About the author
Sources
Sources

[1] Udoh M, Santiago M, Devenish S, McGregor IS, Connor M. Cannabichromene is a cannabinoid CB2 receptor agonist. British journal of pharmacology. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6932936/. Published December 2019. Accessed November 2, 2021. [Source]

[2] Rosenbaum T. TRPV1 receptors and signal transduction. TRP Ion Channel Function in Sensory Transduction and Cellular Signaling Cascades. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK5260/. Published January 1, 1970. Accessed November 3, 2021. [Source]

[3] Marcu J. (PDF) an overview of major and minor phytocannabinoids. ResearchGate. https://www.researchgate.net/publication/304804387_An_Overview_of_Major_and_Minor_Phytocannabinoids. Published 2016. Accessed November 3, 2021. [Source]

[4] Ligresti A, Moriello AS, Starowicz K, et al. Antitumor activity of plant cannabinoids with emphasis on the effect of cannabidiol on human breast carcinoma. Journal of Pharmacology and Experimental Therapeutics. https://jpet.aspetjournals.org/content/318/3/1375. Published September 1, 2006. Accessed November 3, 2021. [Source]

[5] Nakajima J, Nakae D, Yasukawa K. Structure‐dependent inhibitory effects of synthetic cannabinoids against 12‐O‐tetradecanoylphorbol‐13‐acetate‐induced inflammation and skin tumour promotion in mice. Wiley Online Library. https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/jphp.12082. Published May 21, 2013. Accessed November 3, 2021. [Source]

[6] Oláh A;Markovics A;Szabó-Papp J;Szabó PT;Stott C;Zouboulis CC;Bíró T; A. Differential effectiveness of selected non-psychotropic phytocannabinoids on human Sebocyte functions implicates their introduction in dry/seborrhoeic skin and acne treatment. Experimental dermatology. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27094344/. Published 2016. Accessed November 3, 2021. [Source]

[7] El-Alfy AT;Ivey K;Robinson K;Ahmed S;Radwan M;Slade D;Khan I;ElSohly M;Ross S; A. Antidepressant-like effect of delta9-tetrahydrocannabinol and other cannabinoids isolated from Cannabis Sativa L. Pharmacology, biochemistry, and behavior. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20332000/. Published 2010. Accessed November 3, 2021. [Source]

[8] Izzo AA;Capasso R;Aviello G;Borrelli F;Romano B;Piscitelli F;Gallo L;Capasso F;Orlando P;Di Marzo V; A. Inhibitory effect of cannabichromene, a major non-psychotropic cannabinoid extracted from cannabis sativa, on inflammation-induced hypermotility in mice. British journal of pharmacology. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22300105/. Published 2012. Accessed November 3, 2021. [Source]

Back

CBC : tout ce qu’il faut savoir

CBC : tout ce qu’il faut savoir

Le cannabichromène, ou CBD, est le troisième cannabinoïde le plus abondant du chanvre. Et bien qu’il ne reçoive pas autant d’attention que les cannabinoïdes plus populaires, le CBD est non enivrant et montre un énorme potentiel pour le bien-être. Pour tout savoir sur ce cannabinoïde essentiel, continuez votre lecture.

Qu’est-ce que le CBC ?

Le CBC est un parmi des centaines de différents cannabinoïdes trouvés dans le chanvre et les autres membres de la famille Cannabis sativa L.. Découvert il y a plus de 50 ans, il s’agit du troisième composé le plus commun juste après le CBD (2e) et le THC (1er).

Le cannabichromène semble montrer d’intéressantes interactions avec le corps humain qui diffèrent de celles des autres cannabinoïdes non enivrants. Cependant, nous employons le terme « semble », car nous savons finalement peu de choses sur le CBC. Ce n’est pas parce qu’il est dangereux ou interdit, mais parce qu’il est difficile à isoler.

Alors que le chanvre se développe, le CBGA ou « cannabinoïde mère » subit des changements chimiques qui deviennent des cannabinoïdes tels que le CBC ou le CBD. La rareté de certains cannabinoïdes, surtout chez des plants matures, rend difficile l’exploration de leur plein potentiel et c’est en partie pour cette raison qu’il nous reste beaucoup de choses à apprendre sur le CBC.

Heureusement, l’intérêt général pour les cannabinoïdes ne fait que croître. Alors que plus de preuves montrent que le potentiel du chanvre pour le bien-être repose sur des composés à spectre complet plutôt qu’isolés, l’attention se tourne lentement vers les cannabinoïdes plus rares, mais tout aussi importants tels que le CBC.

Quelle est la différence entre le CBC et le CBD ?

Nous avons brièvement mentionné le CBD et il semble logique d’examiner la manière dont le CBC se compare à son cousin plus dominant. Pour commencer, parlons de leurs similarités :

• Non enivrant
• Montre peu d’effets secondaires
• Interagit avec le corps humain par le biais du système endocannabinoïde (SEC)

Cependant, malgré le fait qu’ils interfacent tous deux avec le SEC, le CBD joue un rôle plus général sur le bien-être en aidant à moduler l’efficacité des récepteurs répandus dans tout le corps, tandis que le CBC prend une approche plus directe.

Le cannabichromène montre une forte affinité pour les récepteurs CB2 et TRPV1. Le premier est l’un des deux types de récepteurs de cannabinoïde primaires et aide à moduler les fonctions telles que l’inflammation tandis que le dernier est considéré comme faisant partie du « système endocannabinoïde étendu » et soutient la régulation de sensations telles que celles de la chaleur et la douleur.

CBC et effet d’entourage

Ce qui est aussi notable au sujet du CBD et CBC, c’est leur capacité à travailler ensemble et profiter de l’interaction qu’ils offrent. On considère que tous les cannabinoïdes s’engagent dans une interaction unique nommée l’effet d’entourage. Cela peut paraitre complexe, mais le terme signifie simplement que leurs capacités respectives sont améliorées lorsqu’ils travaillent ensemble.

Non seulement un mélange de CBD et de CBC viendra répondre à différents besoins dans le corps, mais ces effets pourraient être encore plus puissants. Cette étonnante interaction est la principale raison qui a poussé les producteurs de CBD (Cibdol y compris) à employer des cannabinoïdes à spectre complet pour leurs huiles et gélules et compléments Essentiellement, les cannabinoïdes semblent être la quintessence de l’expression « l’union fait la force ».

Comment agit le CBC ?

Comme nous l’avons mentionné plus tôt, il semble que le mécanisme d’action primaire du CBD soit par le biais du système endocannabinoïde, spécifiquement des récepteurs CB2 et TRPV1.

Avant de nous plonger dans les récepteurs spécifiques mentionnés ci-dessus, passons en revue le système global responsable de la plupart des interactions entre les cannabinoïdes et le corps humain. Le système endocannabinoïde (SEC) est un vaste réseau trouvé au sein du corps qui s’étire de la tête aux pieds.

Le but du SEC est de surveiller les fonctions d’autres systèmes biologiques. En surveillant de près notre système immunitaire, notre système nerveux central, notre peau, etc., le SEC s’efforce de maintenir un état d’équilibre. C’est lorsque tous nos systèmes sont équilibrés et disposent de ce dont ils ont besoin que nous nous sentons au mieux.

Tout le long du SEC, dans des endroits critiques, se trouvent des récepteurs, appelés à juste titre récepteurs cannabinoïdes. Ces récepteurs sont une manière pour les composés d’interagir avec le SEC pour provoquer des changements. Si le SEC détecte un problème alors les récepteurs CB (CB1 ou CB2) sont un point d’entrée pour les cannabinoïdes qui aident à rétablir l’organisme dans son état le plus efficace.

Récepteurs CB

Un examen publié dans la revue British Journal of Pharmacology a découvert que le CBC est primairement un agoniste du CB2 et montre peu ou prou d’affinité pour les récepteurs CB1.[1] La distinction est importante en raison des différentes fonctions que les récepteurs CB chapeautent. L’activation des récepteurs CB1 situés dans le cerveau provoque des effets secondaires psychotropes, tandis que les récepteurs CB2 sont liés à la modulation du système immunitaire et à des parties précises du système nerveux central.

Cependant, il est important de souligner que savoir qu’une interaction existe n’est qu’une pièce du puzzle. De nos jours, les chercheurs ne savent pas exactement comment employer cette interaction au profit de la santé humaine. Il existe quelques découvertes préliminaires (que nous expliquerons bientôt), mais il reste encore beaucoup de choses à apprendre.

Récepteurs TRP

La seconde interaction notable se fait avec les récepteurs TRPV1, même si cela est un peu plus nuancé. Les récepteurs TRP agissent essentiellement comme des stations de signalisation impliquées dans des sensations telles que la chaleur et la douleur.[2] Le récepteur TRPV1, par exemple, est le « seul à être activé par la capsaïcine, le composé contenu dans le piment responsable de son “goût piquant” ». Activer ou inhiber ces récepteurs peut provoquer certains signaux et changer la manière dont le corps réagit aux stimulus.

Ce que les chercheurs ont découvert pour l’instant, c’est que le CBC peut « significativement interagir avec les canaux TRP », ce qui pourrait influencer la manière dont le corps humain perçoit la douleur.[3] Cependant, le nombre de facteurs impliqués est tel qu’il reste encore beaucoup de choses à découvrir au sujet de cette interaction.

Quels sont les effets du CBC ?

Le CBC a beau n’être que le troisième cannabinoïde majeur du chanvre, cela ne veut pas dire qu’il n’a pas la possibilité d’impacter positivement la manière dont pense et comment on se sent. Les études préliminaires sur le CBC indiquent des interactions significatives qui, surtout, s’accompagnent d’un manque apparent d’effets secondaires. Voici certains des domaines au sein desquels le potentiel du CBC est actuellement mesuré :

• Cancer : Des chercheurs ont examiné le CBC et le CBD pour leur potentiel antitumoral dans le carcinome mammaire humain en 2006,[4] et une étude de 2013 a cherché à déterminer l’efficacité des cannabinoïdes contre la carcinogenèse chez la souris,[5].

• Acné : Une étude in vitro de 2016 a trouvé que le CBC et le CBDV aidaient à supprimer la production de sébum des glandes sébacées hyperactives.[6] Une accumulation de sébum bloque les pores et peut conduire à de l’acné.

• Dépression : Une étude de 2010 de l’Université du Mississippi a testé le potentiel antidépresseur de nombreux cannabinoïdes sur un modèle de souris et a découvert que le CBC et le CBD affichaient certains des résultats les plus intrigants.[7]

• Inflammation : Il fut découvert que le CBC influence la réponse inflammatoire dans le petit intestin de souris lors d’une étude menée en 2012. Fait intéressant, l’effet ne dépendait pas des récepteurs CB ou TRPV1, ce qui pourrait indiquer un troisième mécanisme d’action non découvert.[8]

Étant donné la jeunesse et la nature préliminaire de ces études, nous ne pouvons évidemment pas faire de déclarations concrètes sur l’efficacité du CBC pour le traitement de maladies spécifiques, mais les résultats de cette enquête scientifique n’ont fait que renforcer l’intérêt pour le potentiel holistique du CBC. Au fur et à mesure que le CBC fera l’objet d’études plus approfondies, nous serons en mesure d’évaluer son potentiel avec plus de précision.

Quels sont les produits CBC disponibles ?

Maintenant que nous vous avons présenté le CBC, il est temps de voir comment introduire ce cannabinoïde dans votre routine bien-être. La bonne nouvelle, c’est que de plus en plus de produits incluent du CBC : la mauvaise nouvelle, c’est que très peu se concentrent seulement sur le cannabichromène.

Bien qu’il soit présent chez les plants de chanvre matures, les niveaux de CBC restent faibles. Il faut considérablement plus de matière végétale crue pour produire des huiles au CBC proposant les mêmes concentrations que d’autres produits à base de cannabinoïdes. Malheureusement, cela signifie un cout bien plus élevé pour le producteur et le consommateur.

Cependant, l’une des meilleures manières de profiter du CBC (tout en profitant de l’effet d’entourage) c’est de consommer des produits au spectre complet tels que :

• Huiles au CBD
• Gélules au CBD
• Bonbons gélifiés au CBD

Chez Cibdol, nous testons de manière indépendante tous les lots de notre extrait à spectre complet — d’abord et avant tout pour que nos clients puissent être à même de vérifier le contenu de nos produits, et ensuite pour que nous puissions afficher le ratio des cannabinoïdes plus rares tels que le CBC. Vu son potentiel, inclure le cannabichromène dans d’autres formules cannabinoïdes pourrait être un véritable tournant vers le mode de vie heureux et équilibré que nous espérons tous.

Si vous souhaitez explorer le potentiel du CBC, pourquoi ne pas vous diriger vers la boutique Cibdol pour découvrir une sélection complète d’huiles, gélules et compléments au spectre complet ? Si vous êtes fasciné.e.s par les origines des cannabinoïdes, visitez notre Encyclopédie du CBD pour tout savoir sur le sujet.

FAQ

Le CBC est-il similaire au CBD ?
Le CBC et le CBD partagent de similarités, mais il s’agit d’un cannabinoïde différent avec une influence unique sur le corps humain.
Le CBD est-il légal ?
Vous devriez toujours consulter les réglementations locales, mais le CBC est non enivrant et n’est pas interdit par la Convention unique des Nations unies sur les stupéfiants.
Qu’est-ce que l’huile au CBC ?
L’huile au CBC se munit du potentiel bien-être du cannabichromène, mais les huiles au CBD à spectre complet de haute qualité devraient aussi inclure du CBC.

Sources

[1] Udoh M, Santiago M, Devenish S, McGregor IS, Connor M. Cannabichromene is a cannabinoid CB2 receptor agonist. British journal of pharmacology. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6932936/. Published December 2019. Accessed November 2, 2021. [Source]

[2] Rosenbaum T. TRPV1 receptors and signal transduction. TRP Ion Channel Function in Sensory Transduction and Cellular Signaling Cascades. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK5260/. Published January 1, 1970. Accessed November 3, 2021. [Source]

[3] Marcu J. (PDF) an overview of major and minor phytocannabinoids. ResearchGate. https://www.researchgate.net/publication/304804387_An_Overview_of_Major_and_Minor_Phytocannabinoids. Published 2016. Accessed November 3, 2021. [Source]

[4] Ligresti A, Moriello AS, Starowicz K, et al. Antitumor activity of plant cannabinoids with emphasis on the effect of cannabidiol on human breast carcinoma. Journal of Pharmacology and Experimental Therapeutics. https://jpet.aspetjournals.org/content/318/3/1375. Published September 1, 2006. Accessed November 3, 2021. [Source]

[5] Nakajima J, Nakae D, Yasukawa K. Structure‐dependent inhibitory effects of synthetic cannabinoids against 12‐O‐tetradecanoylphorbol‐13‐acetate‐induced inflammation and skin tumour promotion in mice. Wiley Online Library. https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/jphp.12082. Published May 21, 2013. Accessed November 3, 2021. [Source]

[6] Oláh A;Markovics A;Szabó-Papp J;Szabó PT;Stott C;Zouboulis CC;Bíró T; A. Differential effectiveness of selected non-psychotropic phytocannabinoids on human Sebocyte functions implicates their introduction in dry/seborrhoeic skin and acne treatment. Experimental dermatology. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27094344/. Published 2016. Accessed November 3, 2021. [Source]

[7] El-Alfy AT;Ivey K;Robinson K;Ahmed S;Radwan M;Slade D;Khan I;ElSohly M;Ross S; A. Antidepressant-like effect of delta9-tetrahydrocannabinol and other cannabinoids isolated from Cannabis Sativa L. Pharmacology, biochemistry, and behavior. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20332000/. Published 2010. Accessed November 3, 2021. [Source]

[8] Izzo AA;Capasso R;Aviello G;Borrelli F;Romano B;Piscitelli F;Gallo L;Capasso F;Orlando P;Di Marzo V; A. Inhibitory effect of cannabichromene, a major non-psychotropic cannabinoid extracted from cannabis sativa, on inflammation-induced hypermotility in mice. British journal of pharmacology. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22300105/. Published 2012. Accessed November 3, 2021. [Source]

Auteur
Luke Sholl

Title/author.

Luke Sholl
Avec plus de dix ans d’expérience de rédaction sur le CBD et les cannabinoïdes, Luke est un journaliste accompli qui travaille comme rédacteur principal pour Cibdol et d’autres publications sur les cannabinoïdes. Soucieux de présenter un contenu factuel et fondé sur des preuves, sa fascination pour le CBD s’étend également à la forme physique, à la nutrition et à la prévention des maladies.
Luke Sholl

Title/author.

Luke Sholl
Avec plus de dix ans d’expérience de rédaction sur le CBD et les cannabinoïdes, Luke est un journaliste accompli qui travaille comme rédacteur principal pour Cibdol et d’autres publications sur les cannabinoïdes. Soucieux de présenter un contenu factuel et fondé sur des preuves, sa fascination pour le CBD s’étend également à la forme physique, à la nutrition et à la prévention des maladies.
Sources

[1] Udoh M, Santiago M, Devenish S, McGregor IS, Connor M. Cannabichromene is a cannabinoid CB2 receptor agonist. British journal of pharmacology. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6932936/. Published December 2019. Accessed November 2, 2021. [Source]

[2] Rosenbaum T. TRPV1 receptors and signal transduction. TRP Ion Channel Function in Sensory Transduction and Cellular Signaling Cascades. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK5260/. Published January 1, 1970. Accessed November 3, 2021. [Source]

[3] Marcu J. (PDF) an overview of major and minor phytocannabinoids. ResearchGate. https://www.researchgate.net/publication/304804387_An_Overview_of_Major_and_Minor_Phytocannabinoids. Published 2016. Accessed November 3, 2021. [Source]

[4] Ligresti A, Moriello AS, Starowicz K, et al. Antitumor activity of plant cannabinoids with emphasis on the effect of cannabidiol on human breast carcinoma. Journal of Pharmacology and Experimental Therapeutics. https://jpet.aspetjournals.org/content/318/3/1375. Published September 1, 2006. Accessed November 3, 2021. [Source]

[5] Nakajima J, Nakae D, Yasukawa K. Structure‐dependent inhibitory effects of synthetic cannabinoids against 12‐O‐tetradecanoylphorbol‐13‐acetate‐induced inflammation and skin tumour promotion in mice. Wiley Online Library. https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/jphp.12082. Published May 21, 2013. Accessed November 3, 2021. [Source]

[6] Oláh A;Markovics A;Szabó-Papp J;Szabó PT;Stott C;Zouboulis CC;Bíró T; A. Differential effectiveness of selected non-psychotropic phytocannabinoids on human Sebocyte functions implicates their introduction in dry/seborrhoeic skin and acne treatment. Experimental dermatology. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27094344/. Published 2016. Accessed November 3, 2021. [Source]

[7] El-Alfy AT;Ivey K;Robinson K;Ahmed S;Radwan M;Slade D;Khan I;ElSohly M;Ross S; A. Antidepressant-like effect of delta9-tetrahydrocannabinol and other cannabinoids isolated from Cannabis Sativa L. Pharmacology, biochemistry, and behavior. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20332000/. Published 2010. Accessed November 3, 2021. [Source]

[8] Izzo AA;Capasso R;Aviello G;Borrelli F;Romano B;Piscitelli F;Gallo L;Capasso F;Orlando P;Di Marzo V; A. Inhibitory effect of cannabichromene, a major non-psychotropic cannabinoid extracted from cannabis sativa, on inflammation-induced hypermotility in mice. British journal of pharmacology. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22300105/. Published 2012. Accessed November 3, 2021. [Source]

De quel produit ai-je besoin ?
As Seen On: