Les propriétés psychoactives du CBD

Psychoactif et psychotrope

Quand on cherche des produits au CBD, la plupart des sites présentent le composé comme étant « non-psychoactif », car « psychoactif » est un terme populaire utilisé pour décrire les effets du cannabis et du THC. En définissant un produit de cette manière, cela aide à positionner le CBD comme étant une option plus sûre et éloignée du cannabis, qui reste illégal dans la plupart des régions du monde.

Le CBD est-il réellement non-psychoactif ?

En réalité, le CBD devrait être présenté comme « non-psychotrope », ce qui est le terme correct pour décrire une substance qui n’affecte pas votre état mental. Le concept est plus facile à comprendre si on se penche sur la définition des deux termes.

Psychoactif : « Une substance affectant l’esprit »

Psychotrope : « Qualifie des drogues affectant l’état mental d’une personne »

Les substances psychotropes affectent notre état mental, notre sens de la réalité et notre perception du monde. Même si cela pourrait être la raison pour laquelle le cannabis est la drogue illicite la plus consommée au monde, pour ceux qui cherchent à profiter des potentiels bienfaits de santé du CBD, cette caractéristique est indésirable. Le terme « psychoactif » implique qu’une substance affecte l’esprit et, même si cela peut avoir des répercussions négatives, il existe des dizaines d’aliments et composés psychoactifs que nous consommons au quotidien, sans aucun risque. Juste parce qu’une substance peut altérer notre esprit ne signifie pas nécessairement que cet effet soit dangereux ou indésirable.

Les substances psychoactives sont plus courantes que vous ne le croyez

Cela pourrait être difficile à croire, mais quelque chose que nous mangeons et savourons régulièrement est psychoactif. On parle bien évidemment du chocolat ! En particulier le chocolat noir, mais tout le chocolat aussi. Le cacao (les fèves brutes d’où viennent le chocolat) est un des produits alimentaires les plus populaires au monde. Et comme les composés qu’il renferment ont la capacité de nous faire sentir moins stressés – ceci fait du chocolat une substance psychoactive.

Dans une étude publiée sur le NCBI, des chercheurs ont découvert que la consommation de chocolat chez des hommes et femmes âgés de 18 à 49 ans les soulageait du stress léger. Les patients concernés par l’étude venaient de divers segments démographiques, certains ayant connu des épisodes dépressifs. Les sujets ont indiqué que la consommation de chocolat « consistait en des sensations d’énergie augmentée ou de concentration accrue ». Le secret des pouvoirs psychoactifs du chocolat vient de sa capacité à influencer les niveau de sérotonine, un mécanisme partagé par le CBD.

Le CBD a le potentiel pour affecter positivement l’esprit d’une personne

La sérotonine est un neurotransmetteur responsable du transport de signaux dans différentes régions du cerveau. On pense qu’elle aide à réguler l’humeur, car de faibles niveaux de sérotonine sont associés à des troubles tels que la dépression et l’anxiété. Cette conclusion correspond à ce que nous connaissons des propriétés psychoactives du chocolat, car en manger des quantités fréquentes a été découvert comme renforçant les niveau de sérotonine – ce qui explique pourquoi il aide à soulager le stress léger.

Dans une autre étude publiée sur le National Institute of Health, des scientifiques ont découvert que l’administration de CBD sur des sujets vivants (des souris) « renforçait significativement les niveaux de sérotonine ». Cet effet variait selon l’état mental original et la durée du traitement, mais une augmentation a néanmoins été observée. À lui seul, ce mécanisme est intéressant, mais pas révolutionnaire. Cependant, il libère bien le potentiel pour les programmes de traitement ciblant la dépression ou l’anxiété d’inclure du CBD à un degré ou un autre. C’est un point que les chercheurs aimeraient comprendre, mais l’analyse de la manière dont les composés affectent notre cerveau est composée d’un grand nombre de variables. Voilà pourquoi, même si le potentiel est bien là, les conclusions solides sont toujours étudiées et vérifiées.

Le CBD est psychoactif, mais pas enivrant

En attendant, une chose que l’on peut confirmer est le profil de sécurité gagné par le CBD. Des nombreuses études ayant été réalisées, jusqu’à la revue complète menée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), une caractéristique qui se dégage est l’absence de toxicité du composé et son risque incroyablement faible d’effets secondaires. Dans le cadre de son investigation du CBD, l’OMS a déclaré que « le CBD est généralement bien toléré avec un bon profil de sécurité. Les effets secondaires négatifs rapportés pourraient résulter de l’interaction substance à substance entre le CBD et les ‘ médications existantes ’ des malades ».

De la modération en toutes choses

Au vu des potentiels effets secondaires, ainsi que des interactions entre les substances, la consommation de CBD devrait toujours être envisagée au cas par cas. Cependant, en se basant sur ce que l’on comprend actuellement du potentiel du composé, ses perspectives sont encourageantes. Au-delà de la recherche, nous pouvons confirmer que oui, le CBD est psychoactif et même si son effet est toujours en cours d’étude, il semble avoir un futur prometteur pouvant aider à traiter divers troubles liés à l’humeur.

Tout comme le chocolat, le CBD a la capacité d’affecter positivement notre esprit, comme le fait une substance psychoactive. Cependant, la comparaison avec le chocolat n’est pas uniquement basée sur leur interaction avec les niveaux de sérotonine. Les deux composés ont aussi probablement des effets indésirables dans le cadre d’une consommation excessive. C’est pour cette raison que même les substances bonnes pour la santé devraient être consommées avec modération, dans le cadre d’un mode de vie sain.

De quel produit ai-je besoin ?