Dépression : Formes, causes, symptômes et traitement

Touchant plus de 250 millions de personnes dans le monde, la dépression est un trouble mental grave qui peut rendre impossibles les tâches quotidiennes les plus simples. Pour connaître les causes de la dépression, ses symptômes courants et la façon de la traiter, poursuivez votre lecture.

Qu’est-ce que la dépression ?

Les professionnels de la santé décrivent un cas général de dépression comme un sentiment prolongé de perte, de colère ou de tristesse. Bien qu’il ne soit pas inhabituel d’éprouver ces sentiments de temps à autre, lorsqu’une baisse d’humeur commence à avoir un impact sur les tâches quotidiennes ou que les sentiments persistent pendant plus de deux semaines, il peut s’agir du début d’une dépression.

Ce trouble de l’humeur touche des millions de personnes (y compris des enfants), et est plus fréquent chez les femmes que chez les hommes. Les symptômes varient également et il n’existe pas deux cas de dépression exactement identiques. Vous pouvez ressentir les symptômes de façon aiguë ou souffrir de ce trouble pendant plusieurs années.

La bonne nouvelle est qu’il existe plusieurs moyens de gérer la dépression. Toutefois, pour trouver le traitement le plus efficace, vous devez d’abord comprendre les différentes formes de dépression, leurs causes et leurs symptômes.

Formes de dépression

Les symptômes de la dépression varient d’une personne à l’autre – il n’y a pas deux cas identiques. Il existe également des différences entre les symptômes chez les hommes, les femmes et les enfants, mais parmi toutes les personnes concernées, la plupart des cas de dépression relèvent des formes suivantes :

Trouble dépressif majeur

Le trouble dépressif majeur se traduit par des sentiments intenses d’inquiétude, de détresse, un manque d’énergie, une perte de motivation ou des pensées suicidaires (qui durent généralement deux semaines ou plus). Le trouble dépressif majeur est le type de dépression le plus courant et ne disparaît pas sans traitement ou thérapie.

Trouble dépressif persistant (TDP)

Les symptômes du trouble dépressif persistant (TDP) (dysthymie) semblent plus légers, mais la différence avec la dépression majeure réside dans leur nature chronique. Alors que les autres formes de dépression peuvent varier en intensité, le TDP se traduit par des sentiments persistants de désespoir, une faible estime de soi et un manque de motivation. La plupart des cas ne sont diagnostiqués qu’après au moins deux ans de symptômes.

Trouble affectif saisonnier (TAS)

Dans le cas du trouble affectif saisonnier, ce sont les saisons qui influencent les sentiments d’inquiétude, de colère et de tristesse. Alors que le TAS disparaît généralement pendant les mois d’été, c’est pendant l’hiver – les jours courts et le manque de lumière du soleil – que les symptômes s’aggravent.

Trouble bipolaire

Le trouble bipolaire, ou maniaco-dépressif, se caractérise par des sautes d’humeur importantes. La plupart des traitements du trouble bipolaire font appel à des médicaments, dans l’espoir d’atténuer les sautes d’humeur. Bien qu’il soit possible de se sentir bien pendant une phase ascendante, c’est pendant les phases descendantes du trouble bipolaire que des symptômes similaires à ceux de la dépression majeure apparaissent.

Causes de la dépression

Comme c’est le cas pour toute affection ayant un impact sur notre bien-être psychologique, la dépression peut se manifester pour diverses raisons. Les facteurs qui peuvent augmenter le risque de dépression sont les suivants :

• Les gènes : les chercheurs pensent que des antécédents familiaux de dépression peuvent augmenter le taux de risque, bien qu’ils n’aient pas encore identifié de mutation génétique spécifique.

• Les événements de la vie : le décès ou la perte d’un être cher entraîne souvent un sentiment de tristesse intense qui peut se transformer en dépression.

• Le sexe : bien que la raison n’en soit pas encore claire, les femmes sont deux fois plus susceptibles de recevoir un diagnostic de dépression que les hommes. Cela peut être le résultat de niveaux hormonaux différents et d’expériences de vie différentes.

• Médicaments : certains médicaments sur ordonnance (corticostéroïdes) peuvent déclencher des cas de dépression.

• L’âge : la dépression est plus probable à mesure que l’on vieillit, probablement en raison des différences de circonstances de vie (manque de compagnie ou corps qui lâche).

• Traumatisme ou abus : il est fréquent que la dépression survienne après des cas de traumatisme ou d’abus. Les symptômes dépressifs n’apparaissent pas toujours immédiatement après l’événement et peuvent mettre des années à se manifester pleinement.

• Toxicomanie : la dépression résultant de l’abus de substances est très répandue. Pas moins de 30 % de tous les toxicomanes ou alcooliques souffrent de trouble dépressif majeur.

Symptômes de la dépression

Bien que le spectre, la gravité et la durée des symptômes varient selon le type de dépression, il existe plusieurs symptômes communs comme :

• Manque de motivation
• Inquiétude ou tristesse persistante
• Irritabilité accrue
• Pensées suicidaires
• Agitation et insomnie
• Diminution du désir sexuel
• Altération des capacités cognitives
• Sautes d’humeur inexpliquées

Dans la plupart des diagnostics de dépression, les patients présentent plusieurs symptômes plutôt qu’un ou deux. Et, dans les cas graves, la dépression peut commencer à affecter le corps physiquement et pas seulement mentalement en provoquant :

• Faible tolérance à la douleur
• Douleurs musculaires
• Maux de tête
• Problèmes de vision

Dépression et anxiété

Les symptômes de la dépression et de l’anxiété peuvent se recouper, mais il s’agit de deux maladies distinctes, chacune ayant ses propres causes et traitements.

L’explication la plus simple est que la dépression est une maladie unique avec une série de symptômes. En revanche, l’anxiété est plus nuancée et est souvent utilisée pour décrire un état d’esprit ou plusieurs troubles anxieux. Cependant, on estime que jusqu’à la moitié des personnes souffrant de dépression sont également anxieuses et vice versa.

La dépression et l’anxiété peuvent toutes deux affecter gravement la qualité de vie d’une personne si elles ne sont pas traitées. Il est donc essentiel de consulter un professionnel de santé si vous présentez des symptômes de l’un ou l’autre de ces troubles. Même si les sentiments sont parfois accablants, il existe des dizaines de techniques d’adaptation et de programmes de traitement à essayer.

L’impact de la sérotonine

La sérotonine est une substance neurochimique importante qui régit des dizaines de processus biologiques et joue notamment le rôle de stabilisateur de l’humeur. Maintenir des niveaux de sérotonine équilibrés grâce à un régime alimentaire et un mode de vie sain peut vous aider à vous sentir heureux, calme et concentré, tandis que des niveaux faibles ont l’effet inverse. Mais il ne faut pas non plus avoir trop de sérotonine, car une accumulation peut entraîner un syndrome sérotoninergique.

Cependant, malgré le rôle de la sérotonine dans l’humeur, nous ne savons pas grand-chose de l’influence de ce neurochimique sur la dépression ou de la façon dont la manipulation des niveaux de sérotonine pourrait traiter ou gérer différents troubles de l’humeur. Certaines études sur animaux suggèrent que des niveaux plus élevés de sérotonine pourraient réduire ou traiter la dépression, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires.

Comment faire face à la dépression ?

Faire face à la dépression est un combat quotidien, mais la bonne nouvelle est qu’il existe des dizaines de techniques pour y faire face. Bien sûr, le choix le plus efficace variera en fonction de votre situation, mais il est essentiel d’en essayer plusieurs jusqu’à ce que vous trouviez ce qui fonctionne le mieux pour vous.

Parler aux autres

Cela peut paraître cliché, mais un problème partagé est un problème réduit de moitié, surtout pour les troubles de l’humeur comme la dépression. La création d’un réseau de personnes à qui vous pouvez parler contribue à éloigner les sentiments d’inquiétude et de solitude. Nul besoin que ce soit obligatoirement un professionnel qualifié, alors n’ayez pas peur de demander du soutien à vos amis, à votre famille ou à d’autres personnes souffrant de dépression.

Utilisez des outils de productivité

La dépression fait que même les plus petites tâches quotidiennes semblent insurmontables. Cependant, plutôt que de se défiler, l’une des stratégies les plus efficaces consiste à affronter ces tâches de front. Faire des listes, inscrire les dates clés dans un calendrier, effectuer les tâches par intermittence – toutes ces techniques peuvent aider à réduire l’impact de la dépression.

Pratiquer la réduction du stress

Le stress est un facteur connu qui contribue aux symptômes de la dépression en raison de son impact sur la production de cortisol. À court terme, le cortisol peut aider votre organisme à gérer l’impact psychologique du stress, mais avec le temps, une accumulation peut finir par entraîner une dépression.

La réduction des niveaux de stress est primordiale pour la prévention et la gestion de la dépression, alors prenez le temps de trouver des techniques de réduction du stress qui fonctionnent pour vous.

Un sommeil réparateur est primordial

Le sommeil est fondamental pour la récupération physique et mentale, car il donne à notre corps le temps dont il a besoin pour traiter les événements de la journée. Il faut donc privilégier un sommeil réparateur, en veillant à éteindre les appareils électriques, à utiliser un éclairage tamisé et à faire de la chambre une zone sans travail. Une fois que vous avez pris de bonnes habitudes, vous pouvez augmenter ou diminuer la quantité de sommeil en conséquence.

Mangez équilibré

La nourriture est le carburant de notre moteur biologique, mais votre moteur ne durera pas très longtemps si vous consommez des aliments artificiels ou transformés. Une alimentation saine et équilibrée donne à votre corps les ressources dont il a besoin pour faire face aux symptômes mentaux et physiques de la dépression. Cela ne suffira pas pour vaincre la maladie, mais cela améliorera considérablement votre capacité à y faire face.

Traitement de la dépression

Les mécanismes d’adaptation seuls ne peuvent pas traiter la dépression. Il est donc essentiel d’utiliser les méthodes énumérées ci-dessus en parallèle avec des programmes de traitement approuvés par des médecins.

Antidépresseurs

Les antidépresseurs constituent le traitement standard de la dépression. Le type de médicament le plus efficace varie au cas par cas, mais il est important de se rappeler que les antidépresseurs seuls peuvent ne pas soulager les symptômes.

La luminothérapie

La luminothérapie est particulièrement efficace pour les personnes souffrant de troubles affectifs saisonniers (TAS). Des périodes de lumière blanche peuvent aider à tenir à distance les symptômes pendant les longs mois d’hiver lorsque la lumière naturelle fait défaut.

Thérapie

Une option fréquente pour la dépression est la thérapie, généralement en conjonction avec d’autres options de traitement. Comme la dépression peut être due à un traumatisme émotionnel, le fait de pouvoir parler à un professionnel qualifié aide les patients à trouver la source de leur inquiétude et de leur tristesse. Un thérapeute peut utiliser plusieurs techniques pour traiter la dépression, car chaque cas est unique.

Changements de mode de vie

Souvent, le traitement de la dépression se résume à des changements mineurs dans le mode de vie. Pour commencer, les médecins peuvent recommander des ajustements de la vie quotidienne comme boire moins d’alcool, faire de l’exercice régulièrement, pratiquer la pleine conscience, prendre des compléments et apprendre à équilibrer le travail et la vie sociale.

Qu’est-ce que le CBD ?

Le traitement de la dépression peut impliquer la prise de compléments pour aider à ajouter les éléments manquants à l’organisme. Il peut s’agir de vitamines et de minéraux manquant dans votre régime habituel, mais aussi de compléments naturels tels que le millepertuis, les acides gras oméga-3 et le CBD.

Le CBD, ou cannabidiol comme on l’appelle techniquement, provient du chanvre industriel. Après une extraction minutieuse, les fabricants ajoutent le composé à diverses huiles, gélules, comestibles, E-liquides et cosmétiques. Mais ce qui rend le CBD intéressant, surtout pour les personnes souffrant de dépression, c’est son impact potentiel sur l’esprit et le corps.

Cette substance organique peut influencer des récepteurs répartis dans tout le corps humain. Les chercheurs ne connaissent pas encore toute l’étendue de cette interaction, mais les premières études suggèrent que le CBD pourrait avoir un impact sur les parties du cerveau liées à l’humeur et à notre réponse au plaisir.

CBD et dépression : Que dit la recherche ?

La recherche sur l’impact du CBD sur la dépression en est encore aux phases précliniques ou d’expérimentation sur animaux. Néanmoins, les premières indications suggèrent que le composé pourrait avoir un impact sur la dépression, car il pourrait aider à moduler la réponse de l’organisme à la sérotonine. En gardant cela à l’esprit, examinons de plus près les cas d’utilisation potentiels du CBD contre la dépression.

Possibles bienfaits du CBD pour la dépression

Une étude clinique a découvert que le CBD peut affecter le « comportement de type anxieux » en raison de sa modulation des récepteurs de la sérotonine. Il est prouvé qu’un faible taux de sérotonine peut contribuer à l’apparition de la dépression. La gestion de ce processus interne est donc une voie que les chercheurs souhaitent explorer. Le mécanisme d’action exact reste à l’étude, mais sur un sujet animal, l’administration régulière de CBD a permis d’équilibrer les niveaux de sérotonine, réduisant ainsi l’anxiété associée à la douleur chronique.

Il existe également une poignée d’études sur des humains qui semblent soutenir le potentiel du CBD. Une expérience imitant l’anxiété provoquée par la prise de parole en public a révélé que, là encore, la consommation régulière de CBD avait un effet sur les symptômes des patients. Bien que cette étude et celle mentionnée ci-dessus portent toutes deux sur l’anxiété et non sur la dépression en tant que telle, les réponses biologiques sous-jacentes sont très similaires. Étant donné le chevauchement des symptômes, il est probable que le CBD puisse s’appliquer à l’anxiété et à la dépression, mais des recherches supplémentaires sont encore nécessaires.

La consommation du CBD est-elle sans danger ?

L’un des avantages les plus significatifs du CBD pour la dépression n’est pas son influence sur l’humeur, mais son absence d’effets secondaires notables. Si les antidépresseurs restent l’une des méthodes de traitement les plus populaires, ils ne sont pas sans un large éventail d’effets secondaires indésirables. En revanche, le CBD ne vous fera pas planer, semble avoir des effets secondaires mineurs (voire inexistants) et, selon l’Organisation mondiale de la santé, « est généralement bien toléré avec un bon profil de sécurité ».

L’effet secondaire le plus important du CBD à connaître est son interaction médicamenteuse. Certaines données suggèrent que le CBD peut perturber l’équilibre des médicaments vendus sur ordonnance comme les antidépresseurs. Par conséquent, si vous prenez actuellement ou envisagez de prendre des médicaments contre la dépression, il est fortement recommandé de consulter un médecin pour en comprendre les implications.

Comment consommer du CBD

Lorsqu’il s’agit de prendre du CBD pour la dépression, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise approche. Le CBD se présente sous différents formats et c’est à vous de décider comment intégrer le composé dans votre routine quotidienne.

L’huile au CBD procure un soulagement durable si elle est consommée par voie orale, tandis que les gélules au CBD sont pratiques à prendre au travail ou lors de rencontres sociales. Vous pouvez même essayer une combinaison des deux pour obtenir un effet durable. En fait, la seule application du CBD à éviter serait en topique. En effet, le CBD absorbé par la peau n’influencera pas les systèmes internes puisqu’il n’entre pas dans la circulation sanguine.

Comment doser le CBD pour la dépression

Une fois que vous avez trouvé comment ajouter du CBD à votre routine quotidienne, la prochaine chose à prendre en compte est la dose. Encore une fois, il n’y a pas de dose définitive pour la dépression parce que les symptômes et les circonstances de chacun sont différents. Dans la plupart des cas, il est préférable de commencer doucement, en prenant quelques gouttes d’huile de CBD 1–2 fois par jour.

Après plusieurs semaines de la même dose, vous pouvez essayer des concentrations plus élevées ou augmenter la fréquence en conséquence. Il est important que vous notiez vos ressentis avec le CBD avant d’essayer des produits plus forts. Néanmoins, si vous avez besoin de conseils pour savoir par où commencer, le Calculateur de Dosage de Cibdol propose une dose de départ et un produit adapté en fonction de quelques questions clés sur le mode de vie.

Quelle que soit la façon dont vous choisissez de traiter la dépression, sachez que vous n’êtes pas seul. Des millions de personnes vivent chaque jour avec cette maladie, ce qui signifie qu’il existe des tas de personnes pouvant vous aider à gérer vos sentiments et à comprendre ce que vous vivez. Et si vous décidez d’essayer le CBD, il pourrait s’avérer être un soutien précieux en plus des diverses méthodes d’adaptation et de traitement disponibles.

Dépression et CBD : Foire aux questions

Combien de temps faut-il pour que l’huile au CBD agisse sur la dépression ?
La plupart des applications d’huile au CBD prennent jusqu’à une heure pour circuler dans le corps, mais étant donné la complexité de la dépression, il peut falloir plus de temps pour que le CBD ait un impact sur les symptômes.
Puis-je combiner le CBD avec des antidépresseurs ?
Le CBD peut interagir avec certains médicaments vendus sur ordonnance, en modifiant la durée de leur présence dans l’organisme. Si vous prenez des antidépresseurs, il est préférable d’en parler à un professionnel de la santé pour savoir si le CBD est approprié.
La consommation de l’huile au CBD est-elle légale ?
Les produits à base de CBD doivent répondre à des exigences strictes pour que leur achat et leur utilisation soient légaux. Heureusement, Cibdol teste indépendamment toutes ses huiles au CBD pour s’assurer qu’elles répondent aux normes légales.
Où puis-je acheter de l’huile au CBD ?
Cibdol stocke une large gamme d’huiles, de gélules, de cosmétiques et bien d’autres produits au CBD. Nous expédions tous nos produits partout en Europe.
De quel produit ai-je besoin ?
As Seen On: