CBN et CBD : quelle différence ?

Publié:

Qu'est-ce que le CBN et pourquoi est-il important?

Pendant longtemps, le cannabinoïde moins connu CBN (cannabinol) a été considéré comme un produit dérivé inutile des plants de cannabis vieillissants. Au contraire du THC ou du CBD, qui se développent initialement sous forme d'acides lors des premières étapes de la vie de la plante, le CBN est produit bien plus tard. Avant de se pencher sur les conditions spécifiques nécessaires à la production de CBN, il sera utile de donner un bref aperçu des raisons pour lesquelles le composé intéresse les chercheurs.

Des études préliminaires ont montré ce que les rapports anecdotiques affirment depuis des années : le CBN pourrait avoir le potentiel d'être un sédatif puissant, mais naturel. Alors que plusieurs essais à moindre échelle suggèrent que les talents du composé vont bien au-delà, les études approfondies en sont encore à leurs balbutiements. De manière encourageante, le CBN a aussi la capacité à bien entrer en synergie avec le CBD, ce qui ouvre la possibilité de plusieurs options de traitement.

Il existe de grosses différences entre le CBD et le CBN

La majorité des cannabinoïdes interagissent avec des récepteurs liés à notre système endocannabinoïde (SEC). Ce faisant, il est alors possible pour ces composés de déclencher un large éventail d'effets biologiques. Même si le CBD et le CBN ont une structure génétique assez similaire, le CBD influence indirectement notre SEC grâce à différents types de récepteurs, alors que le CBN suit une approche plus directe.

En plus d'avoir une forte affinité pour les récepteurs CB2, le CBN a également une affinité partielle pour les récepteurs CB1, tout comme le cannabinoïde le plus proéminent de l'espèce cannabis : le THC. Ces deux composés ont une bonne raison de partager certains attributs : sans THC, il n'y aurait pas de CBN.

Plutôt que d'être le résultat de la liaison d'acides avec des enzymes, le CBN est produit bien plus tard dans le développement du plant de cannabis. Les cannabinoïdes sont par nature volatiles et continuent à changer lorsqu'ils sont exposés à différents facteurs environnementaux. Il existe deux manières d'obtenir du CBN. La première est de transformer du THCA (le THC brut) en CBNA en le laissant se dégrader avec le temps. Si vous appliquez de la chaleur ensuite, la molécule carbone supplémentaire est éliminée (le « A »). L'alternative est de laisser du THCA déjà activé (du THC, donc) se dégrader avec le temps. Quoi qu'il en soit, le résultat final est le cannabinoïde en question – le CBN.

Le CBN a beau naître sous forme de THC, il ne vous fera pas planer

C'est une hypothèse totalement naturelle – si le CBN ne peut être produit que lorsque du THC est laissé à vieillir, alors la plupart des gens s'imaginent qu'ils possèdent des caractéristiques similaires. Heureusement, le CBN est non-psychoactif et, au contraire du THC, n'est pas concerné par la « Convention Unique sur les Drogues Narcotiques » ou la « Convention sur les Substances Psychotropes » de l'ONU. Ceci signifie que les chercheurs peuvent avoir un accès bien plus facile au composé – une bonne nouvelle, quand on sait que ce cannabinoïde est assez rare. Souvenez-vous, la plupart du temps, le chanvre et le cannabis sont récoltés quand leur teneur en CBD ou en THC est à son apogée. Le CBN nécessite beaucoup plus de patience si on veut en extraire des quantités significatives.

Comme nous le savons, il faut faire vieillir le THC avant de pouvoir créer le CBN. Nous savons aussi qu'il affiche une affinité pour les récepteurs CB2 (et certains CB1). Étant donné que le CBN semble avoir des caractéristiques similaires au CBD et au THC, mais qu'il ne fait pas planer, la question suivante est une évidence : que se passe-t-il quand on consomme le composé ?

À quoi s'attendre avec le CBN?

Steep Hill Global, une des entreprises parmi les leaders mondiaux de la recherche sur les cannabinoïdes, suggère que « de tous les cannabinoïdes, le CBN semble être le plus sédatif ». De plus, ils ont découvert qu'il fallait une très faible quantité pour produire un effet sédatif durant 5-6 heures. Juste 2,5-5 mg de CBN suffisent à produire « le même niveau de sédation qu'un sédatif pharmaceutique léger ».

Leurs conclusions semblent correspondre aux résultats d'études menées sur des souris. Dans des études publiées sur le NCBI, le CBN a significativement allongé le temps de sommeil de rongeurs en comparaison d'autres cannabinoïdes. En combinaison avec son absence d'effets secondaires significatifs, le CBN ouvre une perspective intéressante pour de futurs traitements.

Parmi les autres études précliniques sur les capacités potentielles du CBD, on retrouve le traitement du psoriasis, des brûlures et la contribution à la croissance des tissus osseux.

Le futur du CBN

Comme beaucoup des cannabinoïdes existants dans les espèces de chanvre et de cannabis, nous ne faisons que commencer à véritablement explorer leur potentiel – soit en raison de la nature illégale du composé, soit dans le cas du CBN, en raison de la difficulté d'extraction de grandes quantités, à cause des conditions nécessaires à la production.

La recherche sur ce puissant sédatif est en accélération. Cependant, ce que nous savons jusqu'ici indique un futur rempli de grandes possibilités. L'absence d'effets secondaires psychoactifs sera un énorme avantage pour ce composé, car cela rend le processus d’études plus définitives beaucoup plus facile.

Restez à jour. Inscrivez-vous pour connaître les nouveautés

De quel produit ai-je besoin ?