Cannabis Comme Outil d’Entraînement Pour Des Athlètes

Publié:

Plusieurs liens entre le cannabis et l’athlétisme ont été découverts. Les effets positifs du cannabis ont beaucoup intéressé le monde de l’athlétisme. Le stéréotype général du consommateur de cannabis est quelqu’un qui passe son temps dans son canapé à dévorer des pizzas, mais ce stéréotype est continuellement remis en question par les avancées de la culture du cannabis et de la recherche scientifique. Regardons les liens entre les athlètes et le cannabis et comment il affecte leurs performances.

MICHAEL PHELPS

Commençons par l’athlète légendaire, Michael Phelps. Avec 23 médailles d’or olympiques, Phelps a battu le record mondial aux Jeux Olympiques. Comme beaucoup le savent déjà, 3 mois après les Jeux Olympiques de Pékin, quelqu’un a pris une photo de Phelps en train de taper un bang. Bien entendu, cette photo a provoqué beaucoup de controverses ; un athlète renommé mondialement qui est aussi un consommateur de drogue. Phelps s’est excusé pour cet incident. Mais cette événement est plus significatif qu’il n’y paraît pour le monde du cannabis ; comment un détenteur du record de médailles d’or peut consommer de la weed, n’est-ce pas mauvais pour les performances athlétiques ? Comme Phelps l’a démontré, apparemment non. Il est important de noter que Phelps n’est pas activement en train de défendre la légalisation du cannabis, mais la vérité, c’est que peu importe combien fume ou fumait Phelps, ce n’est plus important. C’est l’effet de « l’incident du bang » sur les sports et le cannabis qui est important.

De nombreux athlètes déclarent que la beuh les aide à soulager la douleur, à améliorer la concentration, à faciliter la récupération et la guérison, à réduire l’anxiété et à rendre moins ennuyeux des entraînements ennuyeux. Des études ont montré que le cannabis était lié à un IMC plus faible, ce qui est essentiel pour de nombreuses pratiques sportives (peut-être pas pour les sumos). Un bon sommeil est vital pour les athlètes qui doivent rester en forme dans la journée, et pour que le corps récupère pendant la nuit. Plusieurs études lient le cannabis à un bon sommeil, la weed peut donc être très bénéfique pour les athlètes. Le THC a également prouvé son action bronchodilatatrice, ce qui améliore la circulation de l’air dans les poumons d’un sportif qui consomme du cannabis. Les propriétés soulageant la douleur de la weed ont aidé et amélioré les performances de nombreuses athlètes. En raison de la crise des opiacés dans les sports de contact, le cannabis pourrait potentiellement remplacer les opioïdes comme alternative plus sûre. Le triathlète Cliff Drusinsky consomme du cannabis pour rester concentré, il utilise aussi de l’huile de CBD en application locale sur ses muscles, il affirme que ça l’aide à améliorer sa récupération. Essentiellement, le cannabis semble avoir de nombreux bienfaits pour la santé et la performance des athlètes.

Les études mentionnées montrent que le cannabis pourrait être très bénéfique pour les athlètes et l’exercice physique en général. Il est bon de garder à l’esprit que les variétés de weed diffèrent dans leur composition chimique, constituée de centaines de composants. Les gènes Sativa donne une sensation plus élévatrice qui pourrait donner un bon coup de pouce à l’effort physique, alors que les gènes Indica peuvent être utilisés pour relaxer les muscles et assouplir les choses. La dose de cannabis est aussi très importante ; si vous en consommez trop, vous pourriez vous endormir, ce qui n’est pas désirable pendant un entraînement. Donc, attention à la dose de votre consommation de beuh avant d’aller à la gym.

TRAITEMENT MÉDICAL

Aux États-Unis, la consommation de cannabis à des fins athlétiques n’est pas considérée comme un traitement médical et c’est toujours un tabou dans le monde du sport. Même si les choses semblent avancer sur la légalité du cannabis, récemment la DEA a classé l’huile de CBD à l’Annexe 1, avec l’héroïne. Le chemin reste encore long.

Il est important de dépasser les stéréotypes du fumeur de joints et de voir le cannabis pour ce qu’il est, un composé chimique avec des propriétés bénéfiques pour l’homme. Concentrons-nous sur la facilitation de la tâche des chercheurs qui mènent des études sur les effets de la weed et de son utilisation pour améliorer les muscles et l’athlétisme, parmi d’autres activités. En attendant, si vous ne ressentez pas d’effet négatif du cannabis sur l’exercice physique, faites chauffer vos muscles !


Cibdol