des nuits sans repos.

Tout d’abord, l’insomnie est un effet secondaire récurrent avec les médicaments stimulants. Ceux souffrant de TDAH ont également du mal à faire taire leur esprit le soir. Puisque le manque de sommeil exacerbe les symptômes du trouble, cela peut engendrer un très mauvais cercle vicieux.

Le CBD pourrait encourager un meilleur sommeil. La même étude s’étant penchée sur l’anxiété présente chez la patiente souffrant de SSPT a également observé des améliorations dans la qualité du sommeil. Cela est notamment soutenu par de plus amples recherches qui tirent un lien entre le CBD, l’anxiété et le sommeil.

Assez paradoxalement, le CBD pourrait aussi combattre contre l’ensommeillement excessif en pleine journée. Cela pourrait en faire une option intéressante pour ceux souffrant de TDAH et des troubles du sommeil et de fatigue en journée qui y sont liés.

TDAH, impulsivité et trouble de l’usage de substances

De nombreux adultes avec le TDAH sont plus susceptibles de recourir à l’usage de substances. Cela peut rendre les prestataires de soins de santé réticents à prescrire des médicaments stimulants qui présentent un risque de dépendance. Le trouble lié à l’utilisation de substances est un état chronique récidivant. Il se caractérise par « une sensibilité au stress, une anxiété élevée et un contrôle insuffisant des impulsions ». Ces symptômes ont notamment des points communs avec certains types de TDAH. Les deux troubles ont également été liés à la dopamine.

Des études ont montré que le CBD « module fortement » le système dopaminergique mésolimbique. Le CBD s’est également révélé prometteur en tant que traitement contre la dépendance, réduisant le comportement de recherche de drogue et l’impulsivité chez les modèles animaux. Bien que le lien avec le TDAH n’ait pas encore été concrètement établi, cela pourrait constituer un domaine intéressant pour les recherches scientifiques futures.

CBD et TDAH : un champ de possibilités pour de futures recherches

Le TDAH est un trouble compliqué qui manque encore à être pleinement compris. Les chercheurs ont investigué toutes sortes de potentielles causes génétiques ou environnementales, mais très peu de résultats fiables ont été obtenus. La dopamine semble jouer un rôle, mais ses mécanismes exacts d’influences sont encore mystérieux, d’autant plus qu’il y a d’autres facteurs en jeu.

Une partie du problème réside dans le fait que le TDAH se présente sous la forme d’un ensemble divers et souvent variable de symptômes, dont beaucoup imitent d’autres troubles. La situation est encore plus compliquée dû au fait que le TDAH est souvent associé _simultanément_ à la dépression, à l’anxiété, aux troubles liés à l’utilisation de substances et à d’autres troubles qui se chevauchent en termes de présentation de symptômes.

Pendant ce temps, le CBD gagne en popularité en tant que traitement potentiel pour un large éventail de maladies. Bien que la recherche soutenant son potentiel thérapeutique soit en grande partie préliminaire, elle est néanmoins prometteuse. La diversité des effets du CBD est probablement due à son interaction avec le système endocannabinoïde, qui semble jouer un rôle de régulation dans de nombreuses fonctions biologiques.

Le CBD et le TDAH semblent donc partager un niveau de complexité en ce qui concerne leurs mécanismes d’action. De manière cruciale, les avantages possibles du CBD semblent se chevaucher avec de nombreux symptômes du TDAH (et de ses troubles comorbides).

Bien qu’aucune étude ne se soit intéressée au CBD en tant que traitement du TDAH, ils font tout deux l’objet de recherches scientifiques grandissantes. Nous pouvons certainement nous attendre à de nouvelles découvertes dans le futur. Si vous souffrez d’anxiété, d’insomnie, d’impulsivité ou d’autres symptômes frustrants associés au TDAH, parlez à votre médecin de la possibilité d’essayer de l’huile de CBD.

Inscrivez-vous à notre newsletter et profiter d’une promotion de 10 % sur une commande

De quel produit ai-je besoin ?