Published:

Updated:

Author: Luke Sholl

Comment votre corps absorbe le CBD ?

biodisponibilité

Pour faire simple, la biodisponibilité est la vitesse (et le taux) à laquelle des ingrédients atteignent leur zone cible dans le corps. Dans notre cas, l’ingrédient actif est le CBD et la zone cible est notre système sanguin. Si vous souhaitez vous assurer d’une biodisponibilité à 100 %, alors la méthode la plus directe consiste en une dose de CBD par intraveineuse.

Cependant, l’administration du CBD par intraveineuse n’est ni possible (sauf dans des instances très spécifiques), ni conseillée, ni réaliste. Au lieu de cela, nous pouvons observer la biodisponibilité estimée d’autres méthodes de consommation plus conventionnelle.

L’explication la plus simple de la biodisponibilité est peut-être de s’imaginer votre trajet quotidien. Sur la route du travail, la plupart des gens essaient de choisir la route la plus directe. Non seulement il s’agira de la plus rapide, mais cela signifie que vous arriverez au travail en vous sentant frais et prêt. Une dose intraveineuse de CBD sera cette route la plus rapide, sans déviation ni bouchons, une route directe.

Cependant, à chaque feu rouge, travaux ou déviation qui se présentent, votre trajet prend de plus en plus de temps. Et à chaque petit retard, c’est l’enthousiasme avec lequel vous vous êtes réveillé qui diminue : eh bien le même principe s’applique à la biodisponibilité.

La biodisponibilité du CBD

Pour chaque obstacle qui se présente (enzymes digestives, acides gastriques, métabolisme), le taux et la vitesse auxquels le CBD atteint le système sanguin se voient compromis. Ce qui aura commencé comme une forte dose sera lentement diminué par le voyage au sein du corps, tout comme le serait votre enthousiasme dans des bouchons sur la route du travail !

La réalité c’est que même si une goutte d’huile au CBD peut contenir 2 mg de CBD, c’est une plus petite quantité qui atteindra le système sanguin. De ce fait, l’intensité et l’efficacité de l’huile au CBD s’articulent grandement autour de la biodisponibilité. Cependant, ne pensez pas que consommer du CBD via l’une des méthodes listées ci-dessus soit une perte de temps. Au contraire, même en petite quantité accompagnée d’une faible biodisponibilité, il peut faire une énorme différence sur le bien-être.

Méthodes de consommation du CBD et leur biodisponibilité

Aujourd’hui, il est possible de trouver des produits topiques, gélules, teintures, produits comestibles, e-liquides et sprays nasaux au CBD. La diversité de ces produits signifie qu’il existe plusieurs manières de consommer le CBD et que chacune dispose de bienfaits uniques. Cependant, en plus de ces bienfaits, chaque méthode de consommation voit varier son taux de biodisponibilité.

Orale

La consommation du CBD par voie orale est l’option la plus populaire. Cependant, une fois consommé, le composé doit faire face à plusieurs processus biologiques avant d’atteindre le système sanguin. Le système digestif et ses enzymes feront leur maximum pour diluer la dose de CBD que vous venez de consommer.

En raison du nombre de variables, il est presque impossible de donner une estimation exacte de la biodisponibilité orale, mais les scientifiques la considèrent entre 4–20 %. Ce n’est en aucun cas une mauvaise manière de consommer du CBD, mais il existe tout de même des méthodes proposant une biodisponibilité plus élevée.

Sublinguale

Bien que ce processus soit très similaire à la consommation par voie orale du CBD, l’administration sublinguale repose sur les capillaires en dessous de la langue pour proposer un accès plus rapide au système sanguin. En plaçant quelques gouttes sous sa langue et en les y gardant pendant près d’une minute, la consommation sublinguale du CBD offre une plus grande biodisponibilité que l’administration orale, à quel point le taux est amélioré est encore actuellement à l’étude.

Selon des témoignages anecdotiques, la consommation de CBD sublinguale est une manière efficace d’augmenter ses effets. Puisqu’il n’a pas à combattre le foie ni les voies gastro-intestinales, le CBD atteint le système sanguin bien plus rapidement.

Topiques

Les crèmes infusées au CBD disposent de la biodisponibilité la plus faible (5–10 %) des quatre méthodes d’administration listées ici. Cependant, ce n’est pas nécessairement un mauvais retour sur investissement. La beauté des produits topiques au CBD est que vous les administrez directement sur la peau afin que le cannabinoïde puisse offrir ses bienfaits au niveau cellulaire. Même si le CBD ne viendra pas traverser le corps ou atteindre le système sanguin, il peut tout de même se montrer très efficace au niveau local (sur les zones où il est appliqué).

Vaporisation

Par vaporisation, nous entendons bien évidemment l’inhalation de vapeurs d’un e-liquides que vous viendrez chauffer pour inhaler instantanément du CBD. La vaporisation du CBD est une manière fantastique d’améliorer la biodisponibilité du composé. Avec un taux de près de 50–80 %, c’est aussi proche que possible de l’injection intraveineuse. L’inhalation de la vapeur n’est pas forcément adaptée à tout monde, car son degré de bienfaits dépendra de vos besoins bien-être en particulier. Cela dit, pour une dose puissante de CBD, la vaporisation reste la méthode d’administration le plus efficace.

Comment augmenter la biodisponibilité du CBD

Liposomes

Il n’y a pas qu’un changement de méthode d’administration qui altérera la biodisponibilité lors de votre poursuite d’une plus grande efficacité. Au lieu de cela, en modifiant la formule d’un produit spécifique ou en consommant son CBD pendant un repas, il est possible d’améliorer le taux d’absorption.

Liposomes

Les liposomes offrent un très bon exemple d’amélioration. Ces vésicules pharmaceutiques améliorent la quantité d’un ingrédient actif capable d’atteindre le système sanguin. Ces bulles microscopiques transportent le CBD vers la zone cible tout en le protégeant des enzymes digestives et en facilite l’absorption pour les cellules. Nous avons quelque peu simplifié le concept, mais les liposomes restent une méthode d’administration médicamenteuse populaire et polyvalente pour l’amélioration de la biodisponibilité du CBD consommé par voie orale.

Nanoémulsion

Une autre méthode d’amélioration de la biodisponibilité est la nanoémulsion. Une fois de plus, nous n’irons pas trop loin dans les termes techniques, mais pour faire rapide, la nanoémulsion implique l’emploi d’ondes ultrasoniques pour décomposer le CBD en plus petites particules et de ce fait augmenter son absorption.

Généralement, le CBD est mélangé à une huile de support (le CBD est lipophile, il se dissout dans les graisses). Cependant, la nanoémulsion vise le niveau supérieur et coupe l’herbe sous le pied de l’intermédiaire. Le résultat donne lieu à une molécule de CBD capable de contourner les organes internes et se diriger directement vers le système sanguin. Cette technique n’en est encore qu’à ses débuts, mais nous nous attendons à voir de plus en plus de produits CBD nanoémulsifiés dans le futur.

Consommer son CBD avec un repas

Si vous ne disposez pas d’équipements de laboratoire, pas de souci ! Une manière très simple d’augmenter la biodisponibilité du CBD est de le consommer avec ou juste après un repas. Consommer du CBD accompagné d’un plat ou encas riche en matières grasses (avocats, noix ou saumon par exemple) joue sur la nature lipophile du CBD. La matière grasse aide à rendre le CBD plus facilement disponible et de ce fait, améliorer sa biodisponibilité sans l’aide des liposomes.

Comment atteindre un niveau de CBD significatif

Une fois que vous aurez identifié la méthode de consommation du CBD la plus efficace (peut-être que vous aurez décidé de le consommer avec un plat riche en matière grasse afin d’en augmenter la biodisponibilité) alors vous n’aurez plus rien d’autre à prendre en compte, n’est-ce pas ?

La biodisponibilité sera toujours une chose importante à prendre en compte pour toute personne souhaitant profiter des vertus holistiques du CBD. Cependant, il faut la voir comme un élément du choix du bon produit. Maintenir un niveau uniforme de CBD est tout aussi crucial si vous voulez vraiment profiter de tout ce que ce composé a à offrir.

Offrir autant de CBD, aussi vite que possible, à une zone donnée est superbe, mais améliorer son bien-être est un marathon, pas un sprint. De ce fait, il est important de renouveler son niveau de CBD avec un dosage régulier pour s’assurer qu’il soit utile lorsqu’il est le plus important. Et n’oubliez pas que plus vite le CBD atteint le système sanguin, plus vite il quittera votre corps. Tout est question d’équilibrage de la biodisponibilité et des bienfaits associés à chacune des différentes méthodes de consommation selon vos besoins individuels.

La biodisponibilité n’est qu’un aspect du choix du bon produit CBD

Même en administrant du CBD par le biais d’une méthode ayant 100 % de biodisponibilité, si la qualité du produit est mauvaise, alors les effets ne seront pas significatifs. Il faut aussi prendre en compte le fait que la consommation de CBD par voie orale fait que le composé reste dans le corps plus longtemps qu’avec les autres méthodes.

Lorsque vous déciderez de prendre du CBD, pensez tout d’abord à l’objectif que vous souhaitez atteindre. Si vous consommez le composé pour lutter contre un trouble particulier, alors un mode d’administration particulier (orale/sublinguale) devrait être plus que suffisant.

En prenant ces attributs en compte, vous pourrez vous assurer d’une méthode d’administration aussi efficace que possible, peu importe comment vous choisissez de consommer votre CBD.

Prêt à tester les différentes biodisponibilités de différents produis CBD ? Pourquoi ne pas parcourir la boutique Cibdol pour y trouver des huiles, gélules, crèmes ou compléments qui correspondront à vos besoins ? Si vous avez encore des questions sur les liposomes, la nanoémulsion et la mise en place de niveaux de CBD uniformes, alors visitez notre Encyclopédie du CBD.

De quel produit ai-je besoin ?
As Seen On: