Le vaste monde des cannabinoïdes commence par le CBG

Publié:

Pourquoi il existe tant de cannabinoïdes ?

Green cross

Il y a de fortes chances que vous ayez entendu parler du THC, ainsi que de notre cannabinoïde préféré, le CBD. Les deux sont des composés chimiques polyvalents d’origine naturelle, qui font l’objet de recherches approfondies pour leurs bienfaits médicinaux. La plante Cannabis, cependant, possède bien plus que deux cannabinoïdes. Il existe plus d’une centaine de composés chimiques, et ce ne sont que ceux que nous avons réussi à isoler. Bien qu’il s’agisse d’un mélange de différents composés, tous les cannabinoïdes n’existent pas en même temps, ni dans la même quantité.

Les cannabinoïdes contenus dans un jeune plant de cannabis seront très différents de ceux d’une plante prête à être récoltée. La chaleur, les enzymes, ou l’exposition à l’atmosphère font réagir les composés, créant des variations dans leur structure chimique. Un bon exemple serait le CBD. Avant que la chaleur ne s’exerce sur le CBD, il commence sa vie sous sa forme brute, le CBDA. Cette transformation constitue le principe clé des voies de biosynthèse.

Les voies de biosynthèse ne sont que les liens entre un arbre généalogique de tous les composés chimiques contenus dans le cannabis. À la racine de l’arbre, vous avez un point de départ, ou dans ce cas votre composé chimique de base. De là, les branches se divisent et se transforment en variations du même composé chimique original. L’image ci-dessous montre que pour le cannabis, le CBGA est le point de départ. Au fur et à mesure que les branches changent, nous arrivons à trois cannabinoïdes principaux, le THC, le CBD, et le CBC.

Les cannabinoïdes commencent leur vie sous leur forme d’acide oléique, comme le CBDA dont nous avons parlé plus tôt. Lorsque vous exercez de la chaleur sur les cannabinoïdes, la molécule « A » (CO₂) est supprimée. Ils deviennent stables et plus concentrés. Il existe cependant un autre type de structure d’acide pour les cannabinoïdes. Si les molécules de cannabinoïdes se lient à l’acide divarinolique, elles deviennent du CBDVA. Une fois la chaleur exercée, les deux types, CBDA et CBDVA, perdent leur molécule de CO₂ de la même manière. Avec de légers changements affectant la structure chimique, il est facile de comprendre alors pourquoi tant de cannabinoïdes peuvent exister.

Le même concept peut s’appliquer à n’importe quelle plante, car elles ont toutes des voies de biosynthèse. Toutefois, c’est l’interaction entre les cannabinoïdes et notre système endocannabinoïde qui fait du cannabis un organisme si fascinant. Nous savons déjà que la CBD fait l’objet d’études approfondies pour ses bienfaits thérapeutiques, mais qu’est-ce que cela signifie pour les autres cannabinoïdes du cannabis ?

CBG - Là où l’histoire commencefamily tree of major cannabinoids

Le point de départ le plus logique serait la racine de notre arbre généalogique de cannabinoïdes. Le CBGA est l’origine de tous les cannabinoïdes. Le CBG est très semblable au cannabinoïde CBD. La raison principale est que les deux ne sont pas psychoactifs. Parce que le CBG ne provoque pas d’euphorie lorsqu’il est consommé par l’homme, c’est un candidat fantastique pour la recherche médicale. Cependant, la raison pour laquelle le CBD a pris le pas sur le CBG est en raison de la concentration incroyablement faible de CBG dans le cannabis et le chanvre matures.

Rappelez-vous qu’au moment de la récolte du chanvre, la structure chimique a considérablement changé. Ce faible pourcentage de CBG est aussi la raison pour laquelle nous commençons à peine à découvrir son potentiel.

La bonne nouvelle, c’est que les études scientifiques sont de plus en plus nombreuses. Le CBG a été associé à la stimulation potentielle de l’appétit, à la réduction d’inflammations du système digestif, et au soulagement de la douleur et de l’anxiété, pour ne nommer que quelques-uns de ses avantages. Ceci dit, les résultats des premières recherches sur le CBG ne sont guère surprenants. En tant que parent de plusieurs cannabinoïdes thérapeutiques, ils doivent bien obtenir leurs attributs bénéfiques de quelque part.

CBD, THC, et CBC - Trois frères aux caractéristiques différentes

Il existe trois branches principales des voies de biosynthèse dans le cannabis. Elles sont le résultat de l’interaction d’enzymes spécifiques avec le cannabinoïde CBGA au fur et à mesure que la plante grandit. Le CBD et le THC sont devenus des noms familiers, mais le CBC est moins connu. Commençons par les caractéristiques essentielles du THC et de du CBD avant d’explorer ce qui rend le CBC unique.

Le THC, ou tétrahydrocannabinol, est le principal composé psychoactif présent dans la plante Cannabis. Il se lie principalement aux récepteurs CB1 dans les régions du cerveau liées à l’humeur et à l’appétit. C’est aussi la raison pour laquelle le cannabis est généralement illégal à travers le monde. Heureusement, la question de la légalité est contestée, et c’est une excellente nouvelle pour notre prochain cannabinoïde le plus courant, le CBD.

La facilité d’accès au cannabis permet d’approfondir la recherche et d’explorer davantage les bienfaits thérapeutiques du cannabidiol (CBD). Le CBD n’est pas psychoactif et fait l’objet de recherches approfondies pour ses bienfaits médicinaux. D’abord isolé dans les années 1940, notre compréhension de ce cannabinoïde polyvalent a bien avancé. Au cours d’essais préliminaires, il a été signalé comme une option de traitement viable pour toute une série de pathologies préjudiciables.

Le CBC n’est pas non plus psychoactif, mais diffère légèrement du CBD et du THC. Il ne se lie pas aux récepteurs CB1 et CB2 comme ses frères et sœurs. À la place, le CBC montre une affinité pour les récepteurs TRPA1. La recherche sur le cannabichromène (CBC) en est encore à ses premiers pas, mais le but de ces études est d’établir si le CBC possède des propriétés pharmacologiques.

CBNA, CBN, CBL – Les autres cannabinoïdes

Laissez vieillir les cannabinoïdes assez longtemps, et ils changent une nouvelle fois. Cette fois, les trois branches principales deviennent l’acide cannabinolique (CBNA), le cannabinol (CBN) et le cannabicyclol (CBL). Le CBL se forme lorsque le CBC est exposé à la lumière, tandis que le CBN est le résultat de l’oxydation des molécules de THC. Le CBNA est très similaire, mais résulte d’une exposition à l’atmosphère tandis que le THC possède encore sa structure d’acide (THCA).

Stay up to date. Subscribe to our newsletter.

Recherche de produits