Publié le :

Mis à jour le :

Auteur : Luke Sholl

Le CBD Favorise-T-Il La Perte De Poids ?

CBD et perte de poids

Dans le monde actuel, un mode de vie sain est crucial. Qu’elles soient motivées par des raisons esthétiques ou par leur santé, nombreuses sont les personnes à s’être déjà engagées dans une expérience de perte de poids. Alors que les compléments, les régimes et les astuces destinées à la perte de poids ne manquent pas, le CBD pourrait-il rejoindre ces rangs en tant que manière viable de soutenir la perte de quelques kilos ?

Comment fonctionne la perte de poids ?

Pour faire simple, la perte de poids survient lorsque des calories sont brulées. Consommer plus de calories que le nombre de calories brulées donnera lieu à une prise de poids. C’est pourquoi il est important de maintenir un régime sain, qu’il s’agisse d’un régime alimentaire ou sportif.

Nombreux sont ceux et celles qui pensent que des pratiques telles que « sauter un repas » ou utiliser des assiettes plus petites pour moins manger les aident à perdre du poids. Ce n’est malheureusement pas le cas et cela pourrait se montrer préjudiciable pour leurs entrainements sportifs. Ne pas alimenter suffisamment son corps en énergie pour ces activités viendra impacter négativement les performances. Certaines personnes développent même de mauvaises habitudes en sautant des repas et en réduisant les quantités ingérées tout en grignotant des produits malsains entre les repas.

Cela pourrait surprendre certaines personnes, mais le sommeil joue un rôle énorme dans la perte de poids. Non seulement il permet au corps de refaire le plein d’énergie après avoir fait du sport, mais dormir en quantité suffisante stimule la décomposition des graisses. Ce mécanisme réducteur de graisse est aussi connu sous le nom de lipolyse. Des études[1] ont aussi montré qu’un manque de sommeil clair pouvait impacter négativement la perte de poids, l’appétit étant potentiellement accru et de mauvaises habitudes de grignotage entre les repas pouvant se développer dans le but de compenser.

Nombreuses sont les personnes qui aspirent à maintenir un poids sain. IL faut noter qu’il n’existe ni potions magiques ni raccourci vers la perte de poids. Cependant on trouve de nombreux compléments et vitamines qui pourraient potentiellement contribuer à une perte de poids en accompagnement d’un mode de vie sain. Étant donné le nombre de personnes consommant des huiles au CBD, des gélules souples ou des comprimés, le cannabidiol pourrait-il se montrer utile en ce qui concerne la perte de poids ?

Comment le CBD peut-il favoriser à la perte de poids ?

Même si toutes les expériences sont différentes, il a été noté que le CBD montrait des bienfaits potentiels, par exemple, il a un effet apaisant sur le corps et fait la promotion du sommeil : deux domaines qui, comme nous l’avons vu précédemment, ont un impact sur la perte de poids.

L’huile au CBD est rapidement devenue un produit très populaire, nombreux sont ceux et celles qui en consomment quotidiennement avec leur repas ou en plaçant quelques gouttes dans leur smoothie du matin. Le CBD agit sur le corps par le biais d’une série de récepteurs appelée système endocannabinoïde (SEC). Ce dernier pourrait-il jouer un rôle plus important dans la perte de poids ?

Le rôle du système endocannabinoïde (SEC) dans la perte de poids ?

Localisé dans tout le corps, le système endocannabinoïde aide à réguler de nombreux processus biologiques, y compris la réponse immunitaire et la fonction métabolique. Son influence est exercée par le biais d’un réseau de récepteurs cellulaires, il en existe deux principaux types qui sont le CB1 et CB2. Des neurotransmetteurs, appelés endocannabinoïdes, se lient à ces récepteurs et provoque diverses réponses biologiques au sein de nos corps.

Les récepteurs CB1 sont concentrés au sein du système nerveux central, alors que les récepteurs CB2 se trouvent principalement au sein des cellules immunitaires. Cependant, des études[2] suggèrent que les personnes souffrant d’obésité pourraient avoir une prolifération de récepteurs CB1 au sein des tissus adipeux. Cela suggère finalement une connexion entre l’activation du récepteur CB1 et l’obésité.

En plus des endocannabinoïdes, certains composés externes peuvent aussi affecter le SEC. Parmi ceux-ci, on trouve le CBD et d’autres phytocannabinoïdes trouvés au sein du cannabis. Le CBD ne se lie ni aux récepteurs CB1 ni aux CB2 de manière directe, cependant, il affecte le SEC d’une manière plus complexe et plus indirecte.

Bruler des graisses et « brunir » des graisses

Le terme « graisse » a souvent une connotation négative en ce qui concerne la perte de poids. Mais toutes les graisses corporelles ne sont pas mauvaises. Tout comme c’est le cas des différents aliments au sein desquels il existe des graisses saines et des graisses qui ne le sont pas, les graisses corporelles peuvent aussi être saines ou non. Saviez-vous qu’il existe même différentes couleurs de cellules adipeuses ?

Les tissus adipeux blancs ou « graisses blanches », sont le résultat du stockage d’un excès de calories. Ce type de graisses se trouve typiquement dans la région abdominale et est lié à une augmentation des risques de diabète, de maladies cardiaques et autres troubles.

Les tissus adipeux bruns ou « graisses brunes », sont connus pour être un type de graisse sain. Les graisses brunes contiennent une plus forte concentration de mitochondrie riche en fer : c’est cela qui leur confère leur couleur brune. Ces cellules adipeuses brulent des calories pour générer de la chaleur et pourraient directement aider à combattre l’obésité.

Il est intéressant de noter que le CBD interagit avec les cellules adipeuses. Une étude[3] a enquêté sur sa capacité à promouvoir la conversion des graisses blanches en graisses brunes par le biais d’un processus appelé « brunification des graisses ». Il semble que le CBD montre une potentielle capacité à booster l’expression des gènes et protéines associés au brunissement.

Santé métabolique et contrôle de l’appétit

La santé métabolique est un autre aspect important de la perte de poids. C’est un facteur qui varie d’une personne à l’autre. La santé métabolique implique essentiellement le maintien d’une glycémie, d’une pression sanguine, d’un cholestérol et même d’un tour de taille sains. Bien que ces domaines soient prédéterminés par les gènes, il y a de nombreuses choses qu’une personne peut faire pour aider et promouvoir sa santé métabolique.

Une recherche[4] a été conduite afin de déterminer le lien potentiel entre le système endocannabinoïde et la régulation métabolique. Les récepteurs de cannabinoïdes trouvés dans le cerveau, le pancréas endocrine et les voies gastro-intestinales sont partie intégrante de ces réseaux qui régulent les aliments et l’appétit. IL semble qu’une suractivation des récepteurs CB1 joue un rôle dans l’obésité viscérale (obésité abdominale).
recherche - https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/18601709/

Des études[5] ont montré que le CBD pourrait agir en tant que modulateur allostérique négatif des récepteurs CB1, diminuant ainsi l’affinité des agonistes de ces cibles.

Il a aussi été prouvé que l’inflammation et le stress oxydatif jouent un rôle majeur dans le développement de syndromes métaboliques. Le CBD a été testé pour ses valeurs anti-inflammatoires[6] et antioxydantes[7] avec des études préliminaires ayant pavé le chemin pour de futures études cliniques.

CBD et perte de poids : conclusion

Tout comme les autres vitamines et compléments, l’efficacité du CBD varie d’une personne à l’autre et les expériences différeront. Le CBD ne devrait en aucun cas être perçu comme la solution miracle pour perdre du poids.

Comme nous l’avons vu tout au long de cet article, de nombreux facteurs contribuent à la perte de poids et le CBD n’a pas de lien direct avec tous ces facteurs. La perte de poids est un marathon, pas un sprint. Prendre des compléments, bien manger et faire de l’exercice vous mettront sur la bonne voie pour la perte de poids, mais il est important d’avoir des objectifs réalistes pour tirer le maximum de votre expérience.

La recherche sur l’efficacité du CBD en tant qu’assistant à la perte de poids n’en est qu’à ses prémices, mais alors que plus d’études sont conduites, il est certain que nous vous tiendrons au courant des avancées sur ce sujet. Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester à jours sur les derniers développements du monde du CBD.

Si vous souhaitez essayer l’huile au CBD par vous-même, pourquoi ne pas vous diriger vers notre boutique Cibdol pour y découvrir une incroyable gamme de produits infusés de cannabinoïdes ? Ou si vous souhaitez en savoir plus sur le pouvoir du CBD, n’hésitez pas à parcourir notre Encyclopédie du CBD.

Auteur
Luke Sholl

Title/author.

Luke Sholl
Avec plus de dix ans d’expérience de rédaction sur le CBD et les cannabinoïdes, Luke est un journaliste accompli qui travaille comme rédacteur principal pour Cibdol et d’autres publications sur les cannabinoïdes. Soucieux de présenter un contenu factuel et fondé sur des preuves, sa fascination pour le CBD s’étend également à la forme physique, à la nutrition et à la prévention des maladies.
Luke Sholl

Title/author.

Luke Sholl
Avec plus de dix ans d’expérience de rédaction sur le CBD et les cannabinoïdes, Luke est un journaliste accompli qui travaille comme rédacteur principal pour Cibdol et d’autres publications sur les cannabinoïdes. Soucieux de présenter un contenu factuel et fondé sur des preuves, sa fascination pour le CBD s’étend également à la forme physique, à la nutrition et à la prévention des maladies.
Sources

[1] Newsome, R. (2020). Weight Loss and Sleep. Sleep Foundation. https://www.sleepfoundation.org/physical-health/weight-loss-and-sleep [Source]

[2] Blüher, M., Engeli, S., Klöting, N., Berndt, J., Fasshauer, M., Bátkai, S., Pacher, P., Schön, M. R., Jordan, J., & Stumvoll, M. (2006). Dysregulation of the Peripheral and Adipose Tissue Endocannabinoid System in Human Abdominal Obesity. Diabetes, 55(11), 3053–3060. https://doi.org/10.2337/db06-0812 [Source]

[3] Parray, H. A., & Yun, J. W. (2016). Cannabidiol promotes browning in 3T3-L1 adipocytes. Molecular and Cellular Biochemistry, 416(1–2), 131–139. https://doi.org/10.1007/s11010-016-2702-5 [Source]

[4] Bellocchio, L., Cervino, C., Pasquali, R., & Pagotto, U. (2008). The Endocannabinoid System and Energy Metabolism. Journal of Neuroendocrinology, 20(6), 850–857. https://doi.org/10.1111/j.1365-2826.2008.01728.x [Source]

[5] Laprairie, R. B., Bagher, A. M., Kelly, M. E. M., & Denovan-Wright, E. M. (2015). Cannabidiol is a negative allosteric modulator of the cannabinoid CB1 receptor. British Journal of Pharmacology, 172(20), 4790–4805. https://doi.org/10.1111/bph.13250 [Source]

[6] Nagarkatti, P., Pandey, R., & Rieder, S. A. (2010). Cannabinoids as novel anti-inflammatory drugs. NCBI. https://doi.org/10.4155/fmc.09.93 [Source]

[7] Hampson, A. J., Grimaldi, M., Axelrod, J., & Wink, D. (1998). Cannabidiol and (-) 9-tetrahydrocannabinol are neuroprotective antioxidants. Proceedings of the National Academy of Sciences, 95(14), 8268–8273. https://doi.org/10.1073/pnas.95.14.8268 [Source]

De quel produit ai-je besoin ?
As Seen On: