Gastrite: Causes, Formes et Traitement

La gastrite peut engendrer multiples symptômes chroniques et persistants liés aux inflammations de l’estomac. Allant d’un inconfort temporaire à des vomissements fréquents, voire une perte d’appétit, l’impact de la gastrite est considérable et affecte 8 personnes sur 1000. Pour tout savoir de ce trouble incapacitant, poursuivez votre lecture.

Qu’est-ce que la gastrite ?

À l’intérieur de l’estomac se trouve une couche protectrice de mucus appelée la muqueuse. Habituellement, le mucus protège l’estomac des acides utilisés pour décomposer les aliments. Cependant, si le mucus est altéré, la couche protectrice peut s’affaiblir, laissant les acides de l’estomac libres d’irriter et de provoquer une inflammation.

Cette inflammation de la paroi de l’estomac entraîne divers symptômes incapacitants. Certains ne se manifestent que de façon aiguë, mais il est fréquent que les cas deviennent chroniques. La gastrite, qui perturbe gravement l’ensemble du système digestif, est une affection grave si elle n’est pas traitée. Heureusement, il existe plusieurs options de traitement, mais il faut d’abord en identifier la cause pour déterminer laquelle est la plus efficace.

Quelles sont les causes de la gastrite ?

Nous savons que la gastrite est due à une rupture de la paroi protectrice de l’estomac, mais qu’est-ce qui déclenche exactement cette rupture ? La cause de la gastrite varie d’un cas à l’autre, mais les catalyseurs courants sont les suivants :

• La consommation excessive d’alcool
• Le tabagisme
• Médicaments anti-inflammatoires (AINS)
• Infection (bactérie Helicobacter pylori)
• Présence de bile dans l’estomac (reflux biliaire)
• Troubles auto-immuns

Comme vous pouvez le constater, la consommation de certaines substances est l’un des principaux précurseurs de la gastrite. Chacune est capable d’affaiblir la paroi de l’estomac, facilitant ainsi le déclenchement d’une inflammation et d’une irritation par les acides. D’autres causes comme les infections et les troubles auto-immuns découlent généralement d’un système immunitaire affaibli.

Symptômes de la gastrite

Les symptômes de la gastrite sont très similaires à ceux de l’indigestion et il est facile de confondre les deux. Cependant, si les symptômes persistent, surtout en l’absence d’irritation due à des aliments ou à d’autres substances, il est fortement recommandé de consulter un professionnel de la santé.

Les symptômes comprennent :

• Ballonnements
• Nausées et vomissements (pouvant contenir du sang)
• Perte d’appétit
• Ulcères de l’estomac
• Douleurs abdominales
• Selles foncées et goudronneuses
• Sensation de brûlure dans la gorge

Compte tenu de l’ampleur des symptômes, il existe de nombreux recoupements avec d’autres troubles digestifs tels que l’indigestion, les brûlures d’estomac et le reflux gastro-œsophagien (RGO).

Comment diagnostiquer la gastrite ?

Bien que les symptômes soient nombreux et contradictoires, plusieurs tests permettent de diagnostiquer avec précision une gastrite. Les options les moins invasives sont énumérées ci-dessous, bien que chacune d’entre elles recherche spécifiquement des traces de la bactérie H.pylori.

• Analyse de sang : une analyse sanguine de routine permet de vérifier la présence d’anticorps créés pour combattre la bactérie H.pylori, l’une des principales causes de gastrite.

• Analyse des selles : une analyse des selles permet de vérifier la présence de niveaux nocifs de la bactérie H.pylori. Il s’agit de la principale méthode d’analyse, surtout en cas de selles foncées et goudronneuses.

• Test respiratoire : après avoir avalé une substance radioactive inoffensive (gélule ou liquide), vous respirez dans un sac ressemblant à un ballon. Étant donné que la bactérie H.pylori augmente la quantité de dioxyde de carbone produite, cette augmentation apparaîtra à l’intérieur du sac.

D’autres options de diagnostic peuvent être plus invasives, mais elles peuvent aider à découvrir la cause de la gastrite, surtout si la bactérie H.pylori n’est pas présente :

• Examen gastro-intestinal : au cours d’un examen gastro-intestinal supérieur, on demande aux patients d’avaler une substance barytée. Lorsqu’elle est consommée, le liquide en son sein recouvre la paroi de l’estomac pour fournir une image radiographique plus précise.

• Endoscopie supérieure : à l’aide d’un tube fin auquel est fixée une caméra, les médecins examinent l’intérieur de l’estomac à la recherche de signes d’inflammation et de dommages. Lors d’une endoscopie supérieure, la caméra descend dans la gorge et traverse l’œsophage pour accéder à l’estomac.

Formes de gastrites

Malgré le large éventail de symptômes, il n’existe que deux formes de gastrite ce qui simplifie le diagnostic et le traitement ultérieur. La première forme est la gastrite érosive (également appelée gastrite réactive). La gastrite érosive est une réduction de la paroi de l’estomac causée par des substances telles que l’alcool, les médicaments ou une infection bactérienne.

La deuxième forme de gastrite est non érosive, ce qui signifie que l’inflammation se produit sans que la paroi de l’estomac soit endommagée. Ce type de gastrite est plus fréquent chez les personnes atteintes d’une maladie auto-immune ou d’un système immunitaire déficient.

Comment faire face à la gastrite ?

Avant d’établir un plan de traitement, il est important de savoir comment faire face à la gastrite. Non seulement les symptômes peuvent provoquer une gêne importante, mais cette affection peut rapidement entraîner divers symptômes psychologiques. Cela peut sembler évident, mais il est crucial de limiter l’exposition à un déclencheur potentiel. Si vous n’avez pas identifié de cause, vous pouvez essayer ce qui suit.

Fractionner les repas

Lorsque nous mangeons, le corps produit des acides gastriques pour nous aider à transformer les aliments – plus il y a d’aliments, plus la production d’acide gastrique augmente et plus le risque d’irritation est grand.

Envisagez de fractionner 3–4 gros repas en portions plus petites en mangeant régulièrement tout au long de la journée. Le type d’aliments est également essentiel : les aliments complets (non transformés) limitent l’aggravation que certains aliments transformés peuvent déclencher.

Évitez le tabac et l’alcool

Étant donné que le tabac et l’alcool sont des causes directes de gastrite, il est logique de les supprimer complètement. Si les symptômes diminuent au cours d’une période d’abstinence, vous saurez que l’un ou l’autre de ces produits pourrait être la cause principale ou, tout du moins, un facteur important y contribuant. Les deux substances augmentent la production d’acides gastriques qui entraînent une plus grande irritation de la paroi de l’estomac.

Auto-médication avec des antiacides

Si les acides gastriques sont toujours un problème malgré l’élimination des déclencheurs potentiels, les antiacides sont un excellent choix d’automédication. Ils ne résoudront pas le problème, mais ils peuvent aider à éviter les symptômes. Si les symptômes sont chroniques, vous devez toujours consulter un médecin. La gastrite peut entraîner de graves complications de santé si elle n’est pas traitée.

Avoir une trace écrite des symptômes

Lorsque vous essayez d’établir une cause possible de gastrite, il est important de noter les moments où les symptômes se manifestent. Essayez de vous souvenir de ce que vous avez mangé ou pris, et voyez si un schéma se dessine. Mais, là encore, si les symptômes persistent sans qu’un élément déclencheur ait été identifié, il est essentiel de consulter un professionnel de la santé, car il peut y avoir un problème sous-jacent.

Comment traiter la gastrite

Le premier plan d’action pour tout traitement de la gastrite est de réduire les acides gastriques et de favoriser la guérison. Cela se fait généralement par le biais d’antiacides, de médicaments, de vitamine B12 ou d’antibiotiques.

Les médicaments (inhibiteurs de la pompe à protons) et les antiacides ont pour effet de réduire la production d’acide gastrique afin que l’organisme puisse commencer à réparer naturellement la muqueuse de l’estomac. Ces deux options sont courantes en cas de gastrite causée par des facteurs déclenchants tels que l’alimentation, l’alcool ou le tabac.

Si la gastrite résulte d’un autre problème de santé (comme l’anémie pernicieuse), certains médecins peuvent suggérer une supplémentation en B12. L’anémie pernicieuse entraîne un manque de globules rouges sains, ce qui compromet l’efficacité de la réponse immunitaire de l’organisme. Dans les cas où la bactérie H.pylori est la principale cause de gastrite, les médecins peuvent prescrire des antibiotiques pour traiter l’infection bactérienne.

Dans les cas très légers, les médecins peuvent simplement recommander des modifications mineures du régime alimentaire ou du mode de vie. C’est dans ces cas qu’une supplémentation en vitamines et minéraux naturels peut donner à votre corps le coup de pouce dont il a besoin pour faire face à la gastrite.

Qu’est-ce que le CBD ?

En recherchant des compléments à utiliser contre la gastrite, de nombreuses personnes tombent sur le CBD. Cependant, avant de voir ce que dit la recherche sur l’efficacité du CBD à cet égard, il est utile de couvrir les principes fondamentaux du cannabinoïde.

Le CBD est un composé entièrement naturel que l’on trouve dans le chanvre industriel. Il constitue une petite partie de la structure chimique de la plante, aux côtés de nombreux autres composés organiques. Une fois extrait avec soin de la matière végétale, les fabricants ajoutent le CBD à diverses huiles, gélules, produits comestibles et cosmétiques.

Cependant, ce n’est pas seulement la polyvalence du CBD qui a attiré l’attention des chercheurs, mais l’influence unique de ce composé sur le corps humain. Lorsqu’il est consommé, le CBD interagit avec les récepteurs situés dans tout le corps pour favoriser un état d’équilibre. Le maintien de l’état homéostatique du corps est crucial pour les personnes souffrant de gastrite, car un corps équilibré entraîne un système immunitaire plus fort et plus robuste.

CBD et gastrite : peut-il aider ?

Les bienfaits du CBD pour la gastrite peuvent être doubles en affectant à la fois le système immunitaire et le système digestif. Tout d’abord, nous savons que l’inflammation est le principal mécanisme de la gastrite, donc tout composé qui peut aider le corps à réguler sa réponse immunitaire a un impact énorme.

Les chercheurs pensent que le CBD peut être bénéfique en raison de son influence sur les niveaux d’anandamide. L’anandamide, ou AEA, est un composé produit en interne qui soutient la réponse inflammatoire de notre corps. Cependant, l’AEA est rapidement dégradé par un acide gras appelé FAAH. Heureusement, les scientifiques ont découvert que le CBD peut bloquer la FAAH, ce qui entraîne une augmentation des niveaux d’AEA dans le corps et une réponse immunitaire potentiellement plus robuste.

Le deuxième avantage possible du CBD est son impact sur l’estomac. Nous ne connaissons pas le mécanisme d’action exact, mais des études précliniques suggèrent qu’un mélange de cannabinoïdes (dont le CBD) pourrait avoir un effet renforçant sur l’estomac en modulant les récepteurs cannabinoïdes liés au système digestif.

Enfin, il faut tenir compte de l’impact psychologique du CBD. La gastrite perturbe beaucoup la vie quotidienne, ce qui peut rapidement conduire à de l’anxiété et de la dépression. Comme le CBD renforce nos systèmes internes, une consommation régulière peut affecter des processus comme le sommeil, l’humeur, l’appétit.

Comment consommer du CBD pour la gastrite

La gastrite est un trouble qui touche le système digestif : la consommation de CBD doit donc cibler ce même système. Si vous choisissez de prendre du CBD pour la gastrite, vous voudrez le consommer par voie orale afin que le composé ait la possibilité de se déplacer dans le système digestif. Le CBD pris en sublingual ou vaporisé aura toujours un impact, mais il ne concentrera pas son influence sur les symptômes spécifiquement liés à la gastrite.

Privilégiez les huiles au CBD ou les gélules au CBD, car les deux options se déplacent facilement dans le système digestif et vous pouvez les prendre à des intervalles qui vous conviennent. Les gélules de CBD sont particulièrement efficaces pour un impact plus long.

Quel dosage de CBD est efficace contre la gastrite ?

Le dosage idéal de CBD pour la gastrite varie en fonction de l’intensité des symptômes et si les effets du composé vous sont familiers. Si vous êtes novice en matière de CBD, nous vous recommandons de commencer par un produit à faible concentration (5–10 %) et de prendre quelques gouttes deux fois par jour.

Une fois que vous vous serez familiarisé avec les effets du CBD, vous pourrez graduellement augmenter la dose et la fréquence en conséquence. Toutefois, il faut savoir que la plupart des symptômes de la gastrite sont assez graves et que si vous voulez utiliser le CBD à cette fin, une concentration plus élevée peut être nécessaire. Si vous ne savez pas par où commencer pour doser le CBD, le Calculateur de Dosage Cibdol donne un point de départ général basé sur plusieurs facteurs clés du mode de vie.

Le CBD est-il sans danger pour la gastrite ?

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le CBD est bien toléré par l’homme et ne présente « aucun effet indiquant un risque d’abus ou de dépendance ». Cela dit, l’expérience de chacun avec le CBD est unique, et il est essentiel que vous alliez à votre propre rythme. Il existe un léger risque d’effets secondaires mineurs tels que la fatigue, la sécheresse buccale et la somnolence. Cependant, il est important de souligner que ces effets secondaires semblent rares et se dissipent rapidement.

Si vous prenez actuellement des médicaments contre la gastrite, vous devez discuter avec votre médecin de la possibilité de prendre du CBD en même temps que votre traitement médicamenteux. En effet, le CBD peut perturber la façon dont l’organisme traite certains médicaments délivrés sur ordonnance. Il se peut que cela n’affecte pas votre traitement contre la gastrite, mais il est important de discuter des circonstances avec un professionnel de la santé pour obtenir des conseils spécifiques à votre cas.

Si les circonstances ci-dessus ne vous concernent pas, la bonne nouvelle est que le CBD n’est pas toxique, ne vous fera pas planer et semble sûr pour une consommation régulière et quotidienne. De plus, étant donné que la plupart des symptômes de gastrite sont chroniques, il pourrait s’avérer un allié précieux dans la gestion de cette affection incapacitante.

Gastrite et CBD: Questions & Réponses

Combien de temps faut-il pour que l’huile au CBD agisse sur la gastrite ?
Les circonstances sont différentes pour chacun, donc les délais peuvent varier. Sachez que l’huile au CBD consommée par voie orale prend jusqu’à une heure pour circuler dans le corps.
Est-il légal d’acheter de l’huile au CBD pour traiter la gastrite ?
Toute l’huile au CBD de Cibdol provient de chanvre industriel, ce qui rend son achat et son utilisation légaux. Nous testons de manière indépendante tous les produits pour répondre aux exigences légales.
Où puis-je acheter de l’huile au CBD pour la gastrite ?
Cibdol dispose d’une large gamme d’huiles au CBD adaptées à un usage quotidien. Disponibles en différentes concentrations, il est facile de choisir le produit qui convient à vos besoins de bien-être.
Dois-je discuter de la prise d’huile au CBD avec mon médecin ?
Si vous avez le moindre doute quant à la prise d’huile au CBD, en parler à votre médecin devrait être votre premier réflexe. Heureusement, le CBD est non psychotrope et ne pourra pas vous faire planer.
De quel produit ai-je besoin ?
As Seen On: