Le CBD peut-il être addictif ?

Les recherches scientifiques préliminaires suggèrent que le CBD pourrait être efficace pour lutter contre les symptômes de tout un éventail de troubles. Même si le cannabinoïde est devenu incroyablement populaire, certains consommateurs se posent la question de sa non-dangerosité. Une des questions qui reviennent souvent est « le CBD est-il addictif ? ». Découvrez la réponse en lisant la suite.

Le CBD est-il addictif ?

Pour répondre simplement : non. Le CBD ne produit aucun comportement addictif chez la grande majorité des individus. Même l'Organisation Mondiale de la Santé a conclu que le CBD ne produisait pratiquement aucun potentiel d'abus.

Cependant, nous comprenons pourquoi cette question est souvent posée. Le CBD, comme la plupart des phytocannabinoïdes, est issu du plant de cannabis. Pour être plus spécifique, la plupart du CBD vient du chanvre industriel, qui doit contenir moins de 0,2 % de THC selon la réglementation en UE. Le THC est la composante psychoactive du cannabis, qui produit l'effet « planant » associé au cannabis.

Ceux qui découvrent tout juste le monde du cannabis et du chanvre peuvent être facilement être submergés par tout ce flot d'informations. Ils peuvent alors facilement confondre les effets du CBD avec ceux du cannabis riche en THC.

Comment le THC et le CBD affectent le corps

Le THC produit ses effets psychoactifs en activant les récepteurs CB1 du système nerveux central. Ce mécanisme d'action touche au système de la dopamine et influence les comportements de recherche de récompense, ce qui peut ainsi déclencher un cycle d'addiction chez certains consommateurs.

En revanche, le CBD n'active pas directement les récepteurs du système endocannabinoïde et ne produit pas d'effets psychoactifs. En fait, il semble que le CBD réduise la capacité du THC à se lier avec et à activer les récepteurs CB1. Globalement, même s'il s'agit au niveau moléculaire de jumeaux presque identiques, le CBD et le THC produisent des effets complètement différents. Même si la plupart des produits au CBD — à l'exception des cristaux de CBD pur — contiennent un peu de THC, des quantités aussi faibles ne produisent aucun effet psychoactif.

Des recherches publiées dans le journal Current Drug Safety on exploré la dangerosité et les effets secondaires du cannabidiol. Des doses fréquentes allant jusqu'à 1500 mg/jour de CBD étaient bien tolérées par l'homme. Par contraste avec le THC, le CBD n'a provoqué aucun changement de rythme cardiaque, de tension ni de température du corps.

Le CBD et l'addiction — recherches sur le sujet

L'élément de preuve le plus solide au sujet du potentiel addictif du CBD, ou de son absence, vient sous la forme d'un examen du potentiel d'abus publié dans le journal Epilepsy & Behavior. L'essai randomisé, en double aveugle et contrôlé a exploré le potentiel d'abus du CBD sur des consommateurs de substances récréatives.

Les chercheurs ont administré des doses de CBD hautement purifié (750, 1500 et 4500 mg) à des volontaires avec des doses orales uniques. Le cannabinoïde a été comparé à des doses de médicament anti-anxiété Alprazolam (2 mg), de cannabinoïde synthétique Dronabinol (10 et 30 mg) et à un placebo. Les volontaires ont alors attribué des notes dans des catégories comme « Appréciation de la Substance » en utilisant une échelle visuelle analogue.

Les résultats ont révélé des notes similaires en le CBD et le placebo. Les chercheurs ont déclaré que l'administration d'une dose thérapeutique de CBD (750 mg) présentait un potentiel d'abus significativement faible. Les doses plus élevées de 1500 et 4500 mg ont présenté des effets différents du placebo, mais toujours moindres que ceux des autres substances impliquées dans l'étude.

De quel produit ai-je besoin ?